GP d'Espagne : la réaction des rookies

Les rookies du MotoGP ont été mis dans le bain à Jerez, avec des températures très chaudes et des conditions de piste précaires qui les ont accueillis pour leur première saison complète dans la discipline.

Sur la grille de départ de Jerez, pour la première course longuement attendue de cette saison 2020, il y avait trois pilotes s'élançant pour leur première saison complète. Iker Lecuona était le seul débutant à avoir déjà de l'expérience, ayant été appelé par Tech3 l'an dernier pour remplacer Miguel Oliveira en fin de saison, tandis que Brad Binder faisait ses débuts avec KTM. Enfin, le Champion du monde Moto2 en titre, Álex Márquez, était attendu dans l'équipe Repsol Honda, où il court cette année aux côtés de son frère.

Lire aussi :

Álex Márquez

Qualifs : 21e ; Course : 12e (+27"350)

Alex Marquez, Repsol Honda Team

Sa situation contractuelle réglée après l'annonce de son transfert chez LCR Honda l'an prochain, Álex Márquez a pu se concentrer pleinement sur son premier week-end en MotoGP. Au guidon d'une Honda RC213V officielle avec laquelle son frère fait des miracles, l'Espagnol n'est pas parvenu à se hisser dans le top 10 des essais libres, des qualifications ni de la course. Il engrange toutefois un roulage précieux en conditions de Grand Prix et sous une chaleur étouffante qui l'a également éprouvé physiquement.

La Q1 a constitué une grosse déception pour Márquez, qui s'est élancé 21e après avoir semblé plus en difficulté sur les séances se tenant l'après-midi, lorsque la chaleur atteignait son pic. En course, il finit meilleur débutant, tout juste devant Binder, et inscrit quatre points pour lancer sa saison. Il espère désormais pouvoir profiter d'un second week-end sur le même circuit pour mettre à profit cette première expérience.

"Ça a été une assez bonne première course, je pense que nous avons maintenant une bonne base pour travailler. C'était aussi un très bon test pour le physique car avec cette chaleur c'était assez dur. C'était une course compliquée pour tout le monde compte tenu de la chaleur. J'étais rapide au milieu de la course, mais je dois me concentrer sur les cinq premiers tours et les quatre derniers. Mais c'est comme ça quand on est rookie, il faut apprendre ce genre de choses. Heureusement, on peut retenter notre chance le week-end prochain."

Brad Binder

Qualifs : 13e ; Course : 13e (+29"640)

Brad Binder, Red Bull KTM Factory Racing

Juste derrière Márquez à l'arrivée, Brad Binder a réussi à se mettre en valeur, notamment lors des EL2 où il a signé le troisième chrono. Plus en délicatesse lorsque ses rivaux directs ont gagné en rythme, le Sud-Africain a manqué un passage en Q2 pour 138 millièmes de seconde, battu par son équipier Pol Espargaró, et s'est élancé 13e de la course.

Une position qu'il occupait également à l'arrivée après avoir fait une erreur qui lui a fait tout perdre pendant la course. Avant celle-ci, il montrait un très bon rythme, notamment face à son équipier, et était un candidat sérieux à un résultat dans le top 10. En dépit de cette faute, Binder se montre très satisfait de son premier week-end, lors duquel il a pu mettre à profit les tests effectués cet hiver et a affiché un niveau de performance impressionnant.

"D'une manière générale, ce n'est pas trop mal. Je suis super content de comment est la moto. Je dois dire que je suis désolé pour mon équipe car aujourd'hui nous aurions pu faire du bon travail et obtenir un bon résultat, mais au final on vit et on apprend. J'ai fait une erreur et je ne la répéterai pas. Je savais que je pouvais être dans le groupe avec les autres, je ne savais pas que je serais capable d'y être assez à l'aise. C'était un peu un choc, c'est sûr. Je suis vraiment heureux que mon entraînement de l'intersaison ait fonctionné parce que c'est un tout nouveau défi. Je dois m'estimer heureux. Le package tout entier fonctionne très bien, je dois donc remercier KTM pour tout le travail abattu et j'ai hâte de voir ce que nous pourrons faire sur les prochaines courses. Gardons la tête haute et gardons cette éthique de travail pour la suite."

Iker Lecuona

Qualifs : 22e ; Course : abandon

Iker Lecuona, Red Bull KTM Tech 3

Iker Lecuona a eu l'opportunité de faire ses débuts en MotoGP lors du dernier Grand Prix de la saison 2019, lorsque Tech3 lui a demandé de remplacer Miguel Oliveira, alors blessé. Le jeune pilote espagnol, venu du Moto2, est néanmoins considéré comme rookie pour cette campagne, n'ayant pas encore disputé plus d'une course avant de s'attaquer à ce championnat comme titulaire à plein temps.

Plutôt à son aise le vendredi, avec une neuvième et une 12e places en EL1 et EL2, Lecuona s'est effondré sur la suite du week-end. L'Espagnol a terminé dernier des qualifications à une demi-seconde de son équipier, et a connu une course très difficile sous la chaleur, malgré un rythme plus prometteur que lors des qualifications. Épuisé par la chaleur, Lecuona a préféré abandonner volontairement à cinq tours de l'arrivée après quelques alertes physiques.

"Pour être honnête, je regrette ma décision de rentrer au stand. Il ne restait que cinq tours à faire, j'aurais dû prendre un peu de vitesse et essayer de finir la course car les points auraient été à ma portée malgré tout. J'ai raté ce qui aurait pu être un possible résultat dans le top 10, mais j'avais vraiment la tête qui tournait et je ne voulais pas risquer de tomber ou mettre quelqu'un d'autre en danger, alors je me suis arrêté. Avant cela, j'avais été assez fort, j'ai réussi à être tout le temps proche de Miguel."

partages
commentaires
La frustration et l'empressement ont piégé Aleix Espargaró en course

Article précédent

La frustration et l'empressement ont piégé Aleix Espargaró en course

Article suivant

Zarco : "Tout le monde se rapproche un peu du style de Márquez"

Zarco : "Tout le monde se rapproche un peu du style de Márquez"
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021