EL4 - Suzuki s'offre un doublé avant les qualifs

Iannone et Rins ont signé les deux meilleurs temps des Essais Libres 4 du Grand Prix d'Espagne MotoGP, alors que Márquez a chuté pour la deuxième fois du week-end.

EL4 - Suzuki s'offre un doublé avant les qualifs
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Des jets volent au dessus du circuit
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Franco Morbidelli, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Scott Redding, Aprilia Racing Team Gresini
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Jorge Lorenzo, Ducati Team

L.B., Jerez – Les traces de la forte averse de vendredi soir ont presque totalement disparu désormais et le soleil, qu'aucun nuage ne trouble depuis ce matin, a porté le thermomètre à 26°C en ce tout début d'après-midi (30°C en piste). Des conditions qui ne favorisent pas les Yamaha, particulièrement les officielles, toujours cruellement en recherche de grip sur le pneu arrière sur cette piste, malgré son changement de revêtement.

Après avoir établi en EL3 un nouveau record de la piste en 1'37"702, Marc Márquez a pris les commandes de la séance dans son troisième tour, frôlant la fenêtre des 1'38. Alors que l'Espagnol (chaussé alors de deux pneus hard) ne parvenait pas à abaisser son chrono dans le tour suivant, c'est Andrea Iannone qui s'est hissé en tête en 1'39"009, ne devançant la Honda numéro 93 que de huit millièmes. Le pilote Suzuki affichait alors un pneu avant medium en association avec l'arrière hard, une monte qu'il était alors le seul à utiliser et qu'il allait ensuite troquer pour une paire medium-medium.

Quelques instants plus tard, Márquez était de retour en tête, cette fois en 1'38"836, mais sitôt ce chrono enregistré la Honda RC213 lançait une première alerte à son pilote dans le virage 1 puis se retrouvait dans le gravier dans le virage suivant, un enchaînement de deux droites qui a eu raison de la stabilité de son pneu avant.

Alors que l'Espagnol se remettait de ses émotions et reprenait la piste pour poursuivre ses essais sur cette séance toujours précieuse pour simuler les conditions de la course, Andrea Iannone reprenait l'avantage dans un ballet bien rodé entre les deux hommes. Avec un chrono de 1'38"444, le pilote Suzuki allait cette fois rester invaincu jusqu'à la fin de la demi-heure.

Derrière, c'est Álex Rins qui a joué les troisièmes hommes avant de profiter d'un nouvel arrêt de Márquez pour se hisser au deuxième rang en entrant à son tour dans la fenêtre des 1'38.

Une seule Yamaha dans le top 10

Andrea Dovizioso, qui a fini par se résoudre à utiliser le carénage aérodynamique de la Ducati alors qu'il assurait hier soir ne pas le souhaiter (comme à Austin, en somme), a été privé de la quatrième place dans les dernières minutes par Cal Crutchlow, dont la Honda était elle aussi – comme celles de Márquez et de Pedrosa – chaussée de deux pneus hard. Pedrosa, quant à lui, a suivi le mouvement dans les derniers instants en bouclant deux tours rapides qui lui ont permis d'intégrer le top 5 dans le sillage de l'Anglais puis de prendre l'avantage sur lui.

Tandis que la Ducati de Dovizioso restait bloquée sur son chrono de 1'39"103, Tito Rabat prenait quant à lui le septième temps in extremis au détriment de Danilo Petrucci. Maverick Viñales est parvenu à se positionner dans le top 10, en devançant de peu Pol Espargaró, mais les Yamaha sont globalement loin au terme de cette séance : l'Espagnol pointe à huit dixièmes du meilleur temps, Rossi est 14e à une seconde pleine, Zarco 16e avec un dixième de retard de plus et Syahrin est lanterne rouge.

Les 15 pilotes qui se sont montrés les moins rapides au cumul des trois premières séances d'essais libres enchaînent à présent avec la première séance de qualifications, 15 minutes qui sélectionneront les deux pilotes pouvant accéder à la Q2 et jouer la pole position.

 Grand Prix d'Espagne - Essais Libres 4

Pos.PiloteMotoTrsChrono/Écart
1 italy Andrea Iannone  Suzuki GSX-RR 16 1'38.444
2 spain Álex Rins  Suzuki GSX-RR 15 0.376
3 spain Marc Márquez  Honda RC213V 13 0.392
4 spain Dani Pedrosa  Honda RC213V 17 0.501
5 united_kingdom Cal Crutchlow  Honda RC213V 15 0.520
6 italy Andrea Dovizioso  Ducati GP18 13 0.659
7 spain Tito Rabat  Ducati GP17 17 0.695
8 italy Danilo Petrucci  Ducati GP17 16 0.763
9 spain Maverick Viñales  Yamaha YZR-M1 15 0.853
10 spain Pol Espargaró  KTM RC16 10 0.916
11 spain Jorge Lorenzo  Ducati GP18 12 1.018
12 australia Jack Miller  Ducati GP17 14 1.047
13 italy Franco Morbidelli  Honda RC213V 12 1.055
14 italy Valentino Rossi  Yamaha YZR-M1 15 1.080
15 spain Aleix Espargaró  Aprilia RS-GP 15 1.107
16 france Johann Zarco  Yamaha YZR-M1 15 1.138
17 japan Takaaki Nakagami  Honda RC213V 16 1.231
18 finland Mika Kallio  KTM RC16 14 1.231
19 united_kingdom Scott Redding  Aprilia RS-GP 9 1.242
20 united_kingdom Bradley Smith  KTM RC16 12 1.245
21 czech_republic Karel Abraham  Ducati GP16 10 1.311
22 switzerland Thomas Lüthi  Honda RC213V 13 1.318
23 spain Álvaro Bautista  Ducati GP17 15 1.373
24 belgium Xavier Siméon  Ducati GP16 11 2.000
25 malaysia Hafizh Syahrin  Yamaha YZR-M1 9 2.285

partages
commentaires
KTM confirme Miguel Oliveira chez Tech3 en 2019

Article précédent

KTM confirme Miguel Oliveira chez Tech3 en 2019

Article suivant

Qualifs - Cal Crutchlow signe une étourdissante pole !

Qualifs - Cal Crutchlow signe une étourdissante pole !
Charger les commentaires
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021