Aleix Espargaró : "Il faut qu'on arrête Fabio"

Pénalisé par des drapeaux jaunes en qualifications, Aleix Espargaró sera un peu plus loin que Fabio Quartararo sur la grille mais compte tout faire pour ne pas le laisser partir en tête et tenter de lui reprendre des points au championnat.

Aleix Espargaró : "Il faut qu'on arrête Fabio"
Charger le lecteur audio

Comme il en a désormais pris l'habitude, Aleix Espargaró a évolué aux avant-postes tout au long du Grand Prix des Pays-Bas et fait partie des pilotes ayant le rythme le plus solide pour la course. Néanmoins, il s'est fait piéger en qualifications en raison des drapeaux jaunes agités en fin de séance suite à plusieurs chutes, notamment celle de Jack Miller. Passablement agacé, l'Espagnol est finalement lui aussi parti à la faute et s'est vu crédité du cinquième temps final.

"J'ai parlé à Jack parce qu'il a cru que j'étais énervé contre lui mais pas du tout. C'est qu'il a chuté et j'ai vu sur l'écran géant qu'il ne restait que 41 secondes donc je n'avais plus le temps pour améliorer mon chrono alors que c'était le deuxième drapeau jaune. J'étais énervé par la situation mais pas à cause de Jack. Le pauvre, il a chuté, qu'est-ce qu'on pouvait lui dire ? J'étais énervé par la situation parce que je sais à quel point le MotoGP est serré et aujourd'hui mon potentiel était plus élevé que la cinquième place", a-t-il déclaré.

Espargaró voit ainsi ses plans quelque peu contrariés puisque son principal adversaire au championnat, Fabio Quartararo, s'élancera pour sa part de la seconde place, et qu'il lui faudra donc se défaire de Jorge Martín et Marco Bezzecchi, positionnés entre eux deux. Le pilote Aprilia peut malgré tout compter sur Pecco Bagnaia pour bloquer le Français, puisqu'il pourrait réussir un holeshot depuis la pole position.

"Le problème c'est que je pense que Martín et Bezzecchi, qui sont devant moi, n'ont pas le rythme de Pecco et Fabio donc je vais essayer de doubler rapidement", a-t-il expliqué. "Je pense que Pecco, Fabio et moi on est un peu plus rapides que les autres en termes de rythme, mais Martín et Bezzecchi ont fait un excellent travail en qualifications donc je serai plus stressé dans les premiers tours mais c'est le MotoGP."

Avec ses 34 points de retard sur le Français, Espargaró aimerait forcément commencer à inverser la tendance, et aura donc pour seul objectif de ne pas le laisser s'échapper pour espérer pouvoir le doubler.

"Bien sûr que j'aimerais gagner, mais à ce niveau du championnat c'est très important de finir devant Fabio et de lui reprendre des points. J'aimerais beaucoup partir en vacances en étant revenu à moins d'un Grand Prix d'écart [5 points]. Il faut qu'on arrête Fabio, on ne peut pas lui permettre de s'échapper en début de course, sinon la course est perdue ! Bien sûr on va essayer mais notre boulot, avec Pecco, est d'essayer de le stopper dès le début car je pense qu'on est ceux qui ont le meilleur rythme", a-t-il ajouté.

Lire aussi :
partages
commentaires

Voir aussi :

Jack Miller une nouvelle fois pénalisé par un long-lap
Article précédent

Jack Miller une nouvelle fois pénalisé par un long-lap

Article suivant

Le programme du GP des Pays-Bas MotoGP

Le programme du GP des Pays-Bas MotoGP