EL3 - Iannone sonne la charge italienne

Le pilote Ducati a confirmé son aisance sur le tracé transalpin, emmenant dans son sillage deux Ducati privées, tandis que certains pilotes de référence sont en difficulté.

EL3 - Iannone sonne la charge italienne
Andrea Iannone, Ducati Team
Andrea Iannone, Ducati Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Andrea Iannone, Ducati Team
Aleix Espargaro, Team Suzuki MotoGP
Tito Rabat, Marc VDS Racing
Tito Rabat, Marc VDS Racing

Après le temps maussade de la veille, le circuit du Mugello retrouve un soleil éclatant pour la troisième séance d'essais libres. Sur une piste à 24 degrés, Andrea Iannone n'a pas fait dans la demi-mesure.

Déjà devant vendredi après-midi, il récidive en ce samedi matin avec le meilleur temps (1'46''991) arraché dans les ultimes minutes à Marc Márquez pour 89 millièmes. L'Italien, qui étrenne les couleurs tricolores sur son casque, a également signé la plus importante vitesse de pointe avant le premier virage (348,7 km/h) ; la Ducati est manifestement en forme sur ses terres, de bon augure pour la séance qualificative cet après-midi.

Une fois n'est pas coutume, les machines transalpines privées sont à la fête. Le prix de la sensation revient au Colombien Yonny Hernández qui, sur une Ducati de deux ans d'âge, s'est hissé au 4e rang, à 3 dixièmes de Iannone. La version 2015 de la Desmosedici est également à l'aise, puisque Danilo Petrucci (6e) se place juste derrière le Champion en titre Jorge Lorenzo (5e). Ce dernier a établi son temps avec un casque profilé à la manière des coureurs de contre-la-montre en cyclisme. Valentino Rossi est 8e, à 5 dixièmes.

Dovizioso et Epsargaró hors du top 10, Rabat blessé

Il faut néanmoins descendre jusqu'à la 12e place pour voir le nom d'Andrea Dovizioso, qui a roulé une seconde plus lentement que son équipier leader de la session. Dovizioso devra participer à la Q1 pour tenter d'accéder à la Q2 et ainsi de se qualifier sur l'une des quatre premières lignes de la grille de départ.

Un autre gros calibre en délicatesse est Aleix Espargaró. Au guidon de sa Suzuki officielle, le Catalan, malgré un run de la dernière chance, n'est que 16e, juste derrière son petit frère Pol Espargaró. Pourtant, la Suzuki fait partie des meilleures machines, comme le prouve Maverick Viñales et son 3e temps.

La séance a été marquée par la chute de Tito Rabat dès les premières minutes. L'Espagnol a perdu le contrôle de sa Honda au virage 13, et a dû être emmené à l’hôpital attenant au tracé. Une fracture de la clavicule droite a été constatée, remettant en cause sa participation à la qualification prévue à 14h10.

Classement des Essais Libres 3

Pos.PiloteTeamÉcartTours
1 ItalieAndrea Iannone  Ducati Team 1:46.991 20
2 EspagneMarc Márquez  Repsol Honda Team +0.089 19
3 EspagneMaverick Viñales  Team Suzuki MotoGP +0.189 19
4 ColombieYonny Hernández Aspar Racing Team +0.336 17
5 EspagneJorge Lorenzo  Yamaha Factory Racing +0.402 18
6 ItalieDanilo Petrucci  Pramac Racing +0.417 18
7 Royaume-UniBradley Smith  Monster Yamaha Tech 3 +0.513 21
8 ItalieValentino Rossi  Yamaha Factory Racing +0.549 19
9 EspagneDani Pedrosa  Repsol Honda Team +0.592 18
10 ItalieMichele Pirro  Ducati Team +0.628 17
11 Royaume-UniCal Crutchlow  Team LCR +0.634 18
12 ItalieAndrea Dovizioso  Ducati Team +0.868 15
13 Royaume-UniScott Redding  Pramac Racing +0.948 17
14 EspagneHéctor Barberá  Avintia Racing +1.012 20
15 AustralieJack Miller  Marc VDS Racing Team +1.024 19
16 EspagneAleix Espargaró  Team Suzuki MotoGP +1.055 16
17 EspagnePol Espargaró  Monster Yamaha Tech 3 +1.057 15
18 EspagneÁlvaro Bautista  Aprilia Racing Team +1.314 18
19 AllemagneStefan Bradl  Aprilia Racing Team +1.601 17
20 FranceLoris Baz  Avintia Racing +1.734 17
21 IrlandeEugene Laverty  Aspar Racing Team +2.294 15
  Tito Rabat  Marc VDS Racing Team 0
partages
commentaires
Lorenzo s'estime au niveau de Iannone en performance pure
Article précédent

Lorenzo s'estime au niveau de Iannone en performance pure

Article suivant

Fracture de la clavicule pour Tito Rabat

Fracture de la clavicule pour Tito Rabat
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021