Réactions
MotoGP GP de Malaisie

Énième week-end compliqué et 50e chute pour Repsol Honda

L'équipe officielle Honda n'a rapporté que trois petits points de Sepang, ceux empochés par Marc Márquez à la fin d'un énième week-end compliqué. Symboliquement, l'octuple Champion du monde et son coéquipier Joan Mir ont désormais cumulé 50 chutes cette saison.

La chute de Marc Marquez, Repsol Honda Team

Encore un Grand Prix à oublier pour Honda… Cette épreuve en Malaisie restera pourtant dans les mémoires, puisqu'elle aura été celle de la 50e chute de l'équipe officielle du HRC dans le cadre de cette saison cauchemardesque. La formation n'en est plus à un record négatif près, mais celui-ci est des plus symboliques, d'autant qu'il reste encore deux week-ends à supporter pour ses pilotes.

À Sepang, Marc Márquez est tombé en qualifications, puis au sprint. Son coéquipier Joan Mir a, lui, mordu la poussière lors des deux courses. Samedi, ils sont tous deux remontés en selle malgré tout, pour rallier l'arrivée au-delà de la 20e place. Dimanche, Márquez est resté sur ses roues et a validé la 13e position, mais à 27 secondes du vainqueur, à distance des luttes intéressantes qui se jouaient dans le peloton.

Le #93 avait pourtant bien figuré au début de la course sprint. Après "une grosse erreur" en qualifications qui l'avait relégué sur la septième ligne, il avait récupéré sept positions dans le tour d'ouverture. Tout de même encore loin de la zone des points, il avait fini par terre au troisième tour, piégé par son attaque.

Lire aussi :

Il s'agissait de la 27e chute de Márquez cette saison − c'est autant qu'en 2017, mais en considérant qu'il a manqué plusieurs épreuves pour blessure cette année. Personne n'a fait autant sur ce championnat, le second dans ce classement peu honorable étant précisément son voisin de stand. Avec lui aussi plusieurs forfaits dans la première moitié du championnat, Joan Mir en est à 23 accidents, le double de ce qu'il a pu connaître par le passé.

Parmi l'ensemble du plateau MotoGP, seuls deux autres pilotes ont passé le cap des 20 chutes : Aleix Espargaró (il est tombé cinq fois rien qu'à Sepang) et le rookie Augusto Fernández. Les disparités sont grandes d'un pilote à l'autre : Brad Binder, par exemple, en est à 18, mais Pecco Bagnaia et Fabio Quartararo à sept.

Encore un Grand Prix difficile en vue

Marc Márquez ne sait que trop bien ce que cachent ces statistiques pour son équipe et lui-même. Résigné depuis plusieurs mois, il se sait promis à un changement radical dans deux semaines désormais et ne peut que compter les (mauvais) jours qui passent en attendant.

"Ça a été un dimanche difficile, pour clore un week-end compliqué. Tout a découlé des qualifications de samedi. Quand on part 20e, c'est toujours difficile et mes sensations avec la moto ont été similaires à celles qu'elles étaient pendant le sprint. Hier j'avais attaqué et j'étais tombé ; aujourd'hui, j'ai tout géré et j'ai pu au moins marquer quelques points", résumait le pilote espagnol dimanche, après une course plutôt solitaire.

"Une autre course difficile nous attend au Qatar, où on va essayer d'améliorer notre situation et les résultats", anticipait-il, lui qui savait qu'il aurait un mauvais moment à passer avec Sepang et Losail, deux pistes qui lui plaisent aussi peu qu'à sa moto.

"C'est l'avant-dernière manche de l'année, mais la concentration reste inchangée. On va continuer à travailler jusqu'au bout", promet-il à présent, avant de retrouver le Qatar cette semaine. "Historiquement, le Qatar a toujours été une piste difficile pour nous, avec son tracé et tout le reste, donc je pense que ce sera à nouveau un week-end difficile. Avec le nouvel asphalte, certaines choses peuvent certainement changer, alors on va passer la journée de vendredi à essayer de comprendre comment cela modifie la donne. On verra bien ce qui sera possible."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Courses sans éclat et final dans le gravier pour Binder à Sepang
Article suivant Sa performance en Malaisie sort du lot pour Franco Morbidelli

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France