Auteur d'une petite erreur, Quartararo veut se rattraper en course

Fabio Quartararo a "légèrement dépassé la limite" en qualifications au Grand Prix des Pays-Bas et devra se contenter de la deuxième place sur la grille de départ. Le Français est déterminé à prendre l'avantage sur Maverick Viñales en course.

Dans un week-end dominé par les pilotes Yamaha, leaders de toutes les séances disputées, les qualifications ont sans surprise tourné à un duel entre Maverick Viñales et Fabio Quartararo à Assen. De retour au premier plan une semaine après un GP d'Allemagne désastreux, Viñales a signé sa première pole de la saison, Fabio Quartararo devant se contenter de la deuxième place, à seulement 0"071 du pilote espagnol.

Aucun des deux n'a été en mesure d'améliorer son chrono dans sa dernière tentative mais Quartararo a peut-être laissé filer sa chance de signer sa sixième pole de la saison avec une petite erreur : "Dans le dernier tour, j'ai légèrement dépassé la limite et j'ai un peu bloqué l'arrière", a expliqué le Français en conférence de presse, sans afficher de véritable regret : "C'était une petite erreur mais j'ai perdu deux dixièmes et demi. C'est comme ça, on est à la limite en qualifications."

Lire aussi :

Depuis le début des essais, la seule séance dans laquelle Quartararo a battu Viñales a été la quatrième, disputée juste avant les qualifications et destinée à préparer la course. Le leader du championnat a montré un rythme impressionnant mais ne veut pas s'enflammer après avoir été dans une situation similaire au Grand Prix de Catalogne sans pouvoir finalement rester dans la roue de Miguel Oliveira le lendemain.

"On a un très bon rythme mais à Barcelone c'était la même chose, j'avais un rythme incroyable mais ça ne s'est pas passé comme prévu. Le rythme est très important mais pour moi, un exemple clair a été Johann [Zarco] à Barcelone : il n'a eu aucun rythme tout le week-end et il a failli gagner. Je pense que le rythme n'est pas si important. Il faut avoir de bonnes sensations sur la moto pendant de nombreux tours mais tout peut arriver en course."

Quartararo estime même que de nombreux pilotes auront leurs chances ce dimanche : "En regardant Pecco [Bagnaia, troisième sur la grille], par le passé il a toujours été très bon avec les pneus. Je pense qu'il sera là, les pilotes Suzuki aussi. Miguel [Oliveira] est toujours très bon le dimanche. Je pense que c'est dur de savoir qui sera le principal rival mais tout le monde est très proche. On verra mais j'espère que ça ne sera pas trop de pilotes."

Quartararo espère un duel "intelligent" avec Viñales

Tout porte malgré tout à croire que ce Grand Prix des Pays-Bas tournera à un duel entre les pilotes Yamaha. Les deux représentants d'Iwata ne sont plus véritablement dans la même lutte au championnat, Quartararo ayant un avantage de 56 points sur son coéquipier, mais tout en admettant qu'il ne prendra pas des risques inconsidérés, le natif de Nice assure qu'il n'a pas l'intention d'assurer la deuxième place pour se contenter de prendre des points à ses principaux poursuivants.

"Je pense qu'on doit être intelligents avec Maverick, parce que sur le papier, c'est vrai qu'on a un très bon rythme. Si on doit jouer comme ça, je pense qu'il faudra être intelligents dans le premier tour, mais ça dépend. Je me sens bien pour jouer la victoire, ce n'est pas parce que mes principaux rivaux sont derrière que je dois être prudent. Pour moi, on est au début du championnat, on n'est pas encore à la moitié, donc si j'ai une chance de gagner, j'essaierai de la saisir. Si je vois que je suis trop à la limite, je ne suis pas idiot et je ne ferai pas d'erreur, ou j'essaierai de ne pas en faire ! Ça dépend de la situation mais je sens que je peux me battre pour ça."

Le nouvel asphalte posé à Assen permet aux pilotes d'avoir un bon niveau de grip quel que soit le type de gomme utilisé et Quartararo ignore encore quelle sera sa sélection pour la course : "Dans l'ensemble, je n'ai pas eu de bonnes sensations avec le pneu tendre ce week-end. Mais en EL4 je me sentais vraiment bien avec le medium à l'arrière, et avec le dur aussi. J'ai un bon rythme, je me sens bien. Dans le premier run en medium, j'ai un peu trop préservé le pneu arrière. Je pense que le medium a un potentiel légèrement meilleur mais le dur fonctionne bien. On verra dans le warm-up mais je pense qu'on peut faire la course avec les deux pneus."

Lire aussi :

partages
commentaires

Voir aussi :

Miller fustige les "idiots" qui créent des problèmes de trafic

Article précédent

Miller fustige les "idiots" qui créent des problèmes de trafic

Article suivant

Viñales : "4 ou 5 courses avec de mauvais résultats, c'est assez !"

Viñales : "4 ou 5 courses avec de mauvais résultats, c'est assez !"
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021