Quartararo en route vers le titre ? Ce qu'en disent les statistiques

Les statistiques suggèrent que le pilote qui gagne les deux premières courses de la saison MotoGP finit généralement l'année en étant couronné Champion du monde.

Quartararo en route vers le titre ? Ce qu'en disent les statistiques

80%... C'est le pourcentage de cas où celui qui a remporté les deux premiers Grands Prix de la saison dans la catégorie reine l'a terminée en remportant le titre. Sur les 25 dernières fois où un pilote s'est ainsi imposé sur les deux premières manches, 20 ont été couronnées de succès.

Parmi les cinq tentatives qui n'ont pas abouti, trois pilotes ont manqué le titre à la suite d'un accident. En 1992, Mick Doohan était en quête de son premier titre lorsqu'une chute à Assen a ruiné sa saison. Il en a été de même pour Jim Redman en 1966, à qui un accident survenu en Belgique a coûté la fin de sa carrière. Puis il y a bien entendu le cas dramatiquement célèbre de Jarno Saarinen, tué à Monza en 1973.

Lire aussi :

Les deux cas restants sont précisément les plus récents. La dernière fois qu'un pilote qui avait si bien débuté la saison n'a pas réussi à remporter le championnat, c'était en 2017. Tout juste arrivé chez Yamaha, Maverick Viñales avait dominé les deux premières courses de l'année et on le pensait lancé dans une saison qu'il allait écraser.

Après ces deux premières manches, il avait déjà cumulé 37 points d'avance sur celui qui, au final, serait sacré champion : Marc Márquez. Viñales, lui, terminerait l'année troisième, distancé de 68 points... Un souvenir qui lui a servi de leçon, comme il le rappelait lui-même pendant le week-end du Grand Prix d'Andalousie : "Le championnat est très long, même s'il y a moins de courses, et tout peut arriver, j'en ai fait l'expérience il y a trois ans."

L'autre épisode de ce type concerne Kenny Roberts Jr en 1999. L'année où Mick Doohan a dû se retirer pour cause de blessure − à la suite d'un accident survenu à Jerez, dans le virage qui a blessé Marc Márquez cette année, soit dit en passant −, l'Américain a entamé le championnat par un doublé. Álex Crivillé avait alors 21 unités de retard, mais à la troisième manche l'Espagnol a pris les commandes avec un point d'avance, et il n'a ensuite plus lâché la place de leader.

Alex Criville, Repsol Honda Team

Fabio Quartararo est le 26e pilote à remporter les deux premières courses de la saison dans la catégorie 500cc/MotoGP, depuis la création du championnat en 1949. Le jeune Français a pris dix longueurs d'avance sur Maverick Viñales, deux fois deuxième lors des courses de Jerez. Mais les regards se tournent aussi vers Marc Márquez, le grand absent à ce stade, et qui compte donc 50 points de retard après avoir abandonné lors de la première course et déclaré forfait à la deuxième.

Lire aussi :

Seulement, on le sait, cette saison est on ne peut plus atypique. Le MotoGP confirmera incessamment si la saison comptera encore 11 Grands Prix, ou bien si quelques manches (trois maximum) pourront venir s'y ajouter hors d'Europe. Maverick Viñales, mais aussi les autres prétendants à commencer par Andrea Dovizioso, nourrissent la féroce envie de stopper Fabio Quartararo !

Et le champion en titre est lui aussi pour le moins… atypique ! Les statistiques ont beau lui être défavorables, ce qu'il est parvenu à réaliser au cours de sa carrière suffit à ne pas exclure un retournement de situation. Il ne faut pas oublier notamment qu'en 2017 Márquez a compté jusqu'à 37 points de retard − après la deuxième course, comme nous l'avons évoqué, mais aussi après la sixième − et qu'il a fini par prendre la tête du championnat à la mi-saison et s'imposer avec… 37 points d'avance à la dernière manche.

Si l'on remonte plus loin dans sa carrière, il s'est montré plus impressionnant encore en 2011, en Moto2. Il a alors cumulé jusqu'à 82 points sur Stefan Bradl au bout de six Grands Prix… mais a marqué 190 des 200 points suivants ! C'est une blessure qui l'a finalement privé du titre en fin de saison.

Lire aussi :

Si quelqu'un peut faire mentir les statistiques, c'est bien Marc Márquez. Et ce n'est pas sa saison 2019 qui rassurera ses adversaires, puisque l'on rappelle qu'il a battu le record de points marqués sur un seul championnat (420 sur les 475 possibles) et qu'à l'exception d'une chute il n'a enregistré que des victoires et des deuxièmes places.

partages
commentaires
Brad Binder pense qu'il fera encore "beaucoup d'erreurs" cette saison

Article précédent

Brad Binder pense qu'il fera encore "beaucoup d'erreurs" cette saison

Article suivant

Dovizioso : Un Márquez tout-puissant peut nous "écraser"

Dovizioso : Un Márquez tout-puissant peut nous "écraser"
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021