L'homologation des moteurs Aprilia et KTM est reportée

Le MotoGP repousse au 29 juin la date limite d'homologation des moteurs des deux constructeurs bénéficiant des concessions réglementaires. Un soulagement pour Aprilia.

L'homologation des moteurs Aprilia et KTM est reportée

L'appel d'Aprilia a été entendu puisqu'un délai est accordé aux constructeurs bénéficiant des concessions réglementaires en MotoGP (la marque de Noale, donc, ainsi que KTM) avant l'homologation finale du moteur qu'ils utiliseront pour la saison 2020. Le constructeur italien en avait récemment appelé à une dérogation, afin d'avoir le temps de corriger les problèmes de fiabilité de son moteur avant que la saison débute.

On se souvient en effet que sa RS-GP complètement révolutionnée pour 2020 était sortie des ateliers juste à temps pour participer aux essais de février, cependant ces séances avaient révélé que le gain de performance s'accompagnait d’une fragilité du matériel. Dans des circonstances normales, Aprilia aurait pu poursuivre le développement de son moteur tout au long de la saison, seulement la crise qui a mis le championnat à l'arrêt début mars avait conduit les instances à mettre en place d'importantes limitations afin de réduire les coûts et aussi d'assurer l'équité entre les marques japonaises, dont les ateliers restaient ouverts, et celles qui en Europe ont dû fermer leurs portes pendant plusieurs semaines.

Lire aussi :

Il avait ainsi été demandé aux six constructeurs du MotoGP de transmettre les dessins techniques du moteur et du pack aéro des machines ayant été envoyées au Qatar pour y disputer le Grand Prix qui aurait dû se tenir début mars, et ces versions ont été homologuées puis gelées pour la saison 2020. Il avait également été décidé que ces moteurs resteraient inchangés pour débuter le championnat 2021, après quoi les constructeurs disposant des concessions pourraient reprendre leur développement, récupérant dès lors un avantage sur les autres marques, dont le matériel resterait gelé deux saisons entières.

La Commission Grand Prix a toutefois décidé lors de sa dernière réunion en date d'apporter un changement notable à cette mesure : pour les deux constructeurs bénéficiant des concessions réglementaires, la date limite d'homologation des spécifications moteur devant être utilisées pour 2020 et le début de la saison 2021 est en effet repoussée au 29 juin, soit un peu plus de deux semaines avant le début espéré du championnat. Bien que les deux marques aient déjà transmis leurs dessins lors de la première requête, elles ont désormais un mois et demi pour fournir au directeur technique un échantillon de leur moteur.

Impossible de gagner les concessions en 2020

Par ailleurs, un changement a également été décidé dans la manière de désigner les constructeurs bénéficiant ou pas des concessions réglementaires. Aujourd'hui, pour disposer des concessions accordées par le règlement, les constructeurs doivent marquer moins de six "points de concession" sur la base d'un barème qui compte trois points pour une victoire, deux pour une deuxième place et un pour une troisième place. Or, une saison courte faisait peser le risque d'une marque ne disposant pas des concessions (Honda, Yamaha, Ducati ou Suzuki) puisse les récupérer en 2021 en n'obtenant pas de résultats suffisants sur les courses qui pourront être disputées.

Il a donc été décidé qu'en 2020 les concessions ne pourront qu'être perdues et non gagnées. Cela signifie que le statut des quatre constructeurs de pointe ne changera pas entre les deux saisons, et seuls KTM et Aprilia peuvent "espérer" cumuler ces six points et quitter ce statut particulier qui leur est accordé à l'heure actuelle. Un statut qui, rappelons-le, permet une bien plus grande liberté notamment dans le nombre de tests privés et dans le développement et l'utilisation des moteurs. Il est enfin précisé que les "points de concession" acquis par ces deux constructeurs en 2020 auront une validité de deux ans.

partages
commentaires
Aucune wild-card en 2020 : mauvaise nouvelle pour Lorenzo et Guintoli
Article précédent

Aucune wild-card en 2020 : mauvaise nouvelle pour Lorenzo et Guintoli

Article suivant

Le GP de France espère un report en octobre

Le GP de France espère un report en octobre
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021