Le nouveau système de pénalité adopté

partages
commentaires
Le nouveau système de pénalité adopté
Par :
1 mars 2019 à 11:59

La Commission Grand Prix a décidé, au vu de ses résultats convaincants, de rendre effectif le nouveau système de pénalité étudié au cours des derniers essais sur le circuit de Losail.

Un nouveau système de pénalité a été essayé par les pilotes lors du test du Qatar, et tous se sont montrés positifs quant à son application, que cela soit Andrea Dovizioso, Valentino Rossi ou encore Marc Márquez, estimant ce système plus juste et plus facile à mettre en place.

Lire aussi :

Ces retours positifs ainsi que les résultats probants en piste ont amené à sa validation pour la saison. "Afin d'établir une pénalité plus juste et vérifiable, la Commission Grand Prix a décidé, en consultation avec la Commission de sécurité, d'introduire une nouvelle ‘pénalité long tour’", a-t-il été mentionné dans le communiqué officiel.

Tout le problème résidait en la difficulté de faire rendre une position à un pilote sanctionné en course, de façon équitable, lorsque celui-ci roulait isolé. "Lorsque les commissaires MotoGP de la FIM imposent une pénalité de changement de position à un pilote, pour un dépassement des limites de la piste, ou toute autre raison, il existe une possibilité pour que celle-ci soit injuste (en raison de la distance séparant un pilote des autres), et c'est également compliqué pour les commissaires lorsqu'il y a de multiples infractions", a-t-il été précisé.

Voir aussi :

Pour cette raison, il a été confirmé que, désormais, les pilotes sanctionnés devront passer par une trajectoire déterminée à l’extérieure de celle prise habituellement, afin de les ralentir, sans pour autant créer de situations dangereuses en piste. Ils auront trois tours pour l’exécuter après en avoir été notifiés. Dans le cas où ils ne pourraient effectuer ce long tour (sous drapeau rouge, par exemple), les commissaires seront autorisés à appliquer une pénalité de temps équivalente. Néanmoins, la pénalité visant à rendre une position en course sera toujours disponible et applicable.

Bien qu’elle soit principalement destinée au non-respect des limites de la piste, la pénalité long tour pourra être utilisée dans toutes les circonstances jugées appropriées par les commissaires. Elle pourra donc être appliquée dès le Grand Prix du Qatar la semaine prochaine si une infraction est commise en piste.

Article suivant
Márquez "pas à 100%" mais prêt à se battre pour le podium

Article précédent

Márquez "pas à 100%" mais prêt à se battre pour le podium

Article suivant

3e pilote Ducati, Jack Miller revoit ses ambitions à la hausse

3e pilote Ducati, Jack Miller revoit ses ambitions à la hausse
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Auteur Charlotte Guerdoux
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu