Hervé Poncharal déçu : "Nous aurions pu être très proches du podium"

Après la huitième place obtenue au Grand Prix d'Espagne, le deuxième week-end de course de Jerez a tourné à la déception pour Tech3, qui a vu ses deux pilotes abandonner sur chute.

Hervé Poncharal déçu : "Nous aurions pu être très proches du podium"

"Ça n'était clairement pas notre week-end", regrettait Hervé Poncharal en quittant le circuit de Jerez, dimanche. Les courses MotoE puis Moto3 n'avaient déjà pas souri à l'équipe française qui y avait perdu trois pilotes sur quatre dans des chutes, mais il faut reconnaître que celle du MotoGP a porté le coup de grâce à une journée décidément bien noire.

S'il s'avouait stressé sur la grille de départ, le patron français faisait confiance à Miguel Oliveira, qui venait d'obtenir sa meilleure qualification, afin qu'il capitalise sur sa cinquième place. Le Portugais n'en a toutefois pas eu le temps.

"Le départ a été bon, mais malheureusement Brad Binder, qui a été poussé à élargir par un autre pilote, nous a mis dehors. On dit toujours qu'on ne peut pas gagner une course au premier virage, mais qu'on peut tout y perdre, et c'est ce qui s'est passé", résume le team manager.

Gêné par Danilo Petrucci dans le premier virage, Brad Binder a dit regretter amèrement d'avoir accroché son comparse, même si leurs versions des faits divergent. Le résultat, quoi qu'il en soit, est amer pour l'équipe.

Lire aussi :

"C'est vraiment dommage, parce que nous avons tous vraiment bien travaillé, et les quatre pilotes KTM ont travaillé ensemble, ceux de l'équipe factory et ceux de Tech3. Nous avons poussé fort pour KTM, afin de montrer à quel point nous avions progressé et c'était une formidable journée pour prouver que KTM est désormais en capacité de se battre pour le podium", explique Hervé Poncharal, convaincu qu'un superbe résultat était possible.

"Quand je vois le rythme de la course, je crois véritablement que nous aurions pu être très proches du podium et que le top 5 était possible. Mais avec des 'si', on fait beaucoup de choses. Le fait est que Miguel a été envoyé au tapis en moins de dix secondes et qu'il n'a rien pu y faire."

"Je suis déçu, pour Miguel qui a fait un excellent travail, pour son team qui a également fait un excellent travail, et pour KTM qui travaille incroyablement bien. J'ai plus que hâte que nous donnions la preuve des progrès que nous accomplissons. Nous n'avons pas pu le montrer cette fois : samedi oui, mais pas dimanche."

Herve Poncharal

Après la sortie d'Oliveira dans le premier virage de la course, Tech3 allait connaître un autre revers, avec la chute d'Iker Lecuona dans le sixième tour. Le jeune pilote espagnol évoluait alors dans les points et, alors qu'il expliquait avoir réussi à éviter deux à trois chutes par tour, il a fini par se faire piéger.

"Je n'ai pas les mots", pestait Hervé Poncharal à chaud, déplorant la troisième chute de son pilote en trois jours. "J'ai eu une conversation avec Iker [samedi] soir, où je crois avoir été assez clair, et [pourtant] il est tombé à nouveau au bout de quelques tours. Sur la grille, je lui ai dit 'vas-y doucement, garde ton calme et essaye de voir l'arrivée'. Il est rookie, il faut qu'il apprenne, mais on n'apprend pas en tombant et en ne finissant pas les courses. Je suis très déçu."

Lire aussi :

"Cela fait zéro point pour l'équipe au championnat. C'était un excellent week-end en termes de performances pour KTM, mais sans les résultats. Nous savons que cela fait partie de la compétition, mais nous espérons simplement que ce sera plus simple à l'avenir. Parfois, il faut juste un peu plus de chance."

partages
commentaires
Le premier GP a fait douter le patron du team Petronas sur Rossi

Article précédent

Le premier GP a fait douter le patron du team Petronas sur Rossi

Article suivant

Miller commençait à rêver du titre, avant de chuter en course

Miller commençait à rêver du titre, avant de chuter en course
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021