Quartararo craint surtout Bagnaia dans la course au titre

Fabio Quartararo estime que Pecco Bagnaia méritait de décrocher sa première victoire au MotorLand Aragón et fait de l'Italien son principal rival dans la quête de la couronne mondiale. Il relativise toutefois les points perdus dimanche, n'y voyant "pas un désastre" après un été plus que favorable.

Quartararo craint surtout Bagnaia dans la course au titre

Au terme d'un Grand Prix d'Aragón difficile pour Fabio Quartararo, ralenti par un pneu arrière au comportement inattendu, Pecco Bagnaia, vainqueur de sa première course en MotoGP, est remonté à la deuxième place du championnat, prenant l'avantage sur Joan Mir et Johann Zarco. Quartararo conserve une solide avance de 53 points mais lorsqu'il lui est demandé de désigner son principal rival pour le titre, le nom du pilote Ducati apparaît comme une évidence dans la foulée de sa démonstration à Alcañiz et avant plusieurs courses qui pourraient lui être favorables.

"Je dirais Bagnaia parce qu'il est très, très fort à Misano [où il a décroché son premier podium malgré une jambe blessé en 2020, ndlr]", a déclaré le pilote Yamaha après la course. "Il a fait deuxième au Portugal [où le MotoGP va revenir cet automne, ndlr]. À Austin, on ne sait pas exactement à quoi s'attendre mais en tout cas, ce qui est sûr, c'est que cette victoire va vraiment le booster."

"Sincèrement, il la mérite. J'en parlais déjà [samedi]. Les médias lui mettaient une très grosse pression pour cette victoire. Il la mérite amplement parce qu'il a été très fort ce week-end. Je pense que de notre côté, il est important que l'on reste concentré sur notre boulot et que l'on ne regarde pas les autres."

 

Quartararo a prévenu qu'il n'avait pas l'intention de revoir la course mais il a été impressionné par la maitrise de Bagnaia, dans son duel face à Marc Márquez comme dans ses performances tout au long du week-end : "J'ai vu des extraits où Bagnaia et Marc se battaient. c'était vraiment une très belle course. Il la mérite vraiment amplement. Il a très bien travaillé tout le week-end, avec des pneus usés, en qualifications, en course. Celle-là, il est vraiment allé la chercher donc bravo à lui."

Le GP d'Aragón n'est "pas un désastre" dans l'optique du titre

La course de dimanche pourrait sonner comme un coup d'arrêt dans un été quasi-parfait pour Fabio Quartararo, habitué à enchaîner les résultats favorables dans la course au titre. Le Niçois ne voit pas les choses sous cet angle : il s'attendait à vivre des Grands Prix moins favorables, celui d'Aragón en particulier, et il estime qu'il n'y a pas lieu de s'affoler.

"Ce n'est pas un désastre. Ça peut arriver. Je discutais avec mon manager à Silverstone : depuis le Sachsenring, on avait toujours creusé l'écart, même en Autriche, et on se disait que ça pourrait arriver de perdre des points. Avant le Sachsenring, on avait une avance de dix points et ici on a 53 points d'avance, donc on a gagné 43 points depuis le Sachsenring. Ça peut arriver d'en perdre, c'est la première fois que ça m'arrive depuis longtemps. Je dirais que ce n'est pas un désastre. On doit juste comprendre ce qu'il s'est passé."

Quartararo voit même du positif dans la course de dimanche. Alors qu'il aurait peut-être craqué dans une situation comparable en 2020, il a réussi à rester impliqué dans la lutte pour sauver huit points qui pourraient s'avérer décisifs : "Quand on est habitué à se battre pour la victoire, on est déçu de se battre pour la huitième ou la neuvième place. J'ai tout donné pour me battre pour un point de plus et je pense que ce genre de courses, dans lesquelles on n'abandonne jamais, ça aide vraiment pour le titre."

Lire aussi :

partages
commentaires

Voir aussi :

Affaibli physiquement, Márquez est devenu un pilote "normal"
Article précédent

Affaibli physiquement, Márquez est devenu un pilote "normal"

Article suivant

Michelin prolonge son engagement en MotoGP

Michelin prolonge son engagement en MotoGP
Charger les commentaires
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021