Après un hiver brouillon, Viñales impatient de démarrer la saison

partages
commentaires
Après un hiver brouillon, Viñales impatient de démarrer la saison
Par : Willy Zinck
16 mars 2018 à 09:30

Alors que tous les doutes sur le réel niveau de performance de la nouvelle Yamaha n'ont pas encore été levés, le pilote espagnol veut se confronter à la réalité de la piste le plus rapidement possible.

Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing

Cela ne fait qu'un an, et pourtant cela semble une éternité depuis que Maverick Viñales a archi-dominé les essais de pré-saison de 2017, signant la référence absolue au cours des trois séances.

Mais les années se suivent et ne se ressemblent pas, et cette fois-ci le numéro 25 a été contraint de délaisser son costume de jeune gâchette en devenir à celui de travailleur de l'ombre pour tenter de gommer les imperfections de sa Yamaha.

Et à l'image des deux derniers tiers de la saison 2017, ce sont des résultats pour le moins irréguliers qu'il nous a été donné de voir cet hiver, l'Espagnol alternant le très bon (une journée bouclée avec le meilleur chrono, à la fois à Sepang et plus récemment à Losail), et le médiocre (les essais à Buriram dans leur ensemble).

Difficile ainsi de se faire une idée précise du niveau de compétitivité de la M1 à l'orée de la saison 2018, mais ce qui est sûr, c'est que la marque aux trois diapasons, et par extension ses pilotes, s'embarquent dans cette nouvelle aventure avec des doutes persistants.

Le plein de motivation à l'approche de la nouvelle saison

Mais même avec ces vents contraires, reste la motivation du début de saison, qui peut magnifier en quelque sorte les résultats du jeune Espagnol. "J'ai débuté avec le plein de motivation, et je me suis senti vraiment bien sur la moto", a tenté de rassurer l'intéressé lors de la première conférence de presse de l'année, ce jeudi à Losail. "Durant la saison, il faut tout faire progresser et nous sommes prêts à tout améliorer petit à petit, course après course."

Vainqueur de sa première course chez Yamaha ici-même l'an passé, le numéro 25 espère donc bien réitérer cet exploit ce week-end. À l'entendre, il est clair que l'impatience commence à l'envahir, alors qu'il ne reste plus que quelques heures à attendre avant les premiers tours de roue des EL1.

"Je me sens bien. J'aime les week-ends de course, j'aime le fait de courir", martèle-t-il. "Cette année, je me sens très bien. Parfois, sur la moto je ne suis pas au meilleur niveau, mais nous avons testé beaucoup de choses, en particulier au niveau des réglages de course, et avec un peu de confiance nous allons pouvoir faire de belles choses."

Si les problèmes qui ont accablé la M1 l'an passé ne sont pas encore totalement résolus, ceux-ci ont été clairement identifiés, et Viñales compte bien profiter du début de saison pour éradiquer définitivement ces maux. "Nous avons fait du bon travail et nous savons où nous devons progresser, et c'est un point important", souligne-t-il. "Comme l'an passé, je vais commencer avec une motivation à son maximum, et je me sens très bien sur la moto, alors allons-y."

Prochain article MotoGP
Zarco : "Foncer" pour la victoire quand "elle est prenable"

Article précédent

Zarco : "Foncer" pour la victoire quand "elle est prenable"

Article suivant

Taramasso : En 2018, Michelin veut "viser la stabilité"

Taramasso : En 2018, Michelin veut "viser la stabilité"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP du Qatar
Catégorie Jeudi
Lieu Losail International Circuit
Pilotes Maverick Viñales Boutique
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Willy Zinck
Type d'article Preview