Le GP de France n'exclut pas de se courir à huis clos

Le Grand Prix de France est bel et bien maintenu au calendrier MotoGP et il se tiendra dans quatre mois précisément. La présence de spectateurs n'est toutefois pas assurée.

L'annonce ce midi du calendrier modifié de la saison 2020 a confirmé la tenue du Grand Prix de France MotoGP. Reporté de cinq mois, il se tiendra finalement du 9 au 11 octobre, fidèle au Mans qui l'accueille de façon ininterrompue depuis 2000. Seulement, et malgré l'espoir initial des promoteurs, l'épreuve pourrait bel et bien se tenir sans public si la situation sanitaire ne permet pas le maintien des conditions habituelles d'accueil des spectateurs.

Lire aussi :

“Œuvrer pour la poursuite des sports motocyclistes et avoir une vision la plus optimiste possible de l’avenir sont nos mots d’ordre au quotidien", souligne Claude Michy, promoteur, qui poursuit : "Compte tenu de la situation actuelle, que ce soit en France ou dans l’ensemble des pays concernés par le Championnat du monde MotoGP, et eu égard aux décisions prises par Dorna et la FIM, le SHARK Helmets Grand Prix de France 2020 aura lieu les 9, 10 et 11 octobre prochain mais cet événement sera peut-être organisé à huis clos."

"À ce jour, les règles gouvernementales en place ne permettent pas d’envisager une épreuve conviviale, festive, avec de nombreuses animations et une libre circulation du public dans l’enceinte du circuit", poursuit-il, excluant désormais que cela conduise à l'annulation de l'épreuve : "Si c’est le cas, nous comprendrons tout à fait la déception et la frustration des fans français du MotoGP et des fidèles spectateurs du Grand Prix de France mais devant cet état de fait et dans ce contexte imprévisible, l’organisation du SHARK Helmets Grand Prix de France n’aurait pas d’autres options que d’annuler purement et simplement l’édition 2020 ou de la préparer à huis clos, choix qui serait donc retenu."

"Mais n’excluons pas l’hypothèse d’envisager la présence de public, dans le cas où les conditions évoluent positivement et si les services de l’État autorisent les rassemblements sans contrainte majeure d’ici le mois d’octobre", précise Claude Michy.

Une évolution positive de la situation sanitaire permettrait en effet d'organiser le Grand Prix de France dans les conditions qu'espèrent les promoteurs. Si cela reste impossible à anticiper pour le moment, le Premier ministre a présenté un projet de loi visant à organiser la fin de l’état d’urgence sanitaire, et ce alors que la France a entamé son déconfinement il y a précisément un mois. Si les grands rassemblements restent interdits pour le moment, Matignon ouvre donc la porte au retour de grands événements qui pourrait avoir lieu dans des délais favorables pour l'épreuve du Mans, prévue dans quatre mois.

"Dans les quatre mois suivant la fin de l’état d’urgence sanitaire, le Premier ministre conservera la possibilité de réglementer les déplacements et l’accès aux moyens de transport, l’ouverture des établissements recevant du public, ainsi que les rassemblements sur la voie publique", est-il indiqué par Matignon alors qu'un vote est attendu pour le 17 juin. "Les autres mesures adoptées dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire ne pourront être maintenues quant à elles que dans les conditions et limites du droit commun."

Le promoteur du Grand Prix de France propose dès à présent deux possibilités aux personnes détenant des billets pour l'édition 2020 : conserver leur billet pour l'édition 2021 ou demander un remboursement.

Au calendrier depuis 1951, le Grand Prix de France est sous contrat avec la Dorna jusqu'en 2026. Le rendez-vous en Sarthe s'est imposé comme l'un des plus attractifs pour le public : il bat chaque année des records de fréquentation et était encore en 2019 le deuxième Grand Prix de la saison en termes d'affluence avec 206'323 spectateurs.

Une tribune

partages
commentaires
13 Grands Prix confirmés au calendrier, quatre en sursis
Article précédent

13 Grands Prix confirmés au calendrier, quatre en sursis

Article suivant

Dovizioso : "Enfin" le retour à la course !

Dovizioso : "Enfin" le retour à la course !
Charger les commentaires
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021