Sans feeling sur piste humide, Dovizioso loin de paniquer

partages
commentaires
Sans feeling sur piste humide, Dovizioso loin de paniquer
Guillaume Navarro
Par : Guillaume Navarro
16 nov. 2018 à 17:38

Quatrième au terme de la séance et troisième pilote Ducati en EL1, puis prudent 12e en EL2 à près de deux secondes de la référence chronométrée, Andrea Dovizioso avoue avoir encore besoin de trouver les bonnes sensations au guidon de la Ducati GP18 sur piste humide.

Comptant 25 points d'avance sur Valentino Rossi au championnat du monde des pilotes, Andrea Dovizioso est certain de conserver la place de dauphin de Marc Márquez en 2019, pour la seconde saison consécutive, et ce, même si le pilote Yamaha venait à remporter son unique GP de la saison dimanche et que son rival Ducati restait sur un score vierge. Ces considérations étaient bien loin de l'esprit du #04 lorsque nous l'avons retrouvé après les essais libres de vendredi, sur le tracé de Valence.

Préfères-tu des conditions de pluie totale ou simplement une piste humide, après avoir eu les deux types de piste en essais ce vendredi ?

Aujourd'hui, le feeling était assez mauvais sur la moto et j'ai eu le même ressenti dans la matinée et l'après-midi, quand la quantité d'eau était différente. Je pense donc que ce n'est pas une question de quantité d'eau sur la piste et que si nous sommes en mesure de comprendre et améliorer la moto, nous pouvons être plus performants dans les deux types de conditions.

Le feeling était très mauvais ; c'est étrange, car nous nous attendions à avoir une meilleure vitesse. Mais on ne sait pas encore [pourquoi], nous devons analyser cela. Cette saison, nous n'avons pas beaucoup fait rouler la moto sur le mouillé et nous avons changé pas mal l'équilibre de la moto [depuis la GP17, ndlr].

Auparavant, sur n'importe quel circuit, notre niveau sur le mouillé était bon dès le début ; ça n'a pas été le cas aujourd'hui, mais je ne suis pas trop inquiet. Il nous faut analyser et étudier cela, et procéder à des changements.

Peux-tu décrire ce mauvais ressenti ?

Je n'ai pas eu assez de feeling à l'arrière pour relâcher les freins et avoir de la vitesse en milieu de courbe. Rien de méchant n'est arrivé, aussi parce que l'asphalte, le grip, sont bons. Mais c'est une question de feeling, d'avoir un bon ressenti pour prendre la bonne trajectoire, relâcher les freins et avoir la vitesse. Ce n'était pas aussi bon que d'habitude.

Après ta chute lors des qualifications de Sepang, tu as dit que celle-ci avait été causée par un pneu avant trop dur : est-ce encore le cas ici ? 

Non, la limite est l'arrière, pas l'avant. Heureusement, nous avons déjà comparé le soft et le medium à l'avant et les deux pneus sont bons, donc nous avons la possibilité d'utiliser aussi le medium par forte pluie, comme aujourd'hui et c'est très positif. Mais la limite était l'arrière et le feeling.

Avec sans doute moins de pluie demain, sais-tu quoi mettre d'emblée sur la moto si les conditions viennent à s'assécher ? 

Il y a certains des pneus qui sont les mêmes que l'an dernier, mais l'allocation avant et arrière n'est pas la même. La moto a [aussi] changé, donc il faut plus ou moins recommencer de zéro à chaque fois.

Lire aussi :

 

Article suivant
Márquez loue le "grip incroyable" de Valence sous la pluie

Article précédent

Márquez loue le "grip incroyable" de Valence sous la pluie

Article suivant

Lorenzo : "Il ne s'agit pas que de la dernière course avec Ducati"

Lorenzo : "Il ne s'agit pas que de la dernière course avec Ducati"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Valence
Catégorie Essais Libres 2
Pilotes Andrea Dovizioso Boutique
Équipes Ducati Team Boutique
Auteur Guillaume Navarro