EL4 - Márquez le plus rapide en conditions mixtes

Marc Márquez a signé le meilleur temps de la quatrième séance d'essais libres du Grand Prix du Japon, qui a débuté sur piste humide, avant de voir la quasi totalité du plateau s'équiper de gommes slicks.

EL4 - Márquez le plus rapide en conditions mixtes

Après le déluge de la matinée à Motegi, c'est sous un ciel nuageux que s'élancent les pilotes MotoGP pour les Essais Libres 4. La piste est encore humide en début de séance, avec 21°C dans l'air et 23 sur le tarmac, qui pourrait toutefois suffisamment sécher afin de permettre aux pilotes de s'emparer des slicks de Michelin.

Les premiers chronos portent les Ducati Pramac de Bagnaia et Miller aux premiers rangs, l'Italien étant en 1'55"057, avant que Mika Kallio ne prenne les commandes en 1'54"956. Le temps du Finlandais tient bon jusqu'au moment où la majorité du plateau décide de repasser par la voie des stands. Il devance Bagnaia, Rins, Quartararo et Miller.

Lire aussi :

L'Australien, qui avait manqué une grande partie des EL3, est le premier à sortir de la pitlane avec deux pneus slicks, des soft en l'occurrence, à mi-séance. Dans le même temps, Maverick Viñales grimpe au sommet de la hiérarchie avec un chrono de 1'54"097. Les regards se tournent donc alors vers la Ducati Pramac frappée du numéro 43, afin de voir comment Jack Miller se débrouille sur une piste présentant des parties sèches, mais d'autres bien plus humides également.

 

Fabio Quartararo et Valentino Rossi lui emboîtent le pas, eux aussi avec deux gommes soft. Pour son premier tour en slicks, Miller se situe à environ cinq secondes du meilleur tour, signé par Maverick Viñales. Il lui reste toutefois une bonne dizaine de minutes pour faire monter la chaleur dans ses pneus slicks. Ce qu'il réalise à merveille avec le meilleur temps dans le premier secteur, puis une amélioration de son meilleur chrono personnel dans le deuxième.

Rins, Guintoli et Dovizioso sont les suivants à se rendre avec des pneus pour piste sèche sur le Twin Ring Motegi. Miller se hisse au deuxième rang en 1'54"799, se rapprochant toujours plus de la première place de ces EL4. La majorité des pilotes sortent alors des stands avec deux pneus tendres, une stratégie qui n'est toutefois pas suivie par Franco Morbidelli et Joan Mir, qui arpentent la piste continuellement avec deux pneus pluie medium.

Dans son troisième tour lancé, Jack Miller améliore le meilleur chrono des deux premiers secteurs, qui semblent être ceux qui sont le moins humide, contrairement à la troisième portion, dans laquelle l'Australien parvient à rester le plus rapide. La Ducati #43 prend la tête du classement en 1'53"567 à sept minutes du drapeau à damier.

Les chronos tombent avec régularité plus la piste sèche. Miller passe en 1'52"435 puis en 1'52"068, en menant toujours la danse. Crutchlow grimpe au second rang, devant Rossi, Viñales et Quartararo. Le classement change évidemment à chaque passage des pilotes en slicks, Marc Márquez signe le nouveau temps de référence en 1'51"803. Il tient la tête de la feuille des temps pendant quelques secondes, avant d'être battu par Maverick Viñales et son 1'51"360.

Lire aussi :

Cal Crutchlow prend ensuite la tête avec le premier chrono sous les 1'51 (1'50"747). C'est au tour de Márquez de reprendre son bien, en 1'50"304, mais Cal Crutchlow continue d'améliorer. Le Britannique choisit finalement de repasser par la voie des stands, permettant donc à Marc Márquez de conclure la séance à la première position ! Il termine avec autorité, en plaçant la référence finale à un niveau de 1'48"940 ! Márquez devance Viñales de 1"3. Quartararo est troisième, devant Crutchlow, et Rossi.

Sans surprise, les 16 premiers ont effectué leur meilleur temps en pneus slicks, Joan Mir étant le premier des pilotes en gommes sculptées, en 17e place. L'heure est maintenant venue pour les pilotes de s'élancer contre le chrono pour les 15 minutes de la Q1, qui précèdent une Q2 de la même durée, et qui décidera de la grille de départ de ce Grand Prix du Japon.

Après avoir chuté lors des Essais Libres 3, Tito Rabat n'a pas effectué de tour en EL4, l'Espagnol souffrant de douleurs au poignet droit. Il est possible qu'il déclare forfait pour les qualifications, afin de se laisser du temps pour se remettre et de pouvoir prendre la piste demain pour le warm-up et la course. Jorge Lorenzo s'est lui contenté de quatre petits tours en pneus pluie, sans vouloir prendre de risques en pneus slicks.

Japan GP du Japon - Essais Libres 4

P. # Pilote Moto Tours Temps Écart
1 93 Spain Marc Márquez Honda 12 01'48.940  
2 12 Spain Maverick Viñales Yamaha 11 01'50.282 01.342
3 20 France Fabio Quartararo Yamaha 12 01'50.674 01.734
4 35 United Kingdom Cal Crutchlow Honda 10 01'50.747 01.807
5 46 Italy Valentino Rossi Yamaha 12 01'50.748 01.808
6 44 Spain Pol Espargaró KTM 9 01'51.306 02.366
7 42 Spain Álex Rins Suzuki 12 01'51.348 02.408
8 4 Italy Andrea Dovizioso Ducati 12 01'51.457 02.517
9 30 Japan Takaaki Nakagami Honda 8 01'51.577 02.637
10 63 Italy Francesco Bagnaia Ducati 12 01'51.617 02.677
11 9 Italy Danilo Petrucci Ducati 8 01'51.659 02.719
12 43 Australia Jack Miller Ducati 9 01'52.068 03.128
13 50 France Sylvain Guintoli Suzuki 6 01'52.203 03.263
14 88 Portugal Miguel Oliveira KTM 13 01'52.411 03.471
15 55 Malaysia Hafizh Syahrin KTM 12 01'52.932 03.992
16 82 Finland Mika Kallio KTM 9 01'52.934 03.994
17 36 Spain Joan Mir Suzuki 7 01'54.694 05.754
18 21 Italy Franco Morbidelli Yamaha 12 01'55.062 06.122
19 17 Czech Republic Karel Abraham Ducati 8 01'55.102 06.162
20 41 Spain Aleix Espargaró Aprilia 10 01'55.651 06.711
21 29 Italy Andrea Iannone Aprilia 9 01'55.845 06.905
  99 Spain Jorge Lorenzo Honda 4    
  53 Spain Tito Rabat Ducati 1    

partages
commentaires
Guintoli exclu des essais de vendredi

Article précédent

Guintoli exclu des essais de vendredi

Article suivant

Qualifs - Márquez décroche sa 10e pole de la saison !

Qualifs - Márquez décroche sa 10e pole de la saison !
Charger les commentaires
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021