"Gros soulagement" chez Honda après le doublé de Misano

Alberto Puig n'était pas peu fier de son équipe, dimanche, après le doublé signé par Marc Márquez et Pol Espargaró à Misano, signe selon lui que Honda n'a jamais relâché ses efforts malgré les difficultés.

"Gros soulagement" chez Honda après le doublé de Misano

Le Grand Prix d'Émilie-Romagne restera probablement comme une étape importante du retour de Honda au premier plan. Près de deux ans après sa dernière victoire sur une piste tournant dans le sens des aiguilles d'une montre, Marc Márquez a en effet signé un succès qui tranche avec ceux obtenus cette année au Sachsenring et à Austin, qui plus est en enchaînant deux victoires pour la première fois depuis sa blessure. Et le bonheur a été total pour le HRC, puisque Pol Espargaró a complété un doublé au sommet, une première là aussi depuis 2019.

"Nous avons abordé ce week-end en voulant comparer cette course avec la première disputée à Misano, afin d'évaluer nos progrès, et nous sommes repartis avec ce résultat, ce qui est formidable", se félicite Alberto Puig, team manager Repsol Honda. "Ce n'est jamais facile d'obtenir un doublé, même en étant dans la meilleure condition possible, et ce n'est pas notre cas, mais nous avons quand même réussi à obtenir ce résultat fantastique."

"Nous devons dire que les pilotes sont très forts", a souligné le responsable espagnol auprès du site officiel du MotoGP. "Pour Marc, obtenir ce genre de résultat dans son état, c'est vraiment incroyable. Quant à Pol, après tous les problèmes qu'il a eus pendant la saison, il est aussi très important qu'il retrouve de bonnes sensations avec la moto. Je pense toujours que c'est une combinaison entre l'équipe et les pilotes. Bien sûr, les pilotes sont les acteurs au final, ceux qui font vraiment la différence, mais tout le package était bon, il a fonctionné."

Marc Márquez a admis qu'il venait de relâcher son effort, s'avouant vaincu, lorsque Pecco Bagnaia est finalement parti à la faute, le propulsant à la place de leader. Compte tenu d'une condition physique encore imparfaite, Puig juge que cette victoire du #93 a "encore plus de valeur" et ne fait que rappeler le niveau exceptionnel du champion espagnol qui, peu à peu, tente de retrouver les sommets.

Pol Espargaró, quant à lui, tenait solidement la troisième place depuis le début de la course lorsque cette chute du pilote Ducati l'a fait grimper d'un cran, pour finalement décrocher son meilleur résultat en MotoGP. Une première récompense pour lui avec la RC213V, après des débuts éprouvants.

"Pol Espargaró a vécu une saison très difficile, durant laquelle les attentes étaient grandes", admet Alberto Puig. "Nous savons que ça n'a pas été facile, mais le point positif c'est qu'il n'abandonne jamais. Il essaie toujours de trouver une solution, tout comme son équipe. Son groupe partage cette attitude qui veut qu'il n'abandonne jamais. C'était donc finalement comme un cadeau, il le mérite, mais c'était aussi un cadeau pour l'équipe et pour Honda parce que nous l'aidons tous autant que nous le pouvons."

Lire aussi :

Ne jamais baisser les bras

Saluant "une grande récompense pour toutes les personnes impliquées dans ce projet", le team manager savoure ce résultat à sa juste valeur. "La course est difficile. Tout le monde le sait, même ceux qui sont habitués à gagner, y compris les champions. La course est un sport qui est dur. Ça a été difficile ces deux dernières années, il y a eu le problème qu'a eu Marc et la situation a été difficile pour tout le monde. Nous cherchons toujours à trouver la meilleure performance avec nos motos, alors avec ce doublé c'est un gros soulagement pour tout le monde", admet-il.

"Je pense que nous n'avons jamais cessé d'y croire ni perdu notre force au sein de l'équipe lorsque la situation était un désastre total, et c'est l'un des points clés des groupes forts. Nous ne baissons jamais les bras, parce que nos pilotes ne baissent pas les bras, nos techniciens ne baissent pas les bras, notre staff ne baisse pas les bras et nous savons donc que nous finirons par arriver là où nous le voulons. Aujourd'hui, nous l'avons fait, donc nous sommes très heureux."

Et Alberto Puig ne souhaite désormais pas s'arrêter là. "Nous ne pouvons qu'essayer d'apprendre de cette journée et continuer à avancer. Nous n'allons pas nous reposer, nous savons que nous devons travailler, nous savons que nos pilotes peuvent progresser et doivent retrouver une meilleure forme, et nous allons continuer à avancer", promet-il.

"C'est une équipe de gagnants. Notre approche est toujours d'essayer de gagner et notre objectif est de nous battre pour le titre chaque année. La seule différence c'est que, parfois, la situation n'est pas parfaite. Les deux dernières années n'ont pas été faciles pour nous, mais vous ne trouverez pas une seule personne dans cette équipe qui souhaite se rendre à la prochaine course pour essayer de finir deuxième. Nous nous rendrons donc à la prochaine course pour essayer de gagner à nouveau, parce que c'est Honda."

partages
commentaires

Voir aussi :

Fabio Quartararo ne portera pas le numéro 1 en 2022
Article précédent

Fabio Quartararo ne portera pas le numéro 1 en 2022

Article suivant

Ducati admet la supériorité de Quartararo mais vise encore deux titres

Ducati admet la supériorité de Quartararo mais vise encore deux titres
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021