EL4 - Morbidelli persiste et signe, Rossi deuxième 

Franco Morbidelli a terminé les Essais Libres 4 du GP de Malaisie à la même position que la séance précédente, en tête ! L'Italien devance Valentino Rossi, compétitif en rythme de course.

EL4 - Morbidelli persiste et signe, Rossi deuxième 

Alors qu'il fait 30°C dans l'air et 38 sur la piste au début des Essais Libres 4, les drapeaux blancs à croix rouges, indiquant de la pluie sur le circuit, sont agités tout autour du tracé de Sepang. Le faible crachin n'empêche pas plusieurs pilotes de s'élancer pour tester leur rythme de course, pendant les 30 minutes à leur disposition. Franco Morbidelli signe le premier temps, en 2'02"535, un chrono bien moins rapide que ce qui est possible sur une piste totalement sèche.

Menant un groupe de pilotes, Danilo Petrucci prend la tête de la séance avec un chrono de 2'01"124, alors que seuls huit temps apparaissent au classement au bout de huit minutes. Le directeur de la branche deux-roues de Michelin, Piero Taramasso, indique que "le crachin n'a pas d'impact car ce ne sont que quelques gouttes, et avec une piste aussi chaude, quand les gouttes touchent le sol, elles s'évaporent. C'est plus [un souci] psychologique, quand on voit des gouttes sur sa visière", au site officiel du MotoGP.

Lire aussi :

Petrucci puis Márquez signent les premiers temps en 2'00, l'Espagnol passant devant en 2'00"520 avec un pneu medium à l'avant et un soft à l'arrière. La majorité du peloton en piste utilise le medium à l'avant des machines, les trois Ducati de Bagnaia, Miller et Dovizioso étant l'exception, avec une gomme tendre. Márquez améliore en 2'00"406 dans son tour suivant, et semble disposer d'un rythme de course solide. Le Champion du monde est le premier à passer sous les deux minutes, en 1'59"980, avant de se faire gêner par Maverick Viñales dans le premier virage, le numéro 93 ne souhaitant finalement pas dépasser son compatriote pour lui donner sa roue.

À mi-séance, Márquez est toujours le seul sous les deux minutes, devant Andrea Dovizioso, qui confirme ses bonnes dispositions au niveau du rythme de course. Franco Morbidelli est troisième, devant Danilo Petrucci et Jack Miller. Fabio Quartararo pointe à une inhabituelle dixième place pour lui ce week-end, sans avoir véritablement pu boucler un tour complet compétitif depuis le coup d'envoi de la séance. Ce n'est pas le cas de Marc Márquez, qui parvient à continuer les tours dans la fenêtre des deux minutes tout en étant absolument englué dans du trafic notamment constitué des deux KTM de Pol Espargaró et Hafizh Syahrin.

Dans les dernières minutes de la séance, Fabio Quartararo continue de dominer les deux premiers secteurs du circuit de Sepang, comme il le fait depuis le début du week-end. Il ne parvient toutefois pas à conserver cet avantage dans la deuxième moitié du tracé, particulièrement dans le secteur 4, composé des deux longues lignes droites. C'est à quatre minutes de la fin que le Français parvient à se hisser au sommet du classement, avec sept petits millièmes d'avance sur Marc Márquez.

Pecco Bagnaia et Jorge Lorenzo terminent leur séance au sol, l'Espagnol ayant connu un highside à faible vitesse dans le premier virage du tracé malaisien. Valentino Rossi prend lui la tête du classement en 1'59"796, et confirme au tour suivant avec un nouveau chrono dans les 1'59 pour terminer sa séance et se donner de bonnes sensations quant à son rythme de course. Dovizioso améliore également en passant la ligne d'arrivée, se plaçant troisième dans les 1'59.

 

Franco Morbidelli déloge le Docteur du sommet de la feuille des temps avec un temps de 1'59"600. Maverick Viñales entre aussi dans la fenêtre des 1'59 mais ne peut faire mieux que le sixième temps. Morbidelli termine en tête devant Rossi, Dovizioso, Quartararo, Márquez, Viñales, Mir, Petrucci, Miller et Bagnaia. Après avoir réussi à se hisser directement en Q2 lors des EL3, Johann Zarco a connu une séance plus difficile, avec le 16e chrono, devant Jorge Lorenzo. Mika Kallio de son côté n'a effectué que quatre tours, aucun chronométré, après avoir passé plus de 20 minutes au garage avec des changements de réglages.

Malaysia GP de Malaisie - Essais Libres 4

P. # Pilote Moto Tours Temps Écart
1 21 Italy Franco Morbidelli Yamaha 13 01'59.600  
2 46 Italy Valentino Rossi Yamaha 12 01'59.796 00.196
3 4 Italy Andrea Dovizioso Ducati 11 01'59.957 00.357
4 20 France Fabio Quartararo Yamaha 13 01'59.973 00.373
5 93 Spain Marc Márquez Honda 12 01'59.980 00.380
6 12 Spain Maverick Viñales Yamaha 10 01'59.997 00.397
7 36 Spain Joan Mir Suzuki 11 02'00.297 00.697
8 9 Italy Danilo Petrucci Ducati 11 02'00.326 00.726
9 43 Australia Jack Miller Ducati 11 02'00.417 00.817
10 63 Italy Francesco Bagnaia Ducati 11 02'00.538 00.938
11 42 Spain Álex Rins Suzuki 10 02'00.642 01.042
12 44 Spain Pol Espargaró KTM 12 02'00.744 01.144
13 29 Italy Andrea Iannone Aprilia 12 02'01.114 01.514
14 41 Spain Aleix Espargaró Aprilia 10 02'01.117 01.517
15 35 United Kingdom Cal Crutchlow Honda 11 02'01.159 01.559
16 5 France Johann Zarco Honda 12 02'01.342 01.742
17 99 Spain Jorge Lorenzo Honda 11 02'01.369 01.769
18 17 Czech Republic Karel Abraham Ducati 8 02'01.474 01.874
19 55 Malaysia Hafizh Syahrin KTM 12 02'02.508 02.908
  82 Finland Mika Kallio KTM 4    

partages
commentaires
EL3 - Morbidelli prend l'avantage, Zarco atteint son but

Article précédent

EL3 - Morbidelli prend l'avantage, Zarco atteint son but

Article suivant

Qualifs - Quartararo imparable, Márquez piégé !

Qualifs - Quartararo imparable, Márquez piégé !
Charger les commentaires
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021