Espargaró commence à "prendre du plaisir" sur la KTM

Le pilote KTM note les progrès de sa moto et commence à s’amuser à son guidon, tout en sentant plus sa limite, ce qui lui permet d’aller chercher des résultats qui s’améliorent GP après GP.

Espargaró commence à "prendre du plaisir" sur la KTM

Bien que la RC16 ait encore de nombreux points à corriger et sur lesquels KTM travaille sans relâche, ses progrès sont indéniables depuis le début de la saison, et ont véritablement pris toute leur ampleur lors des deux derniers Grands Prix, normalement réputés difficiles pour la machine autrichienne, et qui se sont révélés être bien plus positifs que prévu avec Pol Espargaró. Ce dernier, leader de la marque en MotoGP, voit les évolutions depuis deux ans, et considère ces améliorations comme le résultat de bien meilleures sensations, aussi bien au niveau des limites de la moto que du plaisir global de la faire rouler.

Lire aussi :

Objectif Q2

Première étape franchie cette saison, KTM passe presque tout le temps en Q2. En ayant fait de cette zone son principal objectif, la marque de Mattighofen ne l'a manquée qu'à deux reprises, alors qu'elle ne l'avait que très peu atteinte ces deux dernières années.

"Lors des dernières courses, nous avons été trop concentrés sur la Q2, car il est très important de démarrer les courses depuis une bonne position. Je pense que cela joue pour moitié dans la course que l'on fait", expliquait Espargaró à la veille du Grand Prix de Catalogne. "Je pense que nous sommes arrivés à un point où nous sommes proches d'être tout le temps dans le top 10. [...] Nous sommes à présent à un stade où nous pouvons être un peu plus détendus et jouer un peu plus sur les pneus usés afin de mieux préparer la course."

Plus de détente et moins de tension, c’est ce qui ressort du box de l’Espagnol tout au long des séances d’essais libres. Un élément qui a changé récemment : "Le véritable progrès, c'est quand vous prenez part aux EL2 ou aux EL3 et que vous n'êtes pas aussi nerveux que si vous étiez en qualifications", a-t-il ajouté. "Vous savez que si vous faites un bon tour, vous serez dans le coup. Le niveau est très élevé, donc il vous faut faire un bon tour mais si vous le faites, vous pouvez être là. Mais avant, même en faisant un bon tour nous ne savions pas si cela serait suffisant. Nous entrons dans cette période où nous commençons à prendre du plaisir sur la moto plutôt que de souffrir."

Cerner la limite

Le plaisir de piloter la RC16 allié aux récents progrès de KTM permettent à Espargaró d’attaquer plus sereinement et de mieux sentir la limite de sa machine, bien que tout ne soit pas encore parfait. "Lors de chaque course je connais un peu plus la moto et je suis plus proche de la limite, sans toutefois la dépasser. Parfois j'ai de petites frayeurs qu'on ne voit pas à la télé, mais j'arrive à sauver la situation", expliquait encore avant la manche de Barcelone.

"Le plus important est de connaître les limites de sa moto, et maintenant je sais très bien où elles se situent. Dès que j'approche de la limite, je sais m'arrêter, et c'est quelque chose de très important pour finir les courses. Et c'est pour cette raison que nous ne sommes qu'à quatre points [avant le GP de Catalogne, six désormais] du sixième du championnat, car nous avons fini toutes les courses."

Lire aussi :

KTM semble définitivement avoir franchi un cap, même si beaucoup de travail attend toujours le constructeur autrichien. Celui-ci peut néanmoins se féliciter d’avoir un pilote classé à la neuvième place du championnat, et qui peut de plus espérer gagner des positions. Après deux premières années compliquées, le travail commence à porter ses fruits, et l’objectif final change peu à peu. "Nous ne brillons peut-être pas les dimanches, mais ce que nous voulons c'est briller à la fin du championnat, et c'est la façon d'y parvenir", souligne le pilote espagnol.

Avec de prochains circuits qui conviennent bien mieux à la RC16, KTM devrait continuer sur sa lancée et revenir avec d’autres top 10.

Avec Willy Zinck

partages
commentaires
Quartararo : Le premier podium MotoGP, "encore mieux que ma victoire"

Article précédent

Quartararo : Le premier podium MotoGP, "encore mieux que ma victoire"

Article suivant

Rins : "Si ça n’est pas pour cette année, ce sera pour la prochaine"

Rins : "Si ça n’est pas pour cette année, ce sera pour la prochaine"
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021