Quartararo affiche sa confiance malgré sa deuxième ligne

Fabio Quartararo a senti de "gros progrès" dans les performances de sa Yamaha dans les relais longs. Malgré une cinquième place un peu décevante en qualifications, le pilote français est convaincu qu'il a les armes pour se battre pour la victoire.

Quartararo affiche sa confiance malgré sa deuxième ligne

C'est depuis la cinquième place que Fabio Quartararo débutera le GP de Doha ce dimanche, soit trois places plus loin que la semaine dernière, au GP du Qatar. Le Français a perdu ses repères en raison de réglages inadaptés sur sa boîte de vitesses et il n'a ainsi pas pu montrer l'étendue des progrès effectués en une semaine.

"Oui, on a fait de gros progrès, surtout dans le pilotage, mais malheureusement en qualifications, on avait des rapports de boîte plus courts", a confirmé Quartararo. "Après cinq jours de tests, j'avais des références partout, au freinage et avec les tours/minute. Je joue beaucoup sur le régime moteur. Quand je passe les rapports, je ne regarde pas les tours moteur, je sais quand je dois changer, et aujourd'hui, dans les zones importantes comme les virages 1, 4 et 7, j'ai freiné trop tôt."

"On a fait une petite erreur avec des rapports de boîte plus courts, mais je suis content parce que les EL4 ont été très bons et je sens qu'on a un très bon potentiel pour demain."

Lire aussi :

La Yamaha était déjà très performante au cours du premier week-end de course à Doha, comme la victoire de Maverick Viñales sur l'autre machine officielle l'a démontré. Plus en difficulté avec sa gomme arrière, Fabio Quartararo n'a apporté que des changements mineurs à sa moto mais il a fait évoluer son pilotage pour gagner en constance, étant capable de rester très performant tout au long de son relais en EL4.

"Sincèrement, la moto est exactement la même que la semaine dernière au niveau des réglages, mais j'ai un peu changé mon approche des virages, un peu l'électronique et je sens qu'on a progressé, mais également moi sur la moto, et l'équipe m'a aidé sur l'électronique. Honnêtement, quand j'ai vu le chrono aujourd'hui dans ces conditions, j'étais très content parce que j'ai enchaîné 15 tours et dans le 16e, je n'étais qu'à un dixième de mon meilleur. J'ai fait 1'54"9 dans le dernier tour. J'ai senti que le potentiel était bon. Je suis plutôt content de cette journée. Malheureusement, les qualifications n'ont pas été les meilleures mais je sens qu'on a un gros potentiel pour demain."

Un potentiel si important que le pilote Yamaha est convaincu qu'il sera dans la lutte en tête du classement malgré le doublé des Ducati du team Pramac et les spectaculaires envols des Desmosedici le week-end dernier : "Je pense que je peux me battre pour la victoire demain. On a un très bon rythme. Il faut reconnaître qu'il nous en manque un peu mais on a toujours un peu plus en course."

Cette confiance est due à une Yamaha sur laquelle Fabio Quartararo se sent de plus en plus à son aise, même s'il n'a pas encore retrouvé les sensations qu'il avait sur la version 2019 de sa moto. Des progrès ont été faits pour préserver les pneus, et il est certain qu'il pourra faire mieux en course qu'en qualifications.

"Sincèrement, ce n'est pas comme en 2019, où c'était vraiment fluide et super facile. Là, j'ai fait un step, on va dire que c'est plus doux : moins d'agressivité et plus de flow. Pas comme en 2019 mais j'ai senti qu'on avait un très bon potentiel et que j'utilisais beaucoup moins les pneus que la semaine dernière."

"Je pense qu'en course, on a toujours un petit extra. Je ne me sentais pas vraiment à la limite donc c'est pour ça que je pense qu'en course, on peut faire un petit truc en plus. Et on l'a fait sur un run, donc on connaît vraiment la surchauffe du pneu dans des conditions comme ça [alors que] quand on s'arrête et qu'on repart, le pneu a le temps de refroidir."

partages
commentaires

Voir aussi :

Rossi signe sa plus faible qualification : "On a de gros problèmes"

Article précédent

Rossi signe sa plus faible qualification : "On a de gros problèmes"

Article suivant

Martín, poleman humble : "Mon objectif n'est pas de gagner"

Martín, poleman humble : "Mon objectif n'est pas de gagner"
Charger les commentaires
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021