Frustration et incompréhension pour Viñales après sa sixième place

partages
commentaires
Frustration et incompréhension pour Viñales après sa sixième place
Par : Willy Zinck
8 mai 2017 à 07:25

Après avoir pourtant apporté des modifications concluantes dans la matinée sur sa machine, le pilote espagnol a rencontré les pires difficultés au niveau des pneumatiques lors de la course.

Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing, et Ramon Forcada
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing

Le Grand Prix d'Espagne n'aura finalement pas permis à Maverick Viñales de renouer avec la victoire, après son accident de parcours il y a deux semaines à Austin. Pire, sur un tracé qui devait pourtant mettre en exergue les qualités de sa Yamaha, l'Espagnol a manqué de rythme en course, où il a rétrogradé de la quatrième à la sixième place.

Une véritable déception pour le numéro 25, qui espérait bien faire un coup devant son public, mais qui s'est au final laissé voler le premier rôle de prophète en son pays par les pilotes Honda Dani Pedrosa et Marc Márquez, auteurs d'un doublé en Andalousie.

Victime selon ses dires de patinage, Viñales a souffert durant toute la course d'un manque de sensations avec son pneu avant. En manque de confiance, celui-ci est même rentré en contact avec Andrea Iannone dans le dernier virage, en manquant totalement son freinage. "Je suis désolé au sujet de la manœuvre avec Iannone, mais j'ai perdu l'avant", s'est excusé l'Ibère après-coup. "Je ne pouvais rien faire à ce moment-là. Heureusement, il m'a vu et il a relevé la moto, sinon nous serions tombés tous les deux."

Des progrès lors du warm-up, et puis plus rien

Au-delà de la déception bien légitime de finir à la sixième place, c'est la frustration qui envahissait le pilote Yamaha à la descente de la moto, alors que des solutions semblaient avoir été trouvées plus tôt dans la journée. "J'ai eu un bon feeling pendant le warm-up, et je me disais : 'Peut-être que je peux le faire, que je peux partir, être avec Dani et Marc, et me battre jusqu'à la fin'", relate-t-il. "Mais en course, je n'avais pas de sensations avec l'avant. Dès le premier tour, quand j'ai eu la frayeur avec Iannone et ensuite lors de tous les points de freinage à droite, j'étais vraiment lent. J'ai failli tomber deux ou trois fois dans le virage 11."

À la frustration s'ajoutait par ailleurs de l'incompréhension, déjà perceptible il y a deux semaines suite à sa chute à Austin. "Nous avons changé les réglages, nous avons changé l'équilibre de la moto par rapport aux qualifications d'hier", poursuit-il. "Ce matin, c'était vraiment bon. J'étais assez impressionné parce que nous avions progressé au niveau de la vitesse en virage ainsi qu'en sortie avec le pneu avant. Je n'utilisais pas autant l'arrière. Nous ne comprenons pas pourquoi ça a tellement changé en seulement quatre heures."

Viñales a donc cherché à assurer un résultat et à repartir avec quelques points de Jerez, faute de mieux. "J'ai essayé de ramener le maximum de points, j'ai essayé de réduire l'écart avec le leader du championnat et c'était mon objectif", explique-t-il, non sans témoigner d'une touche d'ironie. "Le week-end [difficile], c'était Austin, où je suis tombé. Aujourd'hui, nous ramenons à la maison dix points importants pour le championnat." 

Article suivant
Rossi : "J'ai été chanceux d'avoir été au bout"

Article précédent

Rossi : "J'ai été chanceux d'avoir été au bout"

Article suivant

GP d'Espagne - Les plus belles photos de la course

GP d'Espagne - Les plus belles photos de la course
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Espagne
Catégorie Course
Lieu Circuito de Jerez
Pilotes Maverick Viñales Boutique
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Willy Zinck
Type d'article Réactions