MotoGP
C
GP de République Tchèque
06 août
-
09 août
Prochain événement dans
73 jours
C
GP d'Autriche
13 août
-
16 août
Prochain événement dans
80 jours
C
GP de Grande-Bretagne
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
94 jours
C
GP de Saint-Marin
10 sept.
-
13 sept.
Prochain événement dans
108 jours
25 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
123 jours
02 oct.
-
04 oct.
Prochain événement dans
130 jours
C
GP du Japon
15 oct.
-
18 oct.
Prochain événement dans
143 jours
C
GP d'Australie
23 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
151 jours
C
GP de Malaisie
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
157 jours
13 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
172 jours
20 nov.
-
22 nov.
Prochain événement dans
179 jours
27 nov.
-
29 nov.
Prochain événement dans
186 jours

La Honda 2020 ne règle pas le manque d'agilité dans les virages

partages
commentaires
La Honda 2020 ne règle pas le manque d'agilité dans les virages
Par :
Co-auteur: Léna Buffa
8 févr. 2020 à 14:55

Après la deuxième journée d'essais à Sepang, Cal Crutchlow estime que la Honda 2020 est "peut-être même pire" que ne l'était la version précédente dans le passage des virages.

Cal Crutchlow reste, cette année encore, une pièce maîtresse dans le développement de la Honda, et notamment cette semaine en Malaisie compte tenu de la condition délicate du chef de file du HRC. Or l'Anglais a aussi été l'un de ceux qui ont le plus critiqué le manque d'agilité de la RC213V dans les virages l'an dernier, lui qui a été le seul autre pilote de la marque, avec Marc Márquez, à pouvoir se hisser sur le podium − trois fois − au cours de la saison.

Après avoir bouclé la deuxième journée à la 12e place, Crutchlow a admis que le HRC n'avait pas réussi à améliorer le passage de courbe de sa machine. Car lorsqu'il lui a été demandé s'il voyait de la lumière au bout du tunnel, il a répondu : "Pour le moment, non. Nous devons continuer de travailler, nous devons essayer de trouver quelque chose. Nous faisons des modifications sur la moto pendant la journée, pendant la nuit. La nuit dernière, ils ont effectué des modifications supplémentaires pour l’améliorer. C’est du bon travail de la part de l’équipe et de Honda parce que chaque soir, ils sont là jusqu'à minuit ou deux heures du matin pour essayer de mettre en place des choses qui pourraient fonctionner."

"Donc, pour l’instant, mon ressenti à l’avant est peut-être même pire que l’an passé, ce qui n’est pas vraiment positif", a-t-il ajouté. "Il y a des domaines positifs sur la moto. Le moteur semble un petit peu plus fort que l’an passé, ce qui est toujours une bonne chose. Mais nous devons améliorer le ressenti du pilote sur la moto."

Lire aussi :

"Pour le moment, nous ne passons pas les virages de la manière dont il faudrait que nous le fassions pour être compétitifs", a poursuivi Cal Crutchlow, qui dispose de trois motos pour ces essais. "Nous ne pouvons pas filer dans les virages, nous les prenons beaucoup trop en V. Cela a toujours été le style de la Honda, mais en ce moment et avec les pneus Michelin, on ne peut pas faire cela. Il faut plus de vitesse dans les virages et cette moto ne nous permet pas de faire cela. Il faut que l'on améliore ce turning et ce feeling dans l'avant pour pouvoir faire cela."

Marc Marquez, Repsol Honda Team

Marc Márquez a lui aussi admis que la moto était très similaire à celle de l'an dernier, néanmoins il ajoute que la priorité actuelle de Honda se porte sur le moteur puisque celui-ci sera gelé avant le premier Grand Prix de la saison, dans un petit mois. "Le caractère de la moto est très similaire à celui de la moto de l'année dernière, c'est juste une évolution", explique le Champion du monde en titre. "Nous essayons maintenant de travailler afin de comprendre avant tout les pneus, car ils changent un peu, et aussi le moteur… Nous nous concentrons plus sur le moteur car nous savons que dans un mois, au Qatar, nous ne pourrons plus rien changer."

Lire aussi :

"Il semble que nous ayons un petit peu plus de vitesse de pointe, peut-être un peu plus d'accélération", décrit encore le pilote espagnol en évoquant le nouveau moteur. "Mais pour le moment, nous travaillons beaucoup sur l'entrée dans les virages parce que l'année dernière nous étions vraiment en difficulté quand la moto poussait de la sorte. Nous travaillons sur ce point. Le feeling est encore assez similaire, mais nous semblons progresser pas à pas."

"Ici, en Malaisie, le grip de la piste est très bon et tout le monde est donc très rapide, les chronos sont incroyablement rapides et ils le seront encore plus demain. Mais il sera intéressant de comprendre ce qu'il en sera aussi au Qatar. Le nouveau pneu arrière de Michelin semble aussi changer un peu l'équilibre de la moto et il y a des paramètres électroniques que nous devons comprendre."

Avec Fabien Gaillard

Voir aussi :

Article suivant
Zarco : Avec la Ducati, "on dirait que je change tout"

Article précédent

Zarco : Avec la Ducati, "on dirait que je change tout"

Article suivant

Le "coach" Lorenzo, une présence importante aux yeux de Rossi

Le "coach" Lorenzo, une présence importante aux yeux de Rossi
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement Test de Sepang
Catégorie Samedi
Pilotes Cal Crutchlow Boutique , Marc Márquez Boutique
Équipes Repsol Honda Team , Team LCR
Auteur Lewis Duncan