EL3 - Márquez sur piste humide, statu quo sur les chronos

Marc Márquez s'est emparé de la référence au terme d'une séance d'EL3 humide lors de laquelle aucune amélioration de temps de la veille n'a été réalisée pour modifier la hiérarchie avant des qualifications potentiellement humides elles aussi.

EL3 - Márquez sur piste humide, statu quo sur les chronos

Comme s'y attendait le paddock au cours de la journée de vendredi, c'est une piste humide ayant été arrosée d'une pluie régulière dans la matinée qui attend les 23 pilotes pour la séance d'EL3, signifiant que personne ne se montrera en mesure d'améliorer les références établies lors des EL2, menées par un Fabio Quartararo revenu en pleine forme en République Tchèque et sans douleurs au bras.

Il en faut cependant plus pour impressionner les pilotes, qui prennent tout de même la piste en pneus pluie, ne sachant pas à quel point ces conditions seront ou non celles au menu des qualifications, avant lesquelles des précipitations sont encore attendues selon certaines prévisions. Il s'agit donc, comme l'explique Pit Beirer, responsable de KTM, d'emmagasiner de l'expérience, tout en espérant, pour certains, assister à une évolution de piste rapide comme l'on en voit souvent à Brno et permettant un time attack en toute fin de séance sur une trajectoire asséchée.

"Ce ne sont pas les conditions que nous aurons demain", commente Beirer au micro de MotoGP.com. "En tant que rookies dans la discipline, tout type de conditions est une source d'apprentissage pour nous et une chance d'améliorer notre package, alors nous prenons cela."

 

À l'aise, Márquez se détache de plus de deux secondes de tout le reste du plateau en début de séance, avant que Viñales n'inscrive un temps réduisant cet écart de quelques dixièmes et que Guintoli se hisse avec agilité devant le pilote Yamaha et ne tourne "que" une seconde derrière Márquez. Sur une série de tours, l'Espagnol reprend cependant vite sa seconde place, qui tiendra jusqu'au terme de la séance. Reste que la référence humide posée par le leader du Championnat du monde se trouve à neuf secondes des bases posées la veille.

Le dessin d'une ligne plus asséchée en fin de séance maintient les pilotes en piste pour évaluer l'évolution de piste qui, expérimentée maintenant, pourrait apporter des informations de ressenti cruciales aux pilotes lors des qualifications. Aucune amélioration des temps d'EL2 n'est cependant à noter dans les derniers instants par les rares téméraires sortis en pneus slicks pour venir changer la liste des pilotes demeurant pour l'heure bloqués en Q1.

P. Pilote Tours Temps Écart
1 France Fabio Quartararo 17 2'06.219  
2 Spain Marc Márquez 9 2'04.279  
3 Australia Jack Miller 7 2'06.539 0.320
4 Italy Andrea Dovizioso 15 2'06.599 0.380
5 Spain Maverick Viñales 14 2'04.867  
6 Spain Álex Rins 14 2'06.779 0.560
7 Italy Franco Morbidelli 13 2'06.616 0.397
8 United Kingdom Cal Crutchlow 14 2'06.527 0.308
9 Italy Valentino Rossi 17 2'05.731  
10 Italy Danilo Petrucci 9 2'05.410  
11 Spain Joan Mir 15 2'06.328 0.109
12 Japan Takaaki Nakagami 16 2'07.414 1.195
13 Portugal Miguel Oliveira 13 2'06.345 0.126
14 Germany Stefan Bradl 12 2'07.872 1.653
15 Spain Aleix Espargaró 10 2'07.114 0.895
16 Spain Tito Rabat 16 2'08.199 1.980
17 France Sylvain Guintoli 7 2'05.173  
18 Italy Andrea Iannone 13 2'06.381 0.162
19 Malaysia Hafizh Syahrin 15 2'08.325 2.106
20 France Johann Zarco 16 2'07.031 0.812
21 Czech Republic Karel Abraham 14 2'07.383 1.164
22 Spain Pol Espargaró 11 2'06.335 0.116
23 Italy Francesco Bagnaia 12 2'07.944 1.725

partages
Dovizioso : "La vitesse est une chose, la constance une autre"

Article précédent

Dovizioso : "La vitesse est une chose, la constance une autre"

Article suivant

Espargaró s'inquiète du comportement de l'Aprilia en qualifs

Espargaró s'inquiète du comportement de l'Aprilia en qualifs
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021