Eugene Laverty pilote remplaçant d'Aprilia en 2017

partages
commentaires
Eugene Laverty pilote remplaçant d'Aprilia en 2017
Par : Medhi Casaurang-Vergez
11 nov. 2016 à 13:50

Le pilote irlandais, qui a signé en World Superbike, pourra remplacer un des titulaires en MotoGP en cas de blessure.

Eugene Laverty, Aspar Racing Team
Eugene Laverty, Aspar Racing Team
Yonny Hernandez, Aspar Racing Team, Eugene Laverty, Aspar Racing Team
Eugene Laverty, Aspar Racing Team
Tito Rabat, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS, Eugene Laverty, Aspar Racing Team
Eugene Laverty, Aspar Racing Team
Eugene Laverty, Aspar Racing Team
Eugene Laverty, Aspar Racing Team
Eugene Laverty, Aspar Racing Team
Eugene Laverty, Aspar Racing Team
Eugene Laverty, Aspar Racing Team

Dans le cadre de la conférence de presse réservée aux managers des écuries officielles du MotoGP, Romano Albesiano, patron du service course d'Aprilia, a annoncé le rôle de pilote de réserve, qui tombe dans l'escarcelle d'Eugene Laverty.

Le pilote irlandais réalise actuellement sa meilleure saison dans la catégorie (douzième du championnat avec 77 points). Mais le Grand Prix de Valence sera le dernier rendez-vous de Laverty avec le MotoGP, puisqu'il retournera en World Superbike la saison prochaine. Le pilote âgé de 30 ans retrouvera le guidon de la RSV4, au sein de l'équipe Milwaukee, celle-ci étant officiellement soutenue par le constructeur italien.

Laverty, gardera néanmoins un pied en Grands Prix. En effet, il devient pilote de réserve au sein de l'écurie officielle Aprilia. Cela signifie qu'il est susceptible d'être appelé en tant que remplaçant d'Aleix Espargaró ou de Sam Lowes, en cas d'indisponibilité. "Nous le considérons comme notre premier choix, si un de nos deux pilotes d'usine se blesse. Nous avons aussi trouvé un accord pour organiser des tests", a précisé Albesiano.

Un travail exigeant 

Le statut de pilote de réserve a été également débattu durant cette conférence de presse. Un rôle souvent ingrat puisqu'il consiste à rester dans l'ombre, mais à se tenir prêt au moindre pépin rencontré par les pilotes officiels. "C'est difficile de garantir un pilote remplaçant aussi performant qu'un titulaire", annonce Lin Jarvis, patron de l'écurie Yamaha Factory.

Pourtant, la firme au diapason avait remplacé Ben Spies par le pilote de développement Katsuyuki Nakasuga à Valence en 2012, avec une deuxième place à la clé. "Il avait fait un travail exceptionnel. Cela pourrait se reproduire suivant des conditions folles comme on a eues cette année, mais un résultat comme celui-ci est très difficile à prévoir. On peut également prendre un pilote privé, mais cela dépend des obligations inscrites dans son contrat avec l'équipe satellite." Avant d'ajouter : "C'est très difficile de garder un pilote très rapide et très talentueux pour être remplaçant. Ce n'est pas possible. Pour être compétitif, il faut courir chaque semaine."

Livio Suppo, en charge du programme Honda, a reconnu avoir "essayé de signer de jeunes pilotes comme pilotes d'essai, mais c'est impossible, ils veulent courir". L'exemple de la Formule 1, qui s'empresse d'enrôler de jeunes loups pour leur offrir des journées d'essais, ne s'adapte pas au MotoGP.

"Ce n'est pas dans l'esprit de notre sport", précise Davide Brivio, manager de Suzuki. "Nous ne sommes pas organisés pour avoir un pilote remplaçant ; on n'y a probablement pas assez pensé. En MotoGP, les bons pilotes veulent courir. C'est difficile d'en choisir un et de lui demander de patienter, au cas où. Il peut faire néanmoins quelques wild-cards à l'année." Eugene Laverty devient donc l'un des rares hommes à disposer d'une saison complète au haut niveau, ainsi que d'un poste de réserviste.

Article suivant
Lorenzo - "Ces 9 ans chez Yamaha feront toujours partie de moi"

Article précédent

Lorenzo - "Ces 9 ans chez Yamaha feront toujours partie de moi"

Article suivant

EL2 - Lorenzo persiste et signe !

EL2 - Lorenzo persiste et signe !
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Valence
Lieu Valencia
Pilotes Eugene Laverty
Équipes Aprilia Racing Team
Auteur Medhi Casaurang-Vergez
Type d'article Actualités