Quartararo retrouve Portimão dans un meilleur état d'esprit

Fabio Quartararo aborde le GP du Portugal avec beaucoup plus de sérénité qu'en novembre dernier. En difficulté sur cette piste en 2020, le Français et son équipier Maverick Viñales sont convaincus qu'un bon résultat est possible ce week-end.

Quartararo retrouve Portimão dans un meilleur état d'esprit

Auteur d'un bon début de saison avec une cinquième place puis une victoire à Losail, Fabio Quartararo retrouve un circuit qui lui a symbolisé ses difficultés dans la seconde partie de saison en 2020. Portimão était alors la dernière manche du championnat et le Niçois arrivait sur le circuit une semaine après avoir définitivement enterré toute chance de décrocher un titre qui lui semblait pourtant promis après un début de saison étincelant. Auteur d'un bon cinquième temps en qualifications, Quartararo avait vu l'arrivée au 14e rang, derrière tous les autres pilotes Yamaha.

Revigoré par ses bons résultats depuis qu'il porte les couleurs de l'équipe Yamaha factory, c'est dans un contexte très différent que Quartararo aborde le Portugal cette année, convaincu qu'un meilleur résultat qu'en 2020 est dans ses cordes. "L'an dernier, j'étais dans une situation différente", a confirmé El Diablo en conférence de presse. "On se battait pour le titre à Valence et on a eu deux chutes. C'était dur, même si la moto ne fonctionnait pas très bien, je n'étais pas dans le même état d'esprit et c'était une erreur."

"C'est bien d'être ici après de bonnes courses au Qatar. Je me sens bien sur la moto et je pense que c'est le meilleur moment pour voir notre potentiel sur cette piste. Je me sens bien, j'ai confiance sur la moto et je pense que ce ne sera pas aussi mauvais que l'an dernier, et même une bonne piste pour nous."

Lire aussi :

Quartararo n'est pas le seul pilote Yamaha à avoir souffert à Portimão en 2020. Pendant que Franco Morbidelli décrochait un podium avec sa machine d'ancienne génération, tous les pilotes disposant de la moto officielle se classaient hors du top 10, au terme d'une course décevante. Maverick Viñales, 11e de la course, attribue les difficultés rencontrées en novembre dernier plus à une équipe Yamaha perdue dans ses réglages qu'à une moto inadaptée au tracé portugais.

"Je ne pense pas qu'il y avait un gros problème l'an dernier", a expliqué l'Espagnol. "On avait très bien débuté le vendredi, mais ensuite, on a simplement trop modifié la moto et on s'est un peu perdu. Je pense qu'on n'a pas compris comment exploiter tout notre potentiel. C'est une piste que j'apprécie, sur laquelle je peux être rapide."

Comme Quartararo, le #12 loue l'atmosphère plus sereine avec laquelle Yamaha aborde cette course cette année : "On arrive dans un état d'esprit différent. On sortait de courses difficiles [en 2020], de moments difficiles mais le rythme était quand même bon en fin de course. Je pense que la moto a un bon potentiel. On va essayer de travailler et de voir comment en profiter. Les qualifications seront essentielles et on verra ce que l'on pourra faire. Je suis confiant. Je sais qu'il y a du potentiel."

Il faut que l'on puisse voir notre niveau ici, ce sera une bonne référence pour les prochaines courses. Je pense que c'est l'une des meilleures pistes pour voir notre potentiel avec la nouvelle M1.

Fabio Quartararo

Perdu fin 2020, le clan Yamaha s'est rassuré dans les essais de pré-saison puis dans les deux courses au Qatar mais le verdict d'une seule piste ne permet pas de dessiner la hiérarchie sur l'intégralité d'une saison. Fabio Quartararo voit ce retour au Portugal comme une étape importante puisque le niveau affiché par le constructeur d'Iwata donnera une indication de ses capacités à briller sur toute une palette de circuits.

"L'an dernier, c'est l'une des pistes sur lesquelles on a le plus souffert", a rappelé le Français. "C'est très important parce que l'on avait très peu de confiance l'an dernier. Ce sera bien de voir le vrai potentiel. Comme je l'ai dit, l'an dernier ce n'était pas très bon et maintenant je sors d'un bon moment. Je sens que je serai à 100%. Il faut que l'on puisse voir notre niveau ici, ce sera une bonne référence pour les prochaines courses. Je pense que c'est l'une des meilleures pistes pour voir notre potentiel avec la nouvelle M1."

Lire aussi :

Viñales se réjouit également de se confronter à nouveau à ce circuit unique, avec ses virages à l'aveugle et son important dénivelé, et sur lequel il est nécessaire de bien faire fonctionner l'électronique pour limiter le wheelie : "Évidemment, c'est toujours bien de comparer les motos sur des pistes différentes, mais j'ai de bonnes sensations. Je suis vraiment en confiance sur la moto, et il y a beaucoup virages dans lesquels on peut profiter de cette confiance."

"C'est sûr que ce sera difficile, toutes les pistes le sont. Il faut juste comprendre comment être rapide et constant. Cette piste est importante pour travailler sur des choses comme le wheelie, parce qu'il y a beaucoup de montées et de descentes. Mais globalement on a du potentiel. On doit juste comprendre comment faire. Il faudra y travailler vendredi. On verra si la météo nous permettra de beaucoup travailler. Je suis calme. On est concentrés pour faire un bon travail."

partages
commentaires

Voir aussi :

Mir surpris que Miller soit dédouané : "Je ne sais pas ce qu'il leur faut"

Article précédent

Mir surpris que Miller soit dédouané : "Je ne sais pas ce qu'il leur faut"

Article suivant

EL1 - Viñales en tête, Márquez déjà dans le coup !

EL1 - Viñales en tête, Márquez déjà dans le coup !
Charger les commentaires
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021