Espargaró très satisfait de ses débuts au guidon de l'Aprilia

Après une première séance très prometteuse à Valence, Aprilia était à nouveau en piste cette semaine à Jerez, des essais qui ont confirmé les premières sensations de son leader.

Espargaró très satisfait de ses débuts au guidon de l'Aprilia
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini, et Marcus Eschenbacher
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini, et Marcus Eschenbacher
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini

Le constructeur italien aborde la saison 2017 avec un line-up renouvelé, formé d'Aleix Espargaró et du rookie Sam Lowes. Une nouvelle fois, l'Espagnol s'est fait remarquer, tandis que son collègue, qui a chuté la semaine dernière, a été contraint à un roulage très limité.

Si le mauvais temps a poussé l'équipe à interrompre sa séance jeudi soir, Espargaró a suffisamment roulé pour confirmer les sensations ressenties la semaine précédente. Le transfuge de Suzuki a atteint son objectif plus général, qui était de définir une base de départ sur laquelle s'appuiera le travail de l'usine pendant l'hiver et de recueillir des informations désormais transmises au département course de Noale afin de préparer la RS-GP dans sa version 2017.

"Le premier jour, on n'a pas pu beaucoup rouler parce que la piste était vraiment humide jusqu'à la mi-journée. On a fini par faire quelques tours, puis la journée de [jeudi] n'a pas été mauvaise. Malheureusement, on n'a pas pu rouler le dernier jour à cause de la pluie", résume Aleix Espargaró sur le site officiel du MotoGP, après avoir bouclé un total de 80 tours et signé un meilleur chrono de 1'39"675 qui l'a placé au quatrième rang des pilotes MotoGP présents.

"Sincèrement, mon feeling est bon", assure-t-il. "On a re-confirmé les problèmes qu'on a eus à Valence et on sait donc assez clairement dans quelle direction aller pour la saison prochaine. Globalement, je suis vraiment satisfait de mes sensations avec la moto. Elle convient assez bien à mon style de pilotage, c'est une moto très stable et j'ai un très bon feeling avec le pneu avant, ce qui est très important avec Michelin. On sait que l'on manque de puissance, le plus important maintenant est donc d'améliorer la distribution de puissance et de gagner en couple dans certains domaines."

Marcus Eschembacher, nouveau chef mécanicien du pilote espagnol, retient lui aussi le bon travail de base réalisé durant ces quelques premiers de piste : "Nous nous dirigeons vers la pause hivernale avec de bonnes sensations. Aleix a confirmé ce qu'il avait montré à Valence, à la fois en termes de performances et d'adaptation à la RS-GP. Nous avons identifié une direction technique plutôt précise pour seconder son style de pilotage et, pendant l'hiver, nous travaillerons dans le but d'apporter sur les premiers tests de Sepang une moto encore plus évoluée. La météo ne nous a pas aidés et il a également fallu compter sur une glissade, mais nous pouvons envisager la saison 2017 avec optimisme."

À l'instar des autres équipes MotoGP, Aprilia fera son retour en piste fin janvier pour les essais de Sepang, qui donneront le coup d'envoi de la pré-saison.

partages
commentaires
Motorsport.com élit son top 10 des pilotes MotoGP 2016

Article précédent

Motorsport.com élit son top 10 des pilotes MotoGP 2016

Article suivant

Smith et KTM entre réalisme et volonté de progresser rapidement

Smith et KTM entre réalisme et volonté de progresser rapidement
Charger les commentaires
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021