Essais Valence - Michelin de retour, Márquez leader de la 1ère journée

Le coup d'envoi de la saison 2016 a été officiellement donné ce mardi à Valence, deux jours à peine après le tomber de rideau sur la campagne précédente.

Essais Valence - Michelin de retour, Márquez leader de la 1ère journée
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Jack Miller, Marc VDS Racing Honda
Andrea Iannone, Ducati Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing

Cette nouvelle saison MotoGP sera marquée par de gros changements, avec notamment le retour de Michelin en remplacement de Bridgestone, mais aussi la mise en place d'une centrale électronique uniformisée. En toute logique, ces deux points étaient au cœur des discussions sur le circuit Ricardo Tormo pour cette première journée de travail de l'intersaison, même si ce sont surtout les pneus qui ont centralisé l'attention aujourd'hui.

Une dizaine de chutes  

Les chronos enregistrés aujourd'hui sont prometteurs pour Michelin, avec huit pilotes dans la fenêtre haute des 1'31 et un temps de référence à deux dixièmes de la meilleure performance enregistrée dimanche en course. Au coeur d'un top 5 très serré, on retrouve notamment la Suzuki de Maverick Viñales, enthousiaste quant à la symbiose entre sa moto et ces nouveaux pneus.

En revanche, de nombreuses chutes ont émaillé cette journée, les pilotes confirmant désormais sans filtres que le pneu avant leur parait insidieux en comparaison de celui que fournissait Bridgestone. Jorge Lorenzo résume le sentiment général : "J'ai le feeling qu'a tout le monde. On perd un peu de stabilité en entrée de virage et aussi lorsque l'on atteint l'angle maximum à l'accélération, l'avant peut soudainement se dérober si on attaque fort. C'est l'inverse pour le pneu arrière, qui est fantastique! Il offre une adhérence incroyable et donne d'excellentes sensations."

Tout le monde s'est toutefois relevé indemne de ces glissades, somme tout classiques et sans surprise pour des pilotes qui doivent prendre leurs marques avec les gommes clermontoises. Rappelons que seuls Rossi, Lorenzo, Dovizioso et Pedrosa ont déjà couru en Michelin, et cela commence à dater : 2007 pour le premier cité, 2008 pour les autres!

Marc Márquez est concerné, parti à la faute dès son quatrième tour, alors qu'il occupait déjà la tête du classement - avec une moto similaire à celle du GP de Valence quoique, bien entendu, chaussée de pneus Michelin. Définitivement confirmé en leader une heure plus tard avec cette même version de la RC213V, il a poursuivi sa journée en testant un nouveau moteur, rééditant alors des chronos similaires. Le nouvel ECU semble cependant le laisser perplexe après ce premier roulage.

Cette journée a commencé tout doucement chez Yamaha, et en particulier pour Valentino Rossi qui n'est arrivé qu'à midi. On notera que, contrairement à son coéquipier, Jorge Lorenzo a utilisé des ailerons latéraux pour stabiliser le train avant de sa moto. Tous deux ont testé leur nouvelle moto et le nouveau système électronique, sans grand enthousiasme sur ce dernier point.

Chez Ducati, le travail s'est surtout concentré sur le châssis, sachant que Gigi Dall'Igna souhaite emmagasiner des données avec les Michelin afin d'affiner la GP16 - qui sera présentée en piste en février. Quant à l'ECU, il n'a été confié qu'à Scott Redding.

Quelques changements de couleurs

Parmi les 22 titulaires 2016, seul Alex de Angelis manquait à l'appel, contraint pour l'heure de se reposer suite à sa chute de Motegi, avant un retour espéré en février. L'échiquier MotoGP connaitra peu de changements la saison prochaine, avec notamment un seul rookie : Tito Rabat. Un débutant visiblement très impatient d'emmagasiner les kilomètres avec sa nouvelle machine, à en croire ses 84 tours bouclés!

D'autres pilotes changent d'équipe pour cette nouvelle saison, à l'image de Jack Miller, premier titulaire à avoir pris la piste ce matin pour entamer sa nouvelle collaboration avec le team Marc VDS. Il remplace Scott Redding, lui-même présent en piste très tôt pour tester la Ducati du team Pramac. Et l'Anglais ne s'est pas ménagé, puisqu'il a été le premier pilote de Borgo Panigale à tester le nouvel ECU, que plusieurs équipes ont pour l'instant sagement laissé au garage.  

Les autres changements de stand concernent Yonny Hernández, qui passe chez Aspar - et emmène avec lui des Ducati - et Loris Baz qui rejoint le team Avintia et fait désormais figure de seul représentant français en catégorie reine. 

MotoGP - Première journée d'essais officiels

Pos.PiloteMotoTempsTours
1 Marc Marquez  Honda RC213V 1:31.551 47
2 Andrea Iannone  Ducati Desmo16 GP15 +0.088 61
3 Dani Pedrosa  Honda RC213V +0.130 49
4 Maverick Viñales  Suzuki GSX-RR +0.169 59
5 Jorge Lorenzo  Yamaha YZR-M1 +0.216 41
6 Cal Crutchlow   Honda RC213V +0.360 54
7 Pol Espargaro  Yamaha YZR-M1 +0.386 40
8 Bradley Smith  Yamaha YZR-M1 +0.446 67
9 Aleix Espargaro  Suzuki GSX-RR +0.454 47
10 Andrea Dovizioso  Ducati Desmo16 GP15 +0.522 66
11 Scott Redding   Ducati Desmo16 GP15 +0.663 52
12 Valentino Rossi  Yamaha YZR-M1 +0.850 57
13 Danilo Petrucci  Ducati Desmo16 GP15 +0.891 47
14 Hector Barbera  Ducati Desmo16 GP14 +0.917 38
15 Jack Miller  Honda RC213V +1.043 47
16  Tito Rabat Honda RC213V +1.122 84
17 Stefan Bradl  Aprilia RS-GP +1.170 46
18 Loris Baz  Ducati Desmo16 GP14 +1.392 53
19  Yonny Hernandez Ducati Desmo16 GP14 +1.495 57
20 Alvaro Bautista  Aprilia RS-GP +1.510 66
21 Eugene Laverty  Ducati Desmo16 GP14 +1.702 46
22  Takuya Tsuda Suzuki GSX-RR +3.040 55
23  Nobu Aoki Suzuki GSX-RR +4.787 24
partages
commentaires
"Une saison difficile" pour Márquez, déterminé à jouer le titre en 2016
Article précédent

"Une saison difficile" pour Márquez, déterminé à jouer le titre en 2016

Article suivant

Agostini - "Márquez est le seul à savoir s'il a fait quelque chose"

Agostini - "Márquez est le seul à savoir s'il a fait quelque chose"
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021