Folger regrette d'avoir été "trop prudent" en début de course

partages
commentaires
Folger regrette d'avoir été
Par : Willy Zinck
28 mars 2017 à 14:00

Le pilote allemand n'a voulu prendre aucun risque pour son premier Grand Prix. Une approche qui a failli lui jouer des tours, alors qu'il avait dégringolé de dix places à l'issue de la première boucle, avant de finalement se ressaisir.

Jonas Folger, Monster Yamaha Tech 3
Jonas Folger, Monster Yamaha Tech 3
Jonas Folger, Monster Yamaha Tech 3, Alex Rins, Team Suzuki MotoGP
Jonas Folger, Monster Yamaha Tech 3, Alex Rins, Team Suzuki MotoGP
Jonas Folger, Monster Yamaha Tech 3
Ralf Waldmann et Jonas Folger, Monster Yamaha Tech 3
Jonas Folger, Monster Yamaha Tech 3, et Nicolas Goyon
Jonas Folger, Monster Yamaha Tech 3
Jonas Folger, Monster Yamaha Tech 3
Jonas Folger, Monster Yamaha Tech 3
Jonas Folger, Monster Yamaha Tech 3
Jonas Folger, Monster Yamaha Tech 3

Véritable révélation de la pré-saison, Jonas Folger est resté dans l'ombre de son coéquipier Johann Zarco, lors de cette première manche de la saison 2017 disputée au Qatar. Il est vrai que le Français avait fixé la barre très haut durant ce premier week-end, en signant la quatrième place sur la grille avant d'occuper la tête de la course jusqu'à sa chute.

Mais malgré cette discrétion, la performance du jeune Allemand demeure tout à fait correcte, avec un huitième chrono sur la grille, pour ce qui constituait pour lui aussi sa première participation à un Grand Prix dans la catégorie reine.

Mais alors que Zarco avait fait le choix d'une stratégie agressive en montant le pneu arrière tendre sur sa Yamaha, Folger a au contraire joué la prudence jusqu'à paraître pataud en début de course. En effet, le rookie ne pointait qu'à la 18e position à l'issue de la première boucle. "J'ai peut-être été trop prudent", a reconnu après coup le pilote Tech3. "Je ne savais pas jusqu'où je pouvais aller. Il a plu avant le départ, et cela ne m'a pas vraiment aidé."

L'Allemand a par ailleurs été surpris par la grosse attaque fournie d'entrée de jeu par ses concurrents, et n'a pu leur opposer une résistance dans les premiers hectomètres de course. "J'ai eu un peu peur, peut-être trop, car ça doublait à l'intérieur et à l'extérieur", reprend-il. "Je n'ai pas pris suffisamment de risques, et les autres me passaient car je n'étais tout simplement pas suffisamment rapide."

Mais Folger n'est pas le seul fautif dans cette relative contre-performance. En effet, le pilote germanique a aussi dû composer avec une YZR-M1 rétive en début de course, du fait du plein en carburant. "Nous avons eu des problèmes ensuite avec le transfert de masse, car la moto était très haute. Et avec le réservoir plein, le transfert de masse était important."

Un problème qui s'est cependant solutionné naturellement au fil des tours, à mesure que le réservoir se vidait. "Arrivé à la mi-course, avec le réservoir qui se vidait, j'ai réussi à compenser et à reprendre du temps, et à retrouver mon rythme des essais", explique Folger, qui a alors pu amorcer une remontée jusqu'à la dixième place.

Zarco et Folger : le lièvre et la tortue

Un bon résultat compte tenu de son début de course laborieux, mais qui a tout de même laissé un goût amer à l'Allemand. "C'est dommage car j'ai réussi à dépasser Jack [Miller] et Álex [Rins] dans le dernier tour, mais j'ai commis une erreur ensuite. Mais dans l'ensemble, finir à la dixième place, pour une première course, c'est un bon résultat."

Au final, difficile de savoir qui avait vraiment raison dans l'approche de cette première course en MotoGP entre Johann Zarco et Jonas Folger, dans ce qui a ressemblé à une adaptation mécanique de la fable du lièvre et de la tortue.

Si le premier s'est illustré en tête de course mais a finalement chuté, le second a assuré des points sans pour autant faire grand bruit. "Nous avons pris des points, nous n'avons pas eu d'accident", récapitule le pilote Tech3. "Cela aurait pu être mieux, c'est vrai, nous avions la vitesse, mais nous n'avons pas eu une bonne première moitié de course. J'ai pris du temps à trouver mon rythme de course. Mais avec mon allure lors de la seconde moitié, j'aurais pu viser le top 6."

Article suivant
Iannone : "J'ai touché Márquez et je suis tombé"

Article précédent

Iannone : "J'ai touché Márquez et je suis tombé"

Article suivant

Dall'Igna : Dovizioso est "plus déterminé", il a franchi un cap

Dall'Igna : Dovizioso est "plus déterminé", il a franchi un cap
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP du Qatar
Catégorie Course
Lieu Losail International Circuit
Pilotes Jonas Folger
Équipes Tech 3
Auteur Willy Zinck
Type d'article Réactions