EL3 - Zarco confirme, Quartararo et Bagnaia envoyés en Q1

Johann Zarco a été le plus rapide dans une séance à nouveau pluvieuse en Essais Libres 3 au GP Émilie-Romagne. Fabio Quartararo et Pecco Bagnaia devront tous les deux disputer la Q1.

EL3 - Zarco confirme, Quartararo et Bagnaia envoyés en Q1

Les pilotes ont une nouvelle fois pris la piste sur un circuit de Misano détrempé ce samedi matin, comme dans chaque séance depuis le début du week-end. Pour la première fois de la saison et la troisième fois de sa carrière après le GP d'Australie 2019 et le GP de Valence 2020, Fabio Quartararo devra passer par la Q1, tout comme son rival pour le titre Pecco Bagnaia.

Lorenzo Savadori, de retour en wild-card et auteur d'un bon septième temps en EL1, a très vite chuté au premier virage. Toujours diminué par la fracture de la cheville conséquence de sa spectaculaire chute au GP de Styrie, l'Italien eu besoin de l'aide des commissaires de piste pour se relever et il a été emmené au centre médical pour des examens. Le verdict, tombé à l'issue de la séance, est sans appel : il est déclaré inapte à cause d'une fracture de la clavicule.

Malgré une piste très humide, Marc Márquez a vite réussi un chrono meilleur que celui de vendredi après-midi, prouvant que cette séance serait décisive pour la qualification directe en Q2. Jack Miller, déjà leader en EL2, et Márquez se sont échangé plusieurs fois la première place dans cette première partie de la séance.

En grande difficulté vendredi quand la piste s'asséchait mais plus à l'aise dans des conditions véritablement humides, Fabio Quartararo a signé le neuvième temps de la matinée, le dixième au cumul des trois séances, mais ce ne fut que momentané : il a vite été sorti de ce top 10 synonyme d'accession directe à la Q2.

Après un quart d'heure, Joan Mir a pris la tête avec le meilleur temps du week-end mais il a vite été battu par Miller. La liste des pilotes à terre s'est allongée avec une chute sans gravité pour Michele Pirro au virage 16 et un highside à haute vitesse pour Álex Rins au virage 13, dont l'Espagnol s'est immédiatement relevé.

 

Pecco Bagnaia puis Miguel Oliveira se sont succédé à la première place. Le pilote KTM devançait alors trois pilotes Ducati, Bagnaia, Miller et Jorge Martín. Johann Zarco n'était pas loin, au septième rang, derrière Joan Mir et Marc Márquez. Alors que la plupart des pilotes étaient dans leur garage, Oliveira a amélioré deux fois son chrono avant de tomber à son tour, dans une cabriole inhabituelle dans la dernière portion du circuit.

 

Seulement 13e à la fin d'un run qu'il a une nouvelle fois allongé, Quartararo a comme vendredi manifesté son agacement sur la Yamaha puisqu'il avait alors trois dixièmes à gagner pour atteindre les dix premières positions. Jorge Martín a profité de conditions de plus en plus favorables pour signer le meilleur temps, avant de regagner son garage.

Les rivaux pour le titre hors du top 10

Les pilotes ont repris la piste pour un dernier run décisif. Zarco a pris la deuxième place et a ensuite pris les commandes du classement. Quartararo a accroché la dixième place mais il en a vite été sorti par Danilo Petrucci. Dans les dernières minutes, personne n'a pu venir inquiéter le doublé des pilotes Pramac et Quartararo a fait plusieurs erreurs qui ne lui ont pas permis de remonter dans le classement.

Dans son malheur, le Français a pu compter sur l'amélioration de plusieurs pilotes qui ont sorti Bagnaia du top 10. Les deux prétendants à la couronne mondiale devront donc prendre part à la Q1, séance par laquelle Joan Mir et Álex Rins passeront également pour espérer entrer en Q2.

Miller, auteur du troisième temps, est de son côté assuré de disputer la deuxième partie des qualifications. Dans cette séance, le pilote Ducati a devancé Miguel Oliveira et les pilotes Repsol Honda, Marc Márquez et Pol Espargaró, tandis que Franco Morbidelli, de moins en moins gêné par son genou convalescent, a pris une belle septième place.

Aleix Espargaró, Danilo Petrucci et Luca Marini sont aussi qualifiés pour la Q2. En revanche, Maverick Viñales a dû se contenter de la 17e place. Valentino Rossi, qui a dévoilé un casque spécial pour sa dernière course à domicile, a signé le 23e temps, derrière son coéquipier Andrea Dovizioso.

Lire aussi :

Italy Grand Prix d'Émilie-Romagne - Essais Libres 3

P. Pilote Moto Tours Temps Écart
1 France Johann Zarco Ducati 21 1'40.384  
2 Spain Jorge Martín Ducati 21 1'40.471 0.087
3 Australia Jack Miller Ducati 17 1'40.520 0.136
4 Portugal Miguel Oliveira KTM 21 1'40.832 0.448
5 Spain Marc Márquez Honda 18 1'40.855 0.471
6 Spain Pol Espargaró Honda 23 1'40.925 0.541
7 Italy Franco Morbidelli Yamaha 19 1'40.942 0.558
8 Spain Aleix Espargaró Aprilia 18 1'40.964 0.580
9 Italy Danilo Petrucci KTM 19 1'40.967 0.583
10 Italy Luca Marini Ducati 21 1'40.985 0.601
11 Italy Pecco Bagnaia Ducati 20 1'41.121 0.737
12 Spain Joan Mir Suzuki 20 1'41.129 0.745
13 Italy Michele Pirro Ducati 20 1'41.168 0.784
14 Spain Iker Lecuona KTM 22 1'41.236 0.852
15 France Fabio Quartararo Yamaha 22 1'41.275 0.891
16 South Africa Brad Binder KTM 21 1'41.485 1.101
17 Spain Maverick Viñales Aprilia 23 1'41.538 1.154
18 Italy Enea Bastianini Ducati 17 1'41.791 1.407
19 Spain Álex Márquez Honda 20 1'41.876 1.492
20 Japan Takaaki Nakagami Honda 23 1'41.888 1.504
21 Spain Álex Rins Suzuki 19 1'42.023 1.639
22 Italy Andrea Dovizioso Yamaha 21 1'42.251 1.867
23 Italy Valentino Rossi Yamaha 19 1'42.601 2.217
  Italy Lorenzo Savadori Aprilia 0    

partages
commentaires

Voir aussi :

Les séances de warm-up repoussées de 20 minutes
Article précédent

Les séances de warm-up repoussées de 20 minutes

Article suivant

Dix ans sans Marco Simoncelli

Dix ans sans Marco Simoncelli
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021