L'erreur du Mans est digérée pour Andrea Dovizioso

Le pilote Ducati est prêt à passer à autre chose et à profiter du Mugello pour tenter de récupérer une partie de son retard au championnat.

L'erreur du Mans est digérée pour Andrea Dovizioso
Francesco Bagnaia, Sky Racing Team VR46, Jack Miller, Pramac Racing, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Marc Marquez, Repsol Honda Team, Danilo Petrucci, Pramac Racing, Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso après sa chute
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team

Andrea Dovizioso arrive sur son Grand Prix à domicile dans une position plus délicate qu'il ne l'aurait souhaité, seulement neuvième du championnat avec moins de la moitié des points du leader, Marc Márquez. Il faut dire que les deux dernières courses ont coûté cher à l'Italien, qui a enregistré deux scores vierges consécutifs pour la première fois en deux ans.

Après avoir été heurté par Jorge Lorenzo à Jerez, c'est seul qu'il est parti à la faute au Mans, assistant impuissant dans les deux cas à la victoire de Márquez, qui a ainsi pris le large au championnat au point d'être déjà considéré comme favori. Dovizioso l'admet, il lui a fallu prendre le temps de digérer son erreur, mais il est désormais prêt à passer à autre chose.

"Il s'est passé quelque chose qui normalement n'arrive pas, donc ça a été assez lourd au niveau mental", reconnaît-il. "Il est normal qu'il ait fallu quelques jours pour le digérer, les courses sont comme ça, c'est la pression, tout le monde veut essayer de gagner et j'ai fait une erreur, c'est tout. C'est digéré, il faut aller de l'avant parce que si on continue à ruminer et à se demander pourquoi c'est arrivé, on se perd. J'ai pris le temps qu'il me fallait et c'est passé."

Pas d'obligation de victoire

Il n'y a pas de meilleur endroit que son Grand Prix national pour tenter de rebondir, qui plus est si l'on considère que c'est lui qui s'y est imposé l'année dernière. Fort de cette victoire mémorable pour les tifosi, mais aussi d'une saison durant laquelle il a été le meilleur adversaire de Márquez, Dovizioso sait que le public attend de lui un nouveau succès à domicile cette année, à plus forte raison car il doit rattraper son retard au championnat.

"Les gens attendent un peu ça, forcément, mais se sentir obligé de gagner serait à mon avis une erreur, car cela pourrait porter à faire des fautes", prévient Dovi. "Mon approche du week-end ne change pas malgré les points de retard que j'ai, parce que normalement ça n'est pas en prenant plus de risques qu'on obtient de meilleurs résultats. Ces deux choses-là ne sont pratiquement jamais liées."

"Il s'agit de réunir tout ce qui peut être fait pendant le week-end et de l'appliquer en course. Il ne s'agit pas de se dire 'Ce week-end je dois attaquer du début à la fin', ça ne fonctionne pas comme ça et surtout pour moi", assure le pilote italien. "Ce serait positif de commencer à récupérer des points et quand il est possible de gagner alors il faut le faire, et là on peut prendre des risques, mais quand ça n'est pas possible il ne faut pas prendre le risque de ne pas marquer de points, il faut toujours rapporter le maximum."

Le mental étant géré, reste à évaluer l'aspect purement sportif et, sur ce point, le pilote Ducati sait que rien n'est jamais acquis. Sa compétitivité au Mugello il y a un an ou celle qu'il a affichée sur les récentes pistes visitées par le MotoGP ne sont d'aucune garantie pour établir par avance qu'il sera la référence ce week-end.

"La situation est un peu différente de celle de l'année dernière, pour plusieurs raisons", explique-t-il. "On est conscients qu'on est plus compétitifs que l'année dernière et on l'a démontré sur les deux dernières pistes, où on avait eu un peu de mal [en 2017], mais n'oublions pas que chaque week-end est une histoire à part entière. Ensuite, il y a aussi le discours du carénage, des réglages, et cette année on a couru de façon un peu différente de l'année dernière, ce sont donc des situations qui doivent être interprétées."

Les références établies pendant le test privé qui s'est déroulé sur place il y a trois semaines ont elles aussi des limites, même si Honda y a affiché une vitesse qui en fait trembler plus d'un. "Pendant le test, ils ont été nombreux à être très rapides alors je m'attends à ce que les adversaires soient plus proches, mais je m'attends aussi à ce qu'on soit plus compétitifs. Il faudra voir quelles seront les températures, s'il y aura la chaleur étouffante typique de l'après-midi du Mugello, ou bien si le climat sera un peu plus instable et un peu plus frais. Cela aura un effet."

partages
commentaires
Márquez a refusé d'avoir un garde du corps au Mugello

Article précédent

Márquez a refusé d'avoir un garde du corps au Mugello

Article suivant

EL1 - Iannone dame le pion aux pilotes Ducati au Mugello

EL1 - Iannone dame le pion aux pilotes Ducati au Mugello
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021