Ezpeleta évoque la possibilité d'une course urbaine pour le MotoGP

Le patron de la Dorna affirme que le promoteur du MotoGP évalue la possibilité d'organiser un Grand Prix urbain, dans une "ville au climat chaud".

Carmelo Ezpeleta, le patron de la Dorna a dévoilé au journal économique espagnol Expansión le projet de course urbaine de moto, qui pourrait être organisée dans les prochaines années.

"Il est possible qu'il y ait un circuit urbain en MotoGP. Il y a un projet solide pour organiser une course dans une ville au climat chaud. En théorie, une ligne droite sera en ville, et le paddock sera couvert et intégré dans un centre d'exhibition. Ainsi, celui-ci sera utilisé pendant le Grand Prix mais pourra également être reconverti pour d'autres utilités le reste de l'année", explique Ezpeleta.

De nombreux pays candidats à l'organisation d'une course

Le championnat poursuit son processus d'expansion, preuve en est le premier Grand Prix de Thaïlande, qui aura lieu en octobre prochain sur le circuit de Buriram, ainsi que le Grand Prix de Finlande, prévu en 2019.

La voix la plus influente du promoteur du MotoGP peut s'enorgueillir de l'état de santé du championnat, alors que pas moins de huit pays désirent intégrer le calendrier de la catégorie reine, même si la politique actuelle plafonne à 20 le nombre maximum de manches au cours d'une saison.

"Actuellement, il y a une liste de huit pays qui souhaiteraient organiser une manche du championnat, mais nous ne pouvons pas avoir 26 courses", insiste Ezpeleta, qui ne s'est pas étendu sur les villes candidates.

De toute façon, la Dorna est déjà en pourparlers depuis quelque temps avec le Mexique, mais il ne serait pas non plus à exclure que la destination au climat chaud à laquelle fait référence Ezpeleta corresponde aux Émirats Arabes Unis. 

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Type d'article Actualités
Tags calendrier, carmelo ezpeleta, dorna