Le GP d'Argentine sera reporté "s'il y a le moindre doute"

C'est désormais le Grand Prix d'Argentine qui subit la menace du coronavirus et de ses effets collatéraux. Face à un début de saison MotoGP qui pourrait à nouveau être repoussé, la Dorna n'exclut pas de finalement organiser une course de substitution pour celle qui a été annulée au Qatar.

Le GP d'Argentine sera reporté "s'il y a le moindre doute"

Depuis la première annulation d'une compétition internationale de moto, rendue publique le 1er mars, les annonces se sont enchaînées. Après avoir dû renoncer à la course du Qatar pour la catégorie reine, le MotoGP a vu ses Grands Prix de Thaïlande puis des Amériques être reportés. Mais d'autres championnats sont également concernés : WorldSBK, SuperMoto, X-Trial des Nations, et même les 24H du Mans Motos qui viennent d'être reportées en septembre…

Lire aussi :

Mardi dans la soirée, au cœur d'une série d'annonces, c'est l'épreuve argentine du Championnat du monde de Motocross féminin, initialement prévue la semaine prochaine, qui a été reportée sine die. Il s'agit d'une première pour le pays, et d'un nouveau signal d'alarme pris très au sérieux par les instances du MotoGP, puisqu'après les conséquences de l'épidémie de coronavirus sur les trois premières manches de la saison, le coup d'envoi devait en être donné en Argentine du 17 au 19 avril selon la dernière version en date du calendrier, publiée pas plus tard qu'hier.

Malgré la confiance récemment affichée par les organisateurs de la course de Termas de Río Hondo, la Dorna poursuit donc ses efforts afin de se préparer à toute nouvelle mesure pouvant mettre en péril ses Grands Prix, dans un contexte toujours très instable à l'heure actuelle. "Pour l'instant, nous n'avons rien de clair. Nous avançons au jour le jour, et nous changeons les dates lorsque l'organisateur nous dit qu'il ne peut pas accueillir l'événement. Cela a été le cas avec la Thaïlande, avec le Qatar et maintenant avec Austin", a expliqué Carmelo Ezpeleta à Catalunya Ràdio.

"Pour l'instant, l'Argentine est maintenue, mais nous devons avoir la certitude qu'une fois que nous nous y serons rendus, la course aura bel et bien lieu. S'il y a le moindre doute, nous préférons la reporter et la faire à la fin de l'année", prévient le PDG de Dorna Sports, au front depuis le début de cette crise.

La course MotoGP de Losail reportée... sur un autre circuit ?

Le calendrier MotoGP pourrait donc continuer à fluctuer, les instances du championnat souhaitant suivre au plus près l'évolution de l'épidémie de coronavirus dans le monde afin de réagir de la manière la plus efficace possible, en reportant ou annulant les épreuves directement touchées mais aussi en tentant de trouver des solutions alternatives. Carmelo Ezpeleta envisage tous les scénarios avec une ouverture totale, au point de ne pas exclure que la course MotoGP du Qatar, censée être la première de la saison mais annulée en ce début de mois de mars, pourrait finalement être rattrapée, remplacée par une autre qui se tiendrait dans le mois à venir.

Lire aussi :

Il s'agirait alors d'organiser une épreuve uniquement réservée à la catégorie reine (puisque le Moto2 et le Moto3 ont pu courir au Qatar), mais sur un autre circuit et avant le 19 avril, à une date qui permettrait donc de moins retarder le début du championnat. "Nous envisageons la possibilité que la course MotoGP du Grand Prix du Qatar, qui n'a pas eu lieu à Losail, puisse avoir lieu ailleurs. Mais ce n'est pas facile", a ainsi déclaré le patron de Dorna Sports. Sepang pourrait alors apparaître comme une destination possible afin d'accueillir cette épreuve, cependant Carmelo Ezpeleta a précisé qu'il n'y avait rien de concret pour le moment.

Une chose est certaine, toute nouvelle organisation de Grand Prix envisagée avant le 19 avril devrait être décidée incessamment afin que les équipes et divers organismes formant le paddock puissent préparer leur déplacement et que le matériel, qui jusqu'à présent était en stand-by depuis les tests de Losail, puisse être expédié dans les temps. Il faudra aussi tenir compte d'une situation toujours très tendue en Europe, et particulièrement en Italie où l'ensemble du pays est placé en quarantaine jusqu'au 3 avril.

Après les premiers reports, le calendrier MotoGP a enregistré deux modifications permettant de libérer des dates pour les Grands Prix concernés durant la seconde moitié de l'année. Ainsi, la manche d'Aragón a été avancée au 25-27 septembre et celle de Valence repoussée d'une semaine, signifiant que la saison doit désormais se terminer le 22 novembre. Les instances ont plusieurs fois insisté ces derniers jours sur la nécessité de flexibilité, évoquant les possibilités de week-ends à deux courses, d'épreuves à huis clos, de visites dans des pays moins touchés tels que le Portugal ou d'une saison pouvant se terminer bien plus tard que prévu.

Lire aussi :

partages
commentaires
Mis KO par le Qatar 2019, Quartararo mise aujourd'hui sur le mental
Article précédent

Mis KO par le Qatar 2019, Quartararo mise aujourd'hui sur le mental

Article suivant

KTM annule ses essais privés à Jerez

KTM annule ses essais privés à Jerez
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021