Márquez : Honda ne tolère pas que d'autres motos soient plus rapides

partages
commentaires
Márquez : Honda ne tolère pas que d'autres motos soient plus rapides
Par :
18 mars 2019 à 18:00

Marc Márquez a rendu hommage au travail réalisé par Honda sur le moteur de sa moto, et qui a permis à la RC213V de signer un nouveau record de vitesse de pointe au Qatar, rompant ainsi la domination de Ducati.

Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team, Marc Marquez, Repsol Honda Team, Alex Rins, Team Suzuki MotoGP
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team

La première manche de la saison aura livré une copie-carbone de celle de l'année dernière, avec une arrivée à la photo-finish entre Marc Márquez et Andrea Dovizioso. Et comme en 2018, c'est l'Italien qui s'est imposé, non sans avoir reproduit la même manœuvre que 12 mois plus tôt, en laissant son adversaire plonger à l'intérieur du dernier virage avant de décroiser et de bénéficier d'une meilleure accélération, pour finalement l'emporter pour 23 millièmes de seconde.

Sitôt descendu du podium, Márquez a été interrogé sur la part de responsabilité de son manque de vitesse de pointe dans son échec à prendre le dessus sur Dovizioso. La réponse fut claire et sans équivoque : "Le moteur, c'est ce qui m'a permis de finir deuxième. L'an passé j'avais plus de rythme, j'étais plus à l'aise avec le châssis, mais c'est de l'histoire ancienne car les pneus sont différents désormais", a répondu le numéro 93, dont les propos sont appuyés par de multiples données qui valident les gros efforts réalisés au Japon par le HRC.

Lire aussi :

Nouveau record de vitesse de pointe à Losail

À Losail, Márquez a été le pilote qui a atteint la vitesse de pointe la plus élevée (352 km/h lors de la course). Un chiffre qui lui permet d'établir un nouveau record sur le circuit qatari, mettant ainsi un terme à la domination de Ducati dans ce domaine depuis 2016.

Mais d'autres statistiques permettent néanmoins de conclure sans l'ombre d'un doute que Honda vient de réaliser un pas en avant au niveau de la puissance délivrée par son moteur : le fait que trois des cinq machines les plus rapides lors de la course au Qatar font partie du giron de la marque à l'aile dorée (Márquez donc, mais aussi Cal Crutchlow et Jorge Lorenzo), les deux autres étant la Ducati de Jack Miller et la Suzuki de Joan Mir.

Lire aussi :

En ce sens il est surprenant que Dovizioso, le vainqueur, ne fasse pas partie des dix premiers (le pilote Ducati est le 11e plus rapide, avec une V-max enregistrée à 346,3 km/h, soit un déficit de près de 6 km/h par rapport à Márquez). "Cet hiver, chez Honda ils ont été obsédés par la vitesse de pointe. Quand ils voient d'autres motos plus rapides, ils ne le tolèrent pas", a admis le numéro 93, qui préfère renforcer ses capacités musculaires pour mieux maîtriser ce surplus de puissance plutôt que de faire sans. "Quand vous avez un moteur puissant, il existe toujours des moyens et des outils pour s'en accommoder."

Article suivant
Hopkins sait "exactement" ce que Quartararo ressentait sur la grille

Article précédent

Hopkins sait "exactement" ce que Quartararo ressentait sur la grille

Article suivant

Pour Dovizioso, la hiérarchie se révèlera au Mans

Pour Dovizioso, la hiérarchie se révèlera au Mans
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP du Qatar
Pilotes Marc Márquez Boutique
Équipes Repsol Honda Team
Auteur Oriol Puigdemont
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu