Exclusif - Le traitement qui a changé la vie de Dani Pedrosa

Dani Pedrosa a multiplié les blessures durant des années, avant de connaître une forme de renaissance en 2015. Notre reporter Oriol Puigdemont s'est rendu dans sa clinique, à Barcelone, afin de comprendre ce changement.

Exclusif - Le traitement qui a changé la vie de Dani Pedrosa
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team

Dani Pedrosa a 30 ans, il mesure 1,58m et pèse 55 kg, ce qui fait de lui le pilote le plus petit du MotoGP. Cette anatomie, qui a joué en sa faveur dans les cylindrées inférieures, est devenu l'un de ses plus grands handicaps lorsqu'il a intégré la catégorie reine, celle des motos les plus lourdes.

2016 marque le dixième anniversaire de ses débuts en MotoGP, une décennie passée sous les couleurs du HRC. Il n'y a pas connu une seule saison sans blessure ni douleur, jamais celle-ci ne l'a laissé en paix. Cependant, Pedrosa pense avoir trouvé la solution qui lui permettra d'entamer cette nouvelle année plus fort que jamais, lui qui a réussi à augmenter le volume et l'intensité de son entraînement physique.

Il y a un peu moins d'un an, le Catalan touchait le fond et se voyait forcé de s'arrêter. Les douleurs dans son avant-bras, causées par un syndrome des loges, lui ont fait manquer trois Grands Prix (Texas, Argentine et Espagne). Puis, après avoir subi une troisième opération, durant laquelle le fascia entourant le muscle du bras a été ôté, il a fait son retour à la compétition au Mans. Depuis, c'est un autre homme.

L'opération s'est bien déroulée, mais ce qui s'est encore mieux passé ce sont les soins qu'il a suivis pour s'en remettre, une technique découverte un peu tard dans un centre de physiothérapie du quartier de Gracia, à Barcelone. Depuis, Pedrosa se rend régulièrement à l'Institut Saló Darder, avant et après les courses, pour un traitement prodigué par une machine baptisée PHYSIUM System.

Son inventeur, Jordi Saló, en explique le fonctionnement à Motorsport.com : "Il s'agit de faire bouger de façon contrôlée la cicatrice et les adhérences post-opératoires, afin d'obtenir une plus grande flexibilité et ainsi d'améliorer progressivement la pression du fascia sur le système neurovasculaire et musculaire, en réduisant la douleur du patient et l'inflammation."

Avant de découvrir ce centre et la technologie qui se cache derrière ces machines, Pedrosa était dans une impasse. Les muscles de son bras étaient complètement hypertrophiés et, au-delà de ça, les fibroses - de grosses cicatrices - qu'il avait tendance à développer emprisonnaient les nerfs de la zone, en particulier dans les situations de grand stress et d'épuisement physique. Tout ceci se traduisait par une perte de sensibilité, qui empirait avec les tours jusqu'à devenir quasiment insupportable en fin de course.

En fin de saison dernière, beaucoup ont remarqué que quelque chose avait changé chez Dani Pedrosa. Il s'est montré plus agressif que jamais en Aragón, en bataillant contre Valentino Rossi et en remportant son duel contre l'Italien, puis il a remporté deux des quatre derniers Grands Prix, le Japon et la Malaisie.

À Valence, lors de la dernière course de la saison, il a repris deux secondes au leader Jorge Lorenzo en l'espace de six tours, dans un final spectaculaire, qui aurait été impensable six mois plus tôt compte tenu de l'état de son bras. "En l'espace de deux séances, j'ai réalisé que ça fonctionnait", a expliqué cette semaine Dani Pedrosa à Motorsport.com.

"Il y a une amélioration évidente, car j'avais un handicap physique qui en créait un autre, mental. Je commençais les courses en étant conditionné. Et quand tu te libères, tu le remarques. Non seulement tu peux mieux réagir quand tu es sur la moto, mais tu sais aussi que tu vas y arriver", souligne-t-il.

J'avais un handicap physique qui en créait un autre, mental.

Dani Pedrosa

"Ça peut paraître étrange, mais le corps a de la mémoire. Si une zone a souffert pendant longtemps, ton corps parait s'être résigné et avoir accepté qu'elle est soignée, tu dois donc le lui apprendre. Cela se fait de manière progressive et graduelle", explique le pilote espagnol qui, avant de découvrir cette technique "[pouvait] à peine dormir à cause de la douleur".

En dehors des problèmes que peut lui causer sa moto à l'heure actuelle, le Catalan paraît heureux et très en confiance, et les soins reçus sur son bras y sont pour beaucoup.

partages
commentaires
Règlement - La Commission Grand Prix entérine les nouveautés

Article précédent

Règlement - La Commission Grand Prix entérine les nouveautés

Article suivant

Capirossi - Rossi doit tourner la page

Capirossi - Rossi doit tourner la page
Charger les commentaires
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021