EL4 - Lecuona leader surprise, Quartararo aidé par les conditions

Iker Lecuona a profité d'une piste séchante pour signer le meilleur temps en Essais Libres 4 au GP d'Émilie-Romagne, devant Pecco Bagnaia. Aidé par ces conditions, Fabio Quartararo s'est rassuré en prenant la quatrième place.

EL4 - Lecuona leader surprise, Quartararo aidé par les conditions

La pluie s'est éloigné du circuit de Misano mais la piste était encore très humide avant cette séance traditionnellement consacrée à la préparation de la course. Des conditions plus favorables sont attendues dimanche, le risque d'averse étant plus faible, mais les pilotes ont néanmoins enchaîné les tours.

Lire aussi :

Jamais les conditions n'avaient été si bonnes ce week-end et Valentino Rossi a été le premier depuis le début des essais à prendre la piste avec des pneus pour piste sèche. Le pilote italien s'est finalement contenté d'un unique tour de reconnaissance, comme plusieurs de ses rivaux qui avaient les gommes pour la pluie.

La première place a plusieurs fois changé de mains en début de séance entre Johann Zarco, Jack Miller et Franco Morbidelli, rares pilotes restés sur le circuit. Le dernier mot est revenu au Français.

Une trajectoire sèche s'étant dessinée, les pilotes ont très vite basculé sur des pneus slicks, mais les conditions étaient encore plus que délicates, comme l'ont prouvé les chutes successives d'Iker Lecuona, Enea Bastianini, Marc Márquez, Michele Pirro et Joan Mir. Pecco Bagnaia a évité de peu une erreur similaire.

 

Le pilote Ducati a même été capable d'accélérer son rythme tour après tour, étant le premier à battre le chrono de Zarco. Resté prudent sur sa moto, son rival Fabio Quartararo a préféré regagner son box, avant de reprendre la piste pour un dernier run.

Pendant que Jorge Martín et Álex Márquez s'ajoutaient à la liste des pilotes à terre, Iker Lecuona évitait le highside de peu et réalisait de très bon chronos, pour être deuxième derrière un Bagnaia qui abaissait la marque à chaque passage. Bastianini a connu une nouvelle chute mais il a pu repartir et revenir à son garage.

Bagnaia est également revenu à son box, laissant Lecuona battre son meilleur temps. Ces conditions bien plus favorables à Quartararo ont vu le Français remonter au troisième rang, à encore 2"699 de Lecuona. Tour après tour, il s'est rapproché et a même été le plus rapide dans le premier secteur, avant une erreur.

Personne n'est venu battre le chrono de Lecuona, resté leader devant Bagnaia et Miller, remonté dans le classement en toute fin de séance, Quartararo prenant finalement la quatrième place. Zarco a finalement dégringolé à la neuvième position, son temps le plus rapide restant celui réalisé en pneus pluie. Valentino Rossi s'est classé au 13e rang et Marc Márquez au 19e, devant Joan Mir.

Cette séance s'est déroulée sans Lorenzo Savadori, forfait pour la course après sa chute de la matinée, qui l'a laissé avec une fracture de la clavicule droite pour laquelle il sera opéré à Modène. Aprilia a annoncé que sa participation en wild-card au GP de l'Algarve était également annulée.

Après une courte pause, les pilotes vont se lancer dans la séance de qualifications. Les deux derniers prétendants au titre, Fabio Quartararo et Pecco Bagnaia, devront passer par la Q1, tout comme les pilotes Suzuki, Joan Mir et Álex Rins, les représentants du team Petronas, Valentino Rossi et Andrea Dovizioso, ainsi que Maverick Viñales.

Lire aussi :

Italy Grand Prix d'Émilie-Romagne - Essais Libres 3

P. Pilote Moto Tours Temps Écart
1 Spain Iker Lecuona KTM 11 1'37.441  
2 Italy Pecco Bagnaia Ducati 12 1'37.535 0.094
3 Australia Jack Miller Ducati 9 1'38.848 1.407
4 France Fabio Quartararo Yamaha 13 1'38.889 1.448
5 Portugal Miguel Oliveira KTM 13 1'39.149 1.708
6 Spain Maverick Viñales Aprilia 11 1'40.018 2.577
7 Italy Luca Marini Ducati 12 1'40.177 2.736
8 Italy Danilo Petrucci KTM 8 1'40.311 2.870
9 France Johann Zarco Ducati 8 1'41.238 3.797
10 Spain Álex Rins Suzuki 11 1'41.269 3.828
11 Italy Franco Morbidelli Yamaha 9 1'41.306 3.865
12 Spain Jorge Martín Ducati 9 1'41.430 3.989
13 Italy Valentino Rossi Yamaha 11 1'41.893 4.452
14 Japan Takaaki Nakagami Honda 8 1'42.279 4.838
15 South Africa Brad Binder KTM 13 1'42.562 5.121
16 Italy Andrea Dovizioso Yamaha 11 1'42.794 5.353
17 Italy Michele Pirro Ducati 6 1'43.069 5.628
18 Spain Pol Espargaró Honda 9 1'43.465 6.024
19 Spain Marc Márquez Honda 5 1'43.585 6.144
20 Spain Joan Mir Suzuki 6    
21 Spain Álex Márquez Honda 6    
22 Spain Aleix Espargaró Aprilia 2    
23 Italy Enea Bastianini Ducati 5    
24 Italy Lorenzo Savadori Aprilia 0    

partages
commentaires

Voir aussi :

Dix ans sans Marco Simoncelli
Article précédent

Dix ans sans Marco Simoncelli

Article suivant

Qualifs - Triplé Ducati à Misano, Bagnaia imperturbable

Qualifs - Triplé Ducati à Misano, Bagnaia imperturbable
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021