Quartararo a eu besoin d'une demi-journée pour se réhabituer à la M1

Ses débuts dans le team Yamaha factory n'ont pas vraiment satisfait Fabio Quartararo, qui admet avoir eu besoin de beaucoup de temps pour retrouver ses automatismes avec la MotoGP.

Quartararo a eu besoin d'une demi-journée pour se réhabituer à la M1

Fabio Quartararo a pour la première fois pris place dans le stand de l'équipe officielle Yamaha, samedi, pour entamer les essais de pré-saison qui vont permettre de préparer le premier Grand Prix au programme dans trois semaines. Ces débuts aux couleurs de l'usine ont toutefois été compliqués pour le pilote français, qui a admis avoir peiné à retrouver ses marques avec la puissante MotoGP, après trois mois de pause durant lesquels il n'a roulé qu'en motocross ou au guidon d'une R1 préparée pour le circuit.

Quinzième du classement, à une seconde de l'Aprilia qui a dominé la feuille des temps samedi, Quartararo a aussi été le plus actif en piste, ne ménageant pas ses efforts pour se remettre dans le bain. Il sera de retour en piste à 12h heure française, avec cette fois, espère-t-il, la possibilité de mieux mettre à profit les tests qu'il réalisera.

Voir aussi :

C'était ta première journée en tant que pilote officiel. Quelles sont les différences que tu as pu remarquer par rapport à l'année dernière ?

Ça a été une journée cool. Je suis très content. [Par contre] j'ai eu beaucoup de mal à me réhabituer à la M1. Franchement, je pense qu'il m'a fallu plus d'une demi-journée, parce qu'en passant de la R1 à la M1 j'étais complètement perdu. Au final, je suis content parce que mes sensations étaient bonnes à la fin, on a fait un assez bon test. C'est bien d'être dans l'équipe officielle, j'aime l'ambiance, et je pense qu'on va progresser petit à petit.

Comment s'est passée cette reprise physiquement et mentalement ?

Physiquement je m'attendais à pire. Sincèrement, j'ai fait 70 tours et je me sens super bien, à par les mains qui sont assez détruites. Normalement, j'avais tout le temps mal aux bras et un petit peu aux jambes, mais [samedi] je me [suis senti] bien physiquement. J'ai juste eu vraiment du mal à m'habituer à la M1. Je pensais que ce serait un petit peu plus rapide, mais j'ai mis du temps, donc j'ai hâte d'être à [dimanche] pour pouvoir dès le début vraiment m'amuser. Là, franchement, ça n'était pas facile.

Fabio Quartararo, Yamaha Factory Racing

As-tu remarqué des points positifs sur la moto de cette année par rapport à celle de l'année dernière ?

On a testé le nouveau châssis, mais il m'a fallu une demi-journée pour recommencer à piloter correctement la moto alors je ne peux pas vraiment dire si c'était mieux ou non. On va avoir une journée de plus pour véritablement le tester et je pourrai ressentir un peu plus les détails. Les chronos ont été plus lents [que l'année dernière], et moi je ne roulais pas à 100%, alors [dimanche] on aura de meilleures possibilités de découvrir la moto.

Maio Meregalli avait dit pendant la présentation qu'on verrait presque immédiatement si la moto était meilleure ou pas, parce que les changements tendent à la rapprocher de celle qu'avait Franco Morbidelli l'année dernière. La différence n'est finalement pas si grande ?

Pour le moment, j'ai dit au team que ça a été une journée difficile pour moi, parce que ça n'a franchement pas été facile de me réhabituer à la M1, et essayer de fournir des commentaires clairs était assez difficile. Je ne peux donc pas dire si c'était mieux ou moins bien. On avait aussi monté des nouveaux pneus au début et je ne pilotais pas super bien. Jusque dans les derniers tours, mes sensations n'étaient pas géniales. Alors je préfère attendre [dimanche] pour vraiment faire un commentaire au sujet du nouveau châssis, pour le moment c'est difficile à dire.

Quelles sont les principales différences pour ce type de travail entre le team satellite et l'équipe d'usine ?

C'est peut-être trop tôt pour le dire, ce n'est que ma première journée de test en tant que pilote d'usine. Mais ce que je peux dire c'est qu'il y a beaucoup plus de gens dans le box, habillés en bleu ! On sent donc qu'on a beaucoup plus de responsabilité, mais j'aime ce type de travail.

partages
commentaires

Voir aussi :

Johann Zarco vite dans le coup avec sa nouvelle Ducati

Article précédent

Johann Zarco vite dans le coup avec sa nouvelle Ducati

Article suivant

Pol Espargaró : La Honda et la KTM "trop différentes pour être comparées"

Pol Espargaró : La Honda et la KTM "trop différentes pour être comparées"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement Test Qatar
Catégorie Samedi
Lieu Losail International Circuit
Pilotes Fabio Quartararo
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Léna Buffa
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021
Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati Prime

Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati

Pramac Racing entre cette année dans sa 20e saison en MotoGP, la 17e en partenariat avec Ducati. Frôlée à plusieurs reprises, sa première victoire avec le constructeur italien constitue toujours l'objectif de l'équipe, qui accueille en 2021 deux nouveaux pilotes. Le moment est-il venu ?

MotoGP
24 mars 2021
Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ? Prime

Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ?

Le vice-Champion du monde 2020 a clairement annoncé qu'il ne trahira pas ses valeurs pour atteindre ses objectifs sportifs, aussi élevés soient-ils, cette saison. Sorte de petit frère adoptif de Valentino Rossi, qui l'a pris sous son aile lorsque la vie l'a malmené, Franco Morbidelli veut placer l'amitié au-dessus de toute forme de concurrence entre eux.

MotoGP
21 mars 2021
Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté Prime

Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté

Nouveau leader moral de l'équipe officielle Yamaha de par son expérience et les succès obtenus jusqu'à présent, Maverick Viñales aborde une saison 2021 qui s'annonce peut-être comme la plus importante de sa carrière, avec une réelle chance de s'affirmer enfin.

MotoGP
6 mars 2021
Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires Prime

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Les teams indépendants ont prouvé en 2020 leur capacité à se battre pour la victoire et même pour le titre en MotoGP, et Tech3 a été l'un des acteurs forts de cette saison riche en émotions. Hervé Poncharal s'en remet à peine qu'il repart avidement en quête de nouveaux succès.

MotoGP
16 févr. 2021
Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix Prime

Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix

Jamais absent d'un Grand Prix depuis 2002, Andrea Dovizioso referme à présent un chapitre qui représente plus de la moitié de sa vie et qui lui aura apporté des enseignements d'une richesse inégalable.

MotoGP
6 févr. 2021