Quartararo a "perdu beaucoup" de performance depuis les tests

Fabio Quartararo a eu des difficultés à trouver un bon grip dans le quatrième secteur ce vendredi au GP du Qatar. Le Français s'inquiète également des performances de la Yamaha au départ.

Quartararo a "perdu beaucoup" de performance depuis les tests

Fabio Quartararo a assuré l'essentiel ce vendredi à Losail, son troisième temps en EL2, entre trois pilotes Ducati, lui garantissant probablement sa place en Q2 puisque des conditions moins favorables rendront toute amélioration difficile en EL3. Le Français n'est pourtant pas totalement satisfait de sa journée. Très à l'aise dans le quatrième secteur au cours des tests qui se sont conclus sur ce même circuit il y a deux semaines, Quartararo n'a pas pu retrouver un si bon rythme ce vendredi, ce qui l'inquiète dans la lutte face à Ducati.

"Les conditions n'étaient pas comme lors des tests", a expliqué le pilote Yamaha. "Pour moi, le dernier secteur était étrange, parce que pendant les tests, j'étais très rapide, et on a perdu beaucoup. On ne peut pas garder beaucoup de vitesse [en courbe] et avoir une bonne sortie. On doit se mettre au niveau des motos rouges. On n'a pas cette puissance et cette vitesse de pointe, donc on perd pas mal de temps dans le dernier secteur, et ça signifie qu'on doit y progresser."

Lire aussi :

Le gel du développement des moteurs imposé cet hiver n'a pas permis à Yamaha de gagner en puissance, une faiblesse qui pourrait coûter cher face aux Ducati dans la longue ligne droite de Losail, qui représente une part importante de ce quatrième secteur. Conscient qu'il sera impossible de trouver des gains en vitesse de pointe à court terme, Quartararo préfère se concentrer sur d'autres éléments importants dans la performance, à l'image de l'adhérence qui lui fait pour le moment défaut dans la dernière portion du tracé.

"Je pense que ce n'est pas nécessaire de le redire, on sait qu'on n'a pas la meilleure vitesse de pointe. Je vais essayer de trouver une solution avec l'équipe afin de progresser dans ce dernier secteur. Je vais essayer de bloquer tout le monde en ligne droite, pour arriver dans la meilleure position possible au premier virage. Ensuite, on verra, ce ne sont que les EL2, on a [encore] les EL3 et les EL4. J'espère qu'on pourra trouver plus de grip dans le dernier secteur. Ensuite, on verra. On sait qu'on est au Qatar et que cette ligne droite est difficile pour nous, mais plus on y pense, plus on se dit que c'est un problème. On sait que c'est un point faible, mais c'est tout, rien de plus."

Quartararo s'inquiète surtout du départ, un mauvais envol pouvant être synonyme de dégringolade dans le classement. Son équipier Maverick Viñales a beaucoup travaillé sur cet aspect au cours des tests de Losail mais El Diablo estime que la Yamaha a encore des problèmes dans cet exercice : "Tous les pilotes Yamaha veulent faire fonctionner le système à l'avant. J'ai l'impression que c'est très facile de faire une erreur avec la Yamaha au départ, et c'est très dur qu'il soit bon. Et même quand on fait un départ parfait, il est vraiment très lent par rapport à ceux des autres. Donc on doit améliorer ça, parce que c'est une chose très importante pour nous, mais on fera de notre mieux."

"C'est un point faible qui peut être résolu très rapidement. J'espère que Yamaha pourra faire quelque chose très rapidement pour améliorer ça, parce que j'ai l'impression que ce n'est pas si compliqué. Tout le monde l'a et j'ai vu que les Suzuki sont vraiment très rapides, avec leur système à l'arrière. J'espère qu'ils vont apporter quelque chose le plus vite possible."

La suite du week-end pourrait également être perturbé par le vent, peu présent ce vendredi mais qui avait poussé les équipes à renoncer à la dernière journée des tests de Losail. Quartararo estime que ces mauvaises conditions météo pourraient indirectement favoriser la Yamaha, car les nombreux appendices aérodynamiques de la Ducati pourraient la rendre plus sensibles aux rafales que la M1.

"J'ai vu qu'il y aura du vent dimanche, mais je ne sais pas pour demain. On va faire de notre mieux. Je pense que ce ne sera pas facile pour la Ducati, avec toutes ses ailettes. Ce ne sera facile pour personne, mais je crois qu'on a les plus petites ailettes du plateau, donc malgré les difficultés que cela peut poser, je ne pense pas que nous sommes ceux pour qui ce sera le pire."

 

partages
commentaires

Voir aussi :

EL2 - Miller à 7 millièmes du record, Mir hors du top 10

Article précédent

EL2 - Miller à 7 millièmes du record, Mir hors du top 10

Article suivant

Johann Zarco part mal, mais termine aussi fort qu'espéré

Johann Zarco part mal, mais termine aussi fort qu'espéré
Charger les commentaires
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021