GP de France - Smith prudent, Pol Espargaro limité
Andrea Iannone, Ducati Team, Marc Marquez, Repsol Honda team et Bradley Smith, Tech 3 Yamaha
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Andrea Iannone, Ducati Team et Bradley Smith, Tech 3 Yamaha
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Bradley Smith, Tech 3 Yamaha et Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Pol Espargaro, Monster Yamaha Tech 3
Bradley Smith, Monster Yamaha Tech 3
Pol Espargaro, Monster Yamaha Tech 3
Bradley Smith, Tech 3 Yamaha

L.B., Le Mans - Hervé Poncharal nourrissait, logiquement, de grandes attentes pour le Grand Prix de France et il aurait des raisons de rester quelque peu sur sa faim. Lui qui visait un top 5 - quelle que soit la position occupée parmi ce quinté! - c'est en sixième et septième places qu'il a vu ses poulains en terminer avec l'épreuve sarthoise.

L'une de ses machines s'est pourtant mise en valeur, aux mains de Bradley Smith, d'abord en établissant vendredi le meilleur temps de la première journée d'essais. L'Anglais a marqué le pas samedi, seul pilote de la Q2 à avoir tourné moins vite en qualifications que la veille. Sa performance lui a tout de même valu la sixième place, rang qu'il a su maintenir à l'extinction des feux.

A un moment donné j'ai cru que Marc et Andrea allaient se toucher, alors je me suis laissé un peu de place au cas où.

Bradley Smith

Au départ de la course, Smith s'est accroché au wagon Iannone - Márquez - Rossi, suivi de près par Cal Crutchlow, son adversaire direct au Championnat. Une fois le pilote LCR parti à la faute et Rossi lancé à l'assaut du podium, Smith est resté engagé dans la bagarre pour la quatrième place jusqu'à ne plus tenir le rythme lorsque Márquez et Iannone ont haussé le ton et décuplé leurs attaques. "Bien sûr, ça aurait été mieux de finir quatrième, mais à un moment donné j'ai cru que Marc et Andrea allaient se toucher, alors je me suis laissé un peu de place au cas où," explique-t-il.

Finalement classé sixième, Bradley Smith se félicite : "Je suis content, c'est une superbe façon de conclure la course à domicile du team Monster Yamaha Tech3! La piste s'est vraiment réchauffée aujourd'hui, c'était donc un peu un saut dans l'inconnu parce que c'était beaucoup plus frais les autres jours. Par conséquent, nos réglages étaient quelque peu limités en début de course et j'ai perdu l'avant plusieurs fois dans les premiers tours."

Bradley Smith figure juste devant son coéquipier Pol Espargaro au classement final, mais 14s les séparent. Il faut dire que le pilote espagnol a couru dans la douleur, en proie à un syndrome des loges dans l'avant-bras droit, qui l'avait déjà gêné il y a quinze jours à Jerez. Un problème qui a de quoi inquiéter s'il devait contraindre le pilote à une intervention en cette période intense de la saison.

J'ai dû gérer mon avance sur ceux qui me suivaient à cause d'un autre problème, non lié à la moto.

Pol Espargaro

"J'avais de grandes attentes, je considère donc que j'ai limité les dégâts," estime Espargaro. "Dès le départ, ce week-end a été difficile et mon feeling avec la moto n'a jamais été parfait. On a complètement modifié le set-up de ma M1 au warm-up et, franchement, la situation s'est considérablement améliorée pour la course."

"J'ai pris un bon départ et j'ai pu suivre les pilotes qui me devançaient pendant les premiers tours, puis j'ai dû gérer mon avance sur ceux qui me suivaient à cause d'un autre problème, non lié à la moto," reconnaît-il.

Pour Tech 3, le bilan mathématique de ce Grand Prix de France est le même que celui de la manche précédente, 19 points qui permettent à la structure de Bormes-les-Mimosas de conforter sa quatrième place au Championnat et même de revenir à trois longueurs de Repsol Honda.

 

partages
Loris Baz décroche son meilleur résultat MotoGP sur le GP de France

Article précédent

Loris Baz décroche son meilleur résultat MotoGP sur le GP de France

Article suivant

Iannone résiste à Márquez, jusqu'au bout de ses forces

Iannone résiste à Márquez, jusqu'au bout de ses forces
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021