Bon chrono mais mauvaises sensations pour Quartararo

Fabio Quartararo déplore de mauvaises sensations en piste, ce vendredi à Losail, lui ayant fait perdre le style habituel de la Yamaha face à de redoutables Ducati.

Bon chrono mais mauvaises sensations pour Quartararo

Septième des premiers essais libres du week-end, Fabio Quartararo a réussi à arracher le quatrième temps des Essais Libres 2 du Grand Prix de Doha. Il boucle donc cette journée en tant que plus proche poursuivant des Ducati, qui ont verrouillé le haut du classement grâce à leur aisance dans le time attack avec lequel s'est conclue la séance nocturne.

Pour le Français, ce résultat est le fruit d'un tour dans lequel il a le sentiment d'avoir touché à ses limites sur une piste qui lui a transmis de mauvaises sensations. "Si les conditions restent les mêmes, on sera à la limite pour le chrono, comme aujourd'hui", prévient-il. "Je me suis senti assez mal en piste. J'ai senti qu'il n'y avait pas de grip."

Lire aussi :

"Ma moto est exactement la même que dimanche, il n'y a que les conditions qui changent", souligne Quartararo, classé cinquième lors du premier Grand Prix sur place. Pas simple, d'ailleurs, de laisser de côté la pointe de déception qu'il en a retirée, lorsqu'il a fallu se lancer pour de nouveaux essais en début d'après-midi. "[En EL1], je pensais un petit peu à la course de dimanche, où je n'avais plus de pneu à la fin, et j'ai été trop conservateur. On a vu que les autres pilotes chez Yamaha utilisaient vraiment bien le pneu et moi j'étais beaucoup trop en mode course", admet-il.

Par la suite, ce sont vraiment les conditions qui ont pris le dessus pour Fabio Quartararo, au point de lui faire perdre sa sensation d'aisance dans les virages, pourtant propre à la Yamaha. "Les Ducati ont été bonnes, mais le point fort de notre moto est généralement de tourner et d'avoir du grip, or aujourd'hui c'était vraiment mauvais et les sensations n'étaient pas géniales", admet-il. "Je ne me sentais pas très bien. On est très en difficulté pour stopper la moto, j'ai eu beaucoup de chattering, des conditions totalement différentes. J'espère que demain on aura un meilleur grip pour atteindre un meilleur chrono."

"Pour le time attack, les conditions ont changé énormément et on a vu plein de nouvelles personnes et surtout des Ducati. On sait qu'ils sont là quand il n'y a pas de grip, surtout sur ce circuit. Ils conduisent en triangle et c’est là qu'ils peuvent montrer leur potentiel, alors que nous c'est le contraire", déplore-t-il, finalement plutôt soulagé par son chrono, quasiment identique à celui qu'il signait vendredi au même moment. "Sincèrement, je ne pensais pas faire un tour aussi bon aujourd'hui. C'est toujours ça, j'ai réussi à le prendre et être en Q2 est le plus important, mais je n'ai pas eu un feeling assez bon aujourd'hui."

Malgré ses mauvaises sensations, le pilote Yamaha le sait, il n'a pas vraiment de possibilité d'optimiser encore plus les réglages de sa moto, restée pratiquement inchangée par rapport à la course de dimanche après avoir déjà disputé sur place cinq jours d'essais de pré-saison et un week-end complet de Grand Prix. "Toutes les choses qu'on essaye, c'est vraiment juste pour dire qu'on essaye un petit truc, mais on sait très bien que l'amélioration est vraiment minime. C'est très difficile parce que les conditions changent, donc là le grip n'était pas bien et on ne pouvait pas vraiment appliquer le style Yamaha. On voit qu'on avait des difficultés."

"J'espère que demain les conditions seront meilleures et qu'on pourra être un peu plus rapides", souligne le pilote Yamaha, qui n'a qu'un seul objectif pour samedi : se sentir plus à l'aise afin d'optimiser sa place actuelle (garante a priori d'un passage en Q2) pour bien se positionner sur la grille de départ. "J'espère que demain on pourra trouver quelque chose, pas vraiment sur la moto mais juste dans mes sensations en essayant de ne pas faire trop de changements."

`

partages
commentaires

Voir aussi :

EL2 - Miller emmène un triplé Ducati, Quartararo résiste

Article précédent

EL2 - Miller emmène un triplé Ducati, Quartararo résiste

Article suivant

Malgré son bon chrono, Zarco rumine sa chute

Malgré son bon chrono, Zarco rumine sa chute
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Doha
Catégorie EL2
Lieu Losail International Circuit
Pilotes Fabio Quartararo
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Léna Buffa
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021
Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati Prime

Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati

Pramac Racing entre cette année dans sa 20e saison en MotoGP, la 17e en partenariat avec Ducati. Frôlée à plusieurs reprises, sa première victoire avec le constructeur italien constitue toujours l'objectif de l'équipe, qui accueille en 2021 deux nouveaux pilotes. Le moment est-il venu ?

MotoGP
24 mars 2021
Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ? Prime

Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ?

Le vice-Champion du monde 2020 a clairement annoncé qu'il ne trahira pas ses valeurs pour atteindre ses objectifs sportifs, aussi élevés soient-ils, cette saison. Sorte de petit frère adoptif de Valentino Rossi, qui l'a pris sous son aile lorsque la vie l'a malmené, Franco Morbidelli veut placer l'amitié au-dessus de toute forme de concurrence entre eux.

MotoGP
21 mars 2021
Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté Prime

Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté

Nouveau leader moral de l'équipe officielle Yamaha de par son expérience et les succès obtenus jusqu'à présent, Maverick Viñales aborde une saison 2021 qui s'annonce peut-être comme la plus importante de sa carrière, avec une réelle chance de s'affirmer enfin.

MotoGP
6 mars 2021
Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires Prime

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Les teams indépendants ont prouvé en 2020 leur capacité à se battre pour la victoire et même pour le titre en MotoGP, et Tech3 a été l'un des acteurs forts de cette saison riche en émotions. Hervé Poncharal s'en remet à peine qu'il repart avidement en quête de nouveaux succès.

MotoGP
16 févr. 2021