EL3 - Lorenzo passe à l'attaque
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing

La pluie était redoutée pour cette dernière occasion d'intégrer un top 10 synonyme d'entrée directe dans les qualifications sans passer par la case repêchage. Mais elle s'est abstenue si bien que les protagonistes du MotoGP ont eu une dernière occasion pour jouer cette petite finale avant celle déterminante pour la pole position. Cependant, la piste, à peine tiédie à 15°, n'était pas très accueillante. Et certains s'y sont cassés les dents.

Il fallait en effet bien cerner son sujet ce matin du côté d'une Sarthe à la météo maussade. Ceux qui ont droit à la gomme extra-soft s'en sont rendu compte en constatant que l'habituelle botte de sept lieues avait du mal à trouver sa bonne température de fonctionnement.

Celui qui l'a douloureusement vérifié est un Aleix Espargaro qui a subi une chute monumentale dans le rapide virage cinq. Désarçonné par sa Suzuki, l'aîné de Pol s'est violemment reçu sur le frais mais dur bitume du Bugatti. Chiffonné, souffrant de la main droite et du dos, il a été amené à la clinique mobile qui n'a relevé aucune fracture après un premier examen.

Un avertissement sans frais qui a décidé Suzuki d'épargner la même combinaison de pneu à son second pilote Maverick Vinales qui finira onzième. Les deux GSX-RR devront donc connaître les repêchages et jouteront, notamment, avec les Ducati Open, un toujours aussi surprenant Jack Miller et un encore décevant Scott Redding.

Lorenzo claque un 1'32

Reste que ces conditions de piste ont aussi ouvert des opportunités. Andrea Iannone s'est retrouvé après avoir souffert le martyr hier, quatre jours après s'être démis l'épaule après une chute lors des tests au Mugello. L'officiel Ducati est deuxième et heureux, derrière un Jorge Lorenzo qui a véritablement été l'homme de cette séance.

Affichant toujours une régularité sans faille en alignant avec une déconcertante facilité les chronos en 1'33, il a tenté un mariage avant et arrière entre deux pneus soft qui lui a offert un temps de 1'32.647. Le premier du meeting sous la barre des 1'33. De quoi se donner encore un peu plus confiance pour la suite des événements.

Le troisième homme est un Cal Crutchlow qui se présente encore comme le meilleur des Honda. Le Britannique est cependant déçu de son rythme théorique de course mais reste devant Andrea Dovizioso et celui qui avait acquis l'essentiel hier, Bradley Smith.

Les deux RC213V officielles arrivent ensuite et, on pourrait dire, enfin, avec un Marc Marquez sixième pour une poignée de millièmes devant un Dani Pedrosa qui réussit son retour. On aura noté que, durant cet exercice, Marc Marquez est souvent parti à la faute, avec des tout droit qui trahissent quelques soucis récurrents dans la mise au point de la machine.

Le reste du top 10 est complété par Yonny Hernandez qui se paie le luxe de devancer un Valentino Rossi toujours aussi discret. Pol Espargaro, enfin, sauve sa tête, si bien que les deux pilotes d'Hervé Poncharal sont dans la première partie du classement. Côté Français, Loris Baz est vingtième, juste devant Mike Di Meglio.

Pos Pilote Moto Temps
1 Jorge Lorenzo Yamaha YZR-M1 1'32''647
2 Andrea Iannone Ducati Desmosedici GP15 1'33''018
3 Cal Crutchlow Honda RC213V 1'33''126
4 Andrea Dovizioso Ducati Desmosedici GP15 1'33''176
5 Bradley Smith Yamaha YZR-M1 1'33''502
6 Marc Márquez Honda RC213V 1'33''517
7 Daniel Pedrosa Honda RC213V 1'33''597
8 Yonny Hernández Ducati Desmosedici GP14 1'33''646
9 Pol Espargaró Yamaha YZR-M1 1'33''694
10 Valentino Rossi Yamaha YZR-M1 1'33''782
11 Maverick Viñales Suzuki GSX-RR 1'33''837
12 Danilo Petrucci Ducati Desmosedici GP14 1'34''057
13 Scott Redding Honda RC213V 1'34''097
14 Aleix Espargaró Suzuki GSX-RR 1'34''214
15 Héctor Barberá Ducati Desmosedici GP14 1'34''332
16 Álvaro Bautista Aprilia RS-GP 1'34''341
17 Jack Miller Honda 1'34''505
18 Nicky Hayden Honda RC213V-RS 1'34''604
19 Stefan Bradl Yamaha Forward 1'34''759
20 Loris Baz Yamaha Forward 1'35''000
21 Karel Abraham Honda RC213V-RS 1'35''101
22 Mike Di Meglio Ducati Desmosedici GP14 1'35''487
23 Eugene Laverty Honda RC213V-RS 1'35''511
24 Alex de Angelis ART 1'35''671
25 Marco Melandri Aprilia RS-GP 1'35''711

 

partages
MotoGP - Le programme TV du Grand Prix de France

Article précédent

MotoGP - Le programme TV du Grand Prix de France

Article suivant

Interview Poncharal - "On est dans les clous, mais 1s au tour c'est trop"

Interview Poncharal - "On est dans les clous, mais 1s au tour c'est trop"
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021