MotoGP
14 août
Événement terminé
21 août
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
18 sept.
Événement terminé
25 sept.
Événement terminé
11 oct.
Warm-up dans
11 jours
16 oct.
Prochain événement dans
15 jours
C
GP du Teruel
23 oct.
Prochain événement dans
22 jours
C
GP d'Europe
06 nov.
Prochain événement dans
36 jours
13 nov.
Prochain événement dans
43 jours
20 nov.
Prochain événement dans
50 jours

Ezpeleta en faveur de baisses de salaires pour les pilotes

partages
commentaires
Ezpeleta en faveur de baisses de salaires pour les pilotes
Par :
Co-auteur: Léna Buffa

Le plus haut responsable du MotoGP a assuré dimanche qu'une fois la crise liée au COVID-19 passée, les pilotes devront accepter de revoir "leurs contrats à la baisse", y compris ceux qui l'ont déjà signé pour 2021 et 2022.

La crise mondiale due à la pandémie de COVID-19 a laissé l'ensemble des activités sportives, et parmi elles le MotoGP, en suspens, sans qu'aucune date précise de reprise puisse à ce jour être définie. Les prévisions vont des plus optimistes, avec un nouveau calendrier qui débuterait entre juillet et septembre et compterait une dizaine de courses (soit la moitié de ce qui était prévu initialement), aux plus pessimistes, qui craignent que la saison 2020 ne soit complètement annulée.

Dans l'attente d'y voir plus clair, une chose est certaine : cet arrêt de la compétition touche le monde entier et tous les domaines sportifs. Aussi, dans certaines disciplines, de grandes stars mondiales ont déjà dû consentir à la réduction de leurs émoluments. Dans la foulée d'annonces de ce type faites notamment en football, Carmelo Ezpeleta a été interrogé dimanche par une radio espagnole pour savoir si les pilotes MotoGP devraient eux aussi voir leurs contrats réduits en raison de ce manque d'activité.

"Les pilotes sont directement sous contrat avec les équipes. Les constructeurs ont parlé entre eux et je ne sais pas s'ils sont parvenus à un quelconque accord. Quoi qu'il en soit, nous n'allons pas nous en mêler", a expliqué le PDG de Dorna Sports dans l'émission Radioestadio del Motor de la radio Onda Cero.

Lire aussi :

Actuellement, seuls cinq des 22 pilotes de MotoGP possèdent un contrat au-delà de 2020 : Tito Rabat avait déjà signé avec Avintia jusque fin 2021 avant le début de cette année ; Marc Márquez et Maverick Viñales ont prolongé leur contrat respectif cet hiver ; Fabio Quartararo a été recruté par l'équipe officielle Yamaha à la même époque ; enfin, Álex Rins vient d'être prolongé par Suzuki.

Tout laisse à penser que les prochains renouvellements seront négociés à la baisse. Mais, pour Ezpeleta, cela ira même au-delà. "Je crois que tout le monde va négocier à la baisse, et pas seulement ceux qui n'ont pas renouvelé [leur contrat]. Les pilotes peuvent certes avoir un contrat, mais les accords sont toujours signés en prévision d'une situation normale, et c'est différent dans un cas de force majeure", suggère-t-il.

"Je pense que ce ne sera pas un problème. Tout le monde comprend ce que l'on gagne légitimement lorsque l'on fait son travail, et que c'est autre chose lorsque l'on est à la maison et que l'on vit une situation que personne ne veut vivre", ajoute le patron de la Dorna, qui a par ailleurs précisé que les employés de l'entreprise espagnole étaient eux aussi impactés.

"Ce que nous étudions, c'est une série de mesures au niveau de la Dorna. De la même façon que les équipes auront conclu un accord avec les employés qui ne font rien pour les payer moins, nous avons baissé nos salaires. Nous allons tous, d'un commun accord, réduire nos salaires jusqu'à ce que le championnat reprenne comme prévu."

Le nouveau moteur Ducati, une satisfaction "petite, mais réelle"

Article précédent

Le nouveau moteur Ducati, une satisfaction "petite, mais réelle"

Article suivant

Iannone de retour chez Pramac ? "Pourquoi pas", dit Ducati

Iannone de retour chez Pramac ? "Pourquoi pas", dit Ducati
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Auteur Germán Garcia Casanova