Fabio Quartararo veut souffler et travailler avec un psychologue

Trop pris par ses émotions, Fabio Quartararo espère se recentrer en travaillant avec un psychologue, conscient qu'il doit réussir à transmettre des informations plus qualitatives à son équipe.

Fabio Quartararo veut souffler et travailler avec un psychologue

Fabio Quartararo a conclu la saison 2020 éprouvé. Bien qu'étant à la tête de trois victoires et de quatre pole positions, il doit accepter une huitième place finale loin de ses objectifs initiaux et des rêves qu'il a pu nourrir lorsqu'il a entamé le championnat par un sans-faute à Jerez. Mais le jeune Niçois n'avait pas attendu de passer le drapeau à damier de la dernière course pour faire son auto-critique, car s'il n'a pas ménagé ses efforts pour pointer du doigt les faiblesses de Yamaha ces dernières semaines, il sait aussi que lui-même doit évoluer pour la saison prochaine.

"Je veux travailler sur l'aspect émotionnel, à la fois sur la moto, dans le stand et en dehors du stand", décrit Quartararo, qui va désormais passer du team Petronas à l'équipe officielle Yamaha. "[C'est] juste pour avoir moins d'émotions, car je pense que ce sera vraiment important pour l'année prochaine. Et aussi pour fournir de meilleurs commentaires à mon chef mécano et à mes ingénieurs, car quand on a des émotions si élevées, on dit simplement que la moto ne fonctionne pas et on ne sait pas exactement quelles parties [sont concernées]."

Lire aussi :

Ouvertement, le pilote de 21 ans admet devoir apprendre à canaliser ses émotions afin d'être plus efficace et de ne pas se laisser aller à une dépense d'énergie aussi inutile que contre-productive. Un élément essentiel à l'heure d'être responsabilisé dans le développement de la M1. "À Valence, la moto était catastrophique, mais je disais 'ça ne va pas, ça ne va pas' sans pointer une faiblesse au freinage ou autre. Mon ingénieur me l'a dit : 'Tu rentres dans le stand et tu dis juste que ça ne va pas, moi je ne peux rien faire'", illustrait-il en toute franchise à Canal+ le week-end dernier.

"Pour le moment, j'ai le sentiment d'avoir besoin de travailler là-dessus", reprend Fabio Quartararo, qui prévoit de revoir un psychologue dès cette semaine. Ce besoin de travailler sur sa maîtrise de lui-même s'est déjà fait ressentir au cours de sa carrière, et les bénéfices en avaient été nets, à la fois lors de sa dernière saison Moto2, marquée par sa première victoire, puis après son premier Grand Prix en MotoGP, où un départ manqué avait provoqué chez lui un énervement extrême et l'avait "mis KO" comme il l'a décrit.

"[Par la suite] l’année dernière, je n’ai pas eu la nécessité d'y aller, parce que tout allait super bien, on n'a eu aucun problème. Je n’en ai pas eu 'besoin', je ne me suis pas énervé. Mais cette année, quand les choses n'allaient pas, j’ai vu que j’avais besoin de retrouver mon psychologue. Je pense que ce sera important de travailler sur ça l’année prochaine, parce qu'on peut très bien connaître une autre saison où l'on aura encore des difficultés sur la moto. Je pense que ce sera très important de travailler avec lui et d’être vraiment prêt pour le début de saison."

"J'ai déjà commencé à travailler avec deux personnes, pour essayer d'être calme et d'afficher le moins d'émotions possible", souligne le jeune pilote, qui voudrait toutefois prendre une routine plus régulière avec son psychologue du sport. "J'y suis déjà allé plusieurs fois mais je vais y aller plus souvent. Je pense que de petites choses peuvent faire un gros changement, alors je vais retourner chez le psychologue et travailler sur ces aspects, car pour moi c'est très important pour parler de détails avec le team."

S'accorder un véritable repos après une saison particulièrement intense est également un réel besoin pour le Niçois, qui prévoit un break salutaire. "Je vais vraiment prendre deux semaines où je veux en quelque sorte me relaxer, continuer à m'entraîner mais faire un stop sur tout ce qui est médias, télés, vraiment me déconnecter du monde de la moto tout en continuant à m'entrainer physiquement. Je pense que cette période sera importante pour moi afin de vraiment récupérer mentalement et d'être prêt pour reprendre l'entraînement entre mi-décembre et fin décembre."

Avec Vincent Lalanne-Sicaud

partages
commentaires
Les plus belles photos du Grand Prix du Portugal MotoGP

Article précédent

Les plus belles photos du Grand Prix du Portugal MotoGP

Article suivant

Pol Espargaró soulagé d'avoir vu l'arrivée : "J'ai évité plusieurs chutes"

Pol Espargaró soulagé d'avoir vu l'arrivée : "J'ai évité plusieurs chutes"
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021