Honda espère jouer le podium à Misano

Revigoré par le succès de Marc Márquez à Austin, Alberto Puig espère que Honda a fait suffisamment de progrès pour ramener un podium du second rendez-vous de Misano.

Honda espère jouer le podium à Misano

Le GP des Amériques a vu Honda et Marc Márquez décrocher leur deuxième succès de la saison, sur une piste historiquement favorable à la machine japonaise et à son pilote star, comme au Sachsenring au mois de juin. Le seul autre podium conquis par Márquez depuis son retour l'a été sur le MotorLand Aragón, un circuit également dans le sens anti-horaire, où le pilote est moins handicapé par un bras droit toujours fragile.

Honda n'a décroché aucun autre podium cette saison et Alberto Puig espère que ses pilotes pourront en ramener un du GP d'Émilie-Romagne, qui marquera le retour du MotoGP à Misano cinq semaines après le GP de Saint-Marin. "Nous avons beaucoup de données issues de la course et du test organisé là-bas", rappelle le team manager de l'équipe Honda officielle dans une interview publiée par son sponsor Repsol. "Nous espérons être en mesure d'améliorer nos performances et de nous battre à nouveau pour le podium."

Honda devra progresser à Misano : lors de la précédente visite du MotoGP sur cette piste, Marc Márquez a pris la quatrième place, profitant de la lutte entre Jack Miller et Joan Mir pour gagner deux positions alors que le pilote Suzuki l'avait doublé à l'entame du dernier tour, mais l'Espagnol avait 5"456 de retard sur la troisième place d'Enea Bastianini sous le drapeau à damier. Pol Espargaró a de son côté pris la septième avec la seconde Honda officielle.

Le #44 a connu une course encore plus difficile à Austin, conclue à la dixième place, à plus de vingt secondes de Márquez. "La victoire est très positive pour notre équipe, pour les gens qui travaillent tous les week-ends en piste et ceux qui continuer à travailler chez eux ou à la base", souligne Puig, déçu des performances d'Espargaró au Texas : "Le point négatif est que malheureusement, Pol n'a pas pu décrocher le résultat que nous attendions tous."

Ce résultat est donc venu de Márquez, performant tout au long du week-end et impérial en course. Le sextuple Champion du MotoGP a pris la tête au départ et a creusé l'écart au moment où il le souhaitait, pour s'imposer devant les deux prétendants au titre 2021, Fabio Quartararo et Pecco Bagnaia. Puig espérait un bon résultat au GP des Amériques et il a été impressionné par la performance de son pilote.

"On a eu un très bon test à Misano avant d'arriver au Texas et toute l'équipe et les deux pilotes sont arrivés avec une motivation supplémentaire. Le circuit est traditionnellement une 'piste Honda', on a souvent gagné depuis 2013 – ne laissant échapper la victoire qu'une fois quand Marc est tombé alors qu'il menait."

"C'est pour ça qu'on attendait un bon résultat dimanche, même si la situation n'a pas toujours été facile cette année. Finalement, le résultat a été incroyable, et ça vient avec une sensation supplémentaire parce que Marc a pu gagner à nouveau ici et décrocher sa deuxième victoire dans ce qui a été une saison très difficile pour lui."

"Sincèrement, si on prend tout le week-end dans son ensemble, on a eu des soucis, mais Marc a été en mesure de se contrôler et de bien gérer la moto", a ajouté l'ancien pilote. "Il savait exactement quoi faire avec les pneus et comment piloter. Nous sommes vraiment satisfaits de sa prestation."

Lire aussi :

partages
commentaires
Dovizioso : "Je suis ici pour essayer de gagner le championnat"
Article précédent

Dovizioso : "Je suis ici pour essayer de gagner le championnat"

Article suivant

Pour Pol Espargaró, des Moto3 "trop lentes" provoquent les accidents

Pour Pol Espargaró, des Moto3 "trop lentes" provoquent les accidents
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021