Ezpeleta : Que Rossi soit venu en Aragón prouve son envie de courir

Le patron de la Dorna, Carmelo Ezpeleta, pense qu'il n'y a pas meilleure démonstration de l'envie de Valentino Rossi de continuer à courir que sa participation au Grand Prix d'Aragón.

Ezpeleta : Que Rossi soit venu en Aragón prouve son envie de courir
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, troisième, avec Carmelo Ezpeleta, Pdg de Dorna Sports
Carmelo Ezpeleta, PDG de Dorna Sports, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Claude Michy, promoteur du Grand Prix de France, Renaud Lavillenie, Valentino Rossi, Carmelo Ezpeleta, PDG Dorna Sports
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing

Contre tous les pronostics, Valentino Rossi a fait son retour à la compétition lors du Grand Prix d'Aragón, seulement 21 jours après avoir été opéré d'une double fracture tibia-péroné, conséquence d'un accident survenu lors d'un entraînement d'enduro, le 31 août.

Le patron de la Dorna, Carmelo Ezpeleta, qui entretient une relation étroite avec Rossi, lui a rendu visite chez lui, à Tavullia, le jeudi précédent la course à Misano – seule épreuve ou l'Italien a finalement été forfait –, et c'est à ce moment-là que le Docteur lui a signifié sa volonté de courir lors de la manche suivante, en Espagne.

"Bien sûr que cela m'a surpris de voir Rossi courir en Aragón. Quand je l'ai vu à Tavullia, il m'a dit que nous nous verrions là-bas, mais je ne savais pas qu'il allait faire le déplacement pour courir. Le fait qu'il ait participé au Grand Prix à Alcañiz est la démonstration claire de l'envie qu'il a de courir", a estimé Ezpeleta lors d'un entretien accordé à Motorsport.com

"Un type qui se casse la jambe et qui coure comme une bête 20 jours plus tard sur une machine de MotoGP, c'est la preuve que c'est ce qu'il aime faire et ce qu'il veut faire", a ajouté le patron du promoteur du championnat MotoGP.

La retraite de Rossi ? "Inéluctable"

Non content de prendre part à la 14e manche de la saison, Rossi a épaté la galerie en claquant le troisième chrono en qualifications, avant de décrocher une cinquième place tout à fait honorable en course, non sans avoir donné du fil à retordre à son coéquipier Maverick Viñales

Rossi sera encore sous contrat avec Yamaha en 2018, et selon les dires de Lin Jarvis, le directeur exécutif de Yamaha Racing, les discussions avec le numéro 46 à propos d'une possible prolongation interviendront une fois débutée la prochaine saison.

En sa qualité d'autorité suprême de la Dorna, Ezpeleta est conscient de l'impact que pourrait avoir sur le championnat un retrait de son icône la plus universelle, mais considère dans le même temps que la discipline a fait le nécessaire pour maintenir l'intérêt d'une grande partie des fans, même en l'absence de Rossi.

"Valentino a contribué de façon indéniable à l'attrait du championnat du monde. Mais nous ne pouvons pas éviter ce qui est inéluctable. Il y aura quelques fans qui partiront lorsqu'il s'en ira, mais beaucoup resteront car ils ont découvert que ce championnat était super. En plus, je pense que Valentino restera [impliqué] d'une manière ou d'une autre, de sorte que les fans continuent à l'apercevoir [sur les Grands Prix]", conclut Ezpeleta.

Rossi est en effet le propriétaire du Sky Racing Team VR46, qui évolue dans les catégories Moto2 et Moto3. En marge du MotoGP, il n'est en effet pas rare de voir l'Italien assister en bord de piste aux prestations de ses poulains, parmi lesquels Pecco Bagnaia et Stefano Manzi (Moto2), ainsi que Nicolò Bulega et Andrea Migno (Moto3).

 
partages
commentaires
Pedrosa : "Dovizioso nous a tous surpris"

Article précédent

Pedrosa : "Dovizioso nous a tous surpris"

Article suivant

Blessé à l'entraînement, Jack Miller est forfait pour Motegi

Blessé à l'entraînement, Jack Miller est forfait pour Motegi
Charger les commentaires
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021