MotoGP
11 sept.
Événement terminé
18 sept.
Événement terminé
25 sept.
Événement terminé
09 oct.
Événement terminé
16 oct.
Événement terminé
23 oct.
Événement terminé
06 nov.
EL1 dans
6 jours
13 nov.
Prochain événement dans
13 jours
20 nov.
Prochain événement dans
20 jours

Pénalisé et agacé, Quartararo manque le podium à Misano

partages
commentaires
Pénalisé et agacé, Quartararo manque le podium à Misano
Par :

Pénalisé pour avoir dépassé les limites de la piste en course, Quartararo assure qu'il n'a pas été informé de l'avertissement transmis sur son tableau de bord, puis du long lap qu'il aurait dû effectuer.

Fabio Quartararo était furieux à l'arrivée du Grand Prix d'Émilie-Romagne. Le pilote Petronas a reçu une pénalité long lap, un passage par un chemin plus long devant s'effectuer dans le virage 10 de Misano, pour avoir dépassé cinq fois les limites de la piste en course.

Le Français n'a toutefois pas effectué sa pénalité dans le dernier tour, seul moment auquel il aurait pu s'en acquitter alors qu'elle est tombée tardivement, et il a par conséquent été sanctionné de trois secondes à l'arrivée, ce qui l'a fait passer de la troisième à la quatrième place. Très remonté à l'issue de la course, il a souhaité contester sa pénalité puisqu'il dit ne pas avoir été informé des avertissements durant l'épreuve.

"Dès que j’ai vu le long lap, j’ai trouvé ça très étrange parce que je n’avais pas reçu d’avertissement", assure Quartararo. "Il faut travailler sur ça. Quand on regarde une course de Moto3, le message est visible à la télévision mais à ce moment là, on ne regarde pas la télévision. Je n’ai rien reçu. Nous testons des radios mais ils ne font pas un très bon travail."

Lire aussi :

"Je regarde le tableau de bord trois fois par tour. Je l’aurais vu, parce qu’il y a un voyant orange sur le tableau de bord. Je l’aurais vu immédiatement", assure le Français, qui affirme ne pas avoir été plus au courant de sa pénalité que de l'avertissement qui l'avait précédée. "J’ai vu le long lap alors que j’étais dans la dernière ligne droite. C’est trop tard. Quand on est averti sur les limites de la piste, on est beaucoup plus prudent, mais je n’ai reçu aucune alerte."

Le MotoGP a profité des deux courses et des tests de Misano pour tester un système de radio, qui pourrait répondre à ces défaillances, déjà pointées du doigt au Red Bull Ring. En attendant une solution, Quartararo compte sur le panneautage depuis le muret des stands : "La prochaine fois, je demanderai peut-être à l’équipe de le mettre sur le pitboard, pour être sûr."

Une position et des points qui font du bien

Au delà de la déception liée à sa pénalité, Fabio Quartararo reste satisfait de ses performances : "Pour moi, c’était une bonne course. Nous nous attentions à un podium. Je suis satisfait parce que je me sentais bien sur la moto, mais ce n’était pas fantastique. Le podium était l’objectif et pour moi [la quatrième place] est la mauvaise place."

"J’avais beaucoup de mal parce qu’au début, les pneus étaient mauvais. Je ne sais pas pourquoi. Je manquais d’adhérence à l’arrière. En milieu de course, le pneu a mieux fonctionné et j’ai pu doubler Pol [Espargaró]. Les pneus ont un peu posé problème."

Quartararo a mis du temps à doubler Espargaró et ce n'est que lorsque Mir a dépassé le Français puis le pilote KTM qu'il a pu à son tour prendre l'avantage, avec une manœuvre qu'il juge "très étrange" puisqu'il l'a réalisée au troisième virage, où les dépassements sont rares. "Dès qu’on est derrière quelqu’un qui a beaucoup plus de puissance, on ne peut pas vraiment faire mieux", précise-t-il.

Fabio Quartararo revient à un point d'Andrea Dovizioso au championnat, mais il ne veut toujours pas songer au titre : "Sincèrement, je ne pense pas vraiment au championnat. Je vois juste que nous avons du mal à doubler des pilotes. Si on ne peut pas doubler, c’est dur de gagner une course."

Le futur pilote Yamaha officiel peut-il se relancer à Barcelone, cette semaine ? "C’est une piste que j’aime. Mais il y a une ligne droite d’un kilomètre", prévient-il. "Je pense que nous pouvons faire quelque chose de bien. Je suis content d’avoir une nouvelle course le week-end prochain."

Bagnaia pense avoir chuté à cause "de quelque chose de sale en piste"

Article précédent

Bagnaia pense avoir chuté à cause "de quelque chose de sale en piste"

Article suivant

Un tear-off de Quartararo a provoqué l'abandon de Miller !

Un tear-off de Quartararo a provoqué l'abandon de Miller !
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Émilie-Romagne
Catégorie Course
Lieu Misano World Circuit Marco Simoncelli
Pilotes Fabio Quartararo
Équipes Petronas SRT
Auteur Vincent Lalanne-Sicaud