Warm-up - Les frères Espargaró, entre meilleur temps et lourde chute

partages
commentaires
Warm-up - Les frères Espargaró, entre meilleur temps et lourde chute
Par : Willy Zinck
15 juil. 2018 à 08:20

Pol a signé le meilleur temps de la dernière séance d'essais à la surprise générale, alors que son frère Aleix a été victime d'un gros accident et est incertain pour la course.

Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Alvaro Bautista, Angel Nieto Team
Alvaro Bautista, Angel Nieto Team
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing

À moins de cinq heures de la grande bataille de ce week-end prévue dans la Saxe, le paddock du MotoGP a fourbi ses armes ce matin, avec une ultime séance d'essai. L'occasion pour les pilotes de procéder aux derniers préparatifs en vu de la course et de dénicher ou affiner les réglages.

Car si la météo, pour le moins clémente en cette fin de semaine, a permis à tous les concurrents de bien appréhender le circuit allemand et ses trajectoires, paramètre qui a été à l'origine d'un resserrement drastique des performances (les 15 pilotes les plus rapides des qualifications se tiennent en moins d'une seconde), le point d'interrogation qui demeure pour la course reste les pneumatiques.

Chute d'Aleix Espargaró

Et c'est bien à une guerre d'attrition à laquelle on risque d'assister au cours des 30 tours de l'épreuve germanique, alors que de l'aveu même des pilotes, la seconde partie de course devrait constituer un saut dans l'inconnu pour bon nombre d'entre eux.

En attendant, le warm-up a été perturbé d'entrée par une lourde chute d'Aleix Espargaró dans le virage 4, l'Espagnol qui venait tout juste de s'emparer du meilleur temps de la séance, qui a été neutralisée pendant une petite dizaine de minutes par le drapeau rouge.

Le pensionnaire de chez Aprilia s'est quant à lui remis sur pied mais souffrait après avoir percuté les protections bordant le dégagement (une scène déjà observée plus tôt ce week-end avec l'accident de Mika Kallio vendredi après-midi). Par mesure de sécurité, Espargaró a donc été emmené au centre médical du circuit pour procéder à un check-up qui devrait être décisif en vue de la course.

Aleix tombé, son frère Pol est sorti de l'ombre à sa place pour prendre momentanément la tête de la hiérarchie, au détriment de Marc Márquez. Deux écoles ont semblé alors se dégager au niveau du choix de gommes.

Deux écoles pour les pneus

Si aucun pilote n'a recouru au pneu dur à l'arrière comme pressenti, le soft et le medium détiennent chacun leurs partisans. Pour Márquez et Rossi, on semble ainsi s'acheminer vers le composé le plus tendre des deux, alors que du côté de Lorenzo et autre Petrucci, le dévolu se porte davantage sur l'autre option, offrant sans doute le meilleur compromis.

Il est vrai que le dernier cité, qui prendra le départ depuis la deuxième place sur la grille, est confronté au dilemme de s'assurer d'un niveau de grip suffisant tout en disposant d'une gomme qui puisse tenir le coup sur l'entièreté de la course, alors que l'Italien s'est taillé une réputation de pilote agressif pour ses pneumatiques.

Dans la hiérarchie, on retrouve en troisième position Andrea Dovizioso, qui confirme tout le bien qu'on est en droit de penser du rythme de course des Desmosedici ce week-end sur le Sachsenring.

Bautista a lui aussi montré qu'il était plus que jamais dans le coup ici, alors qu'on retrouve un peu plus bas dans le classement Andrea Iannone et Jorge Lorenzo respectivement aux sixième et septième positions.

Suivent ensuite les deux Yamaha officielles de Rossi et Viñales, alors que Takaaki Nakagami boucle le top 10. Dans la seconde partie du tableau on retrouve Dani Pedrosa ainsi qu'Álex Rins. Plus bas, la situation ne montre guère d'amélioration chez Tech3, où Hafizh Syahrin et Johann Zarco sont de distants 15e et 18e.

 GP d'Allemagne - Warm-up

Pos.PiloteMotoTrsTemps/écarts
1 spain Pol Espargaró   KTM RC16 14 1'21.230 
2 spain Marc Márquez   Honda RC213V 16 0.167
3 italy Andrea Dovizioso   Ducati GP18 14 0.233
4 spain Álvaro Bautista   Ducati GP17 16 0.299
5 spain Aleix Espargaró   Aprilia RS-GP 4 0.316
6 italy Andrea Iannone   Suzuki GSX-RR 13 0.333
7 spain Jorge Lorenzo   Ducati GP18 15 0.337
8 italy Valentino Rossi   Yamaha YZR-M1 14 0.347
9 spain Maverick Viñales   Yamaha YZR-M1 14 0.384
10 japan Takaaki Nakagami   Honda RC213V 13 0.617
11 spain Dani Pedrosa   Honda RC213V 15 0.638
12 spain Álex Rins   Suzuki GSX-RR 15 0.648
13 united_kingdom Bradley Smith   KTM RC16 15 0.690
14 united_kingdom Scott Redding   Aprilia RS-GP 14 0.769
15 malaysia Hafizh Syahrin   Yamaha YZR-M1 14 0.870
16 united_kingdom Cal Crutchlow   Honda RC213V 14 0.928
17 australia Jack Miller   Ducati GP17 14 0.960
18 france Johann Zarco   Yamaha YZR-M1 14 0.962
19 switzerland Thomas Lüthi   Honda RC213V 14 1.174
20 spain Tito Rabat   Ducati GP17 13 1.195
21 germany Stefan Bradl   Honda RC213V 14 1.200
22 italy Danilo Petrucci   Ducati GP18 15 1.296
23 czech_republic Karel Abraham   Ducati GP16 15 1.345
24 belgium Xavier Siméon   Ducati GP16 16 1.921
Article suivant
Suite à son passage en Q1, Dovizioso a plus que limité les dégâts

Article précédent

Suite à son passage en Q1, Dovizioso a plus que limité les dégâts

Article suivant

Les plus belles photos du samedi au Sachsenring

Les plus belles photos du samedi au Sachsenring
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Allemagne
Lieu Sachsenring
Auteur Willy Zinck