Honda - La Direction de Course a trop attendu pour punir Rossi

En prenant la parole pour la première fois depuis les événements de Sepang, Shuhei Nakamoto, Vice Président du HRC, a tenu à défendre bec et ongles Marc Márquez.

Honda - La Direction de Course a trop attendu pour punir Rossi
Shuhei Nakamoto, Repsol Honda Team
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing et Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team et Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Marc Marquez, Repsol Honda Team et Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Marc Marquez, Repsol Honda Team et Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing et Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team et Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Marc Marquez, Repsol Honda Team

Il refuse notamment de croire qu'il aurait dû laisser le champ libre à Valentino Rossi sous prétexte qu'il n'était plus en lice pour le titre. "C'est la course!" rappelle-t-il. "Il n'y a eu aucun commentaire ni aucune préoccupation après que Dani [Pedrosa] se soit battu contre Valentino en Aragón et qu'il l'ait battu. De même à Phillip Island avec Iannone : personne n'a accusé Andrea d'essayer d'aider un concurrent plutôt qu'un autre."

"Ce fut une situation difficile et à Sepang Marc a simplement voulu décrocher le meilleur résultat possible, pour lui et pour son team. Ce n'est pas dans sa nature de se contenter de la quatrième place quand il y a une chance de se battre pour la troisième."

Afin d'appuyer l'approche de Marc Márquez, Nakamoto rappelle que Valentino Rossi s'est lui-même distingué par une opposition féroce à Jorge Lorenzo lors du Grand Prix du Japon 2010, alors que le Majorquin jouait le titre contre Dani Pedrosa. "Valentino était hors-jeu pour le titre et il a eu une superbe bagarre contre son coéquipier Jorge. Après la course, Jorge s'était plaint du fait que Valentino avait été trop agressif, et ce sans raison car il n'était plus en lice pour le titre," relate le Japonais.

"Valentino avait commenté : "J'ai dit à Yamaha : 'Qu'attendez-vous de moi, que j'arrive derrière?' Si je l'avais su, je serais resté chez moi." (Rossi s'était défendu en rappelant que Pedrosa, dernier rival de Lorenzo pour le titre, venait de se blesser, ndlr) Nous sommes totalement d'accord avec l'approche de Valentino et nous soutiendrons toujours nos pilotes pour qu'ils décrochent les meilleurs résultats possible," souligne ainsi Shuhei Nakamoto en s'appuyant sur l'épisode de Motegi 2010.

La Direction de Course aurait pu intervenir plus tôt

Le Vice Président du HRC a pris acte du recours déposé par Valentino Rossi auprès du Tribunal Arbitral du Sport : "C'est dans ses droits. Nous respecterons la décision du TAS." Ceci dit, si la responsabilité de l'Italien ne fait pour lui aucun doute, il estime que la Direction de Course aurait tous les éléments pour décider d'intervenir avant l'arrivée de la course - ce qui aurait pu se traduire par une pénalité différente mais aussi plus lourde de conséquences sur le résultat, tel un ride through.

"Nous respectons la décision de la Direction de Course et je ne souhaite pas apporter de jugement sur le fait que la pénalité qu'ils ont infligée était juste ou non. Cependant, nous pensons qu'il y avait suffisamment d'évidences pour leur permettre de prendre une décision pendant la course et qu'il n'était pas nécessaire d'attendre qu'elle se termine," juge-t-il.

Réfléchir et laisser la course reprendre ses droits

Nakamoto tente de conserver des propos pondérés et rappelle notamment son respect pour le champion qu'est Valentino Rossi. Néanmoins, puisqu'il est convaincu de sa pleine culpabilité, son témoignage s'ajoute aux précédents pour confirmer que ce Grand Prix de Malaisie laissera une trace dans la carrière de l'Italien.

"Valentino est le plus grand champion qu'ait connu notre sport. Nous pensons qu'il a fait du très bon travail cette année et s'il remporte le titre, ce sera absolument mérité, car il s'est montré régulier et très rapide toute l'année. Le fait qu'il ait 36 ans ne fait que renforcer le respect pour un si grand champion. Ceci dit, nous ne comprenons pas ses accusations au sujet de la course de Phillip Island ni sa manœuvre à Sepang. Nous espérons que Valentino va y réfléchir et comprendre son erreur," pointe Shuhei Nakamoto.

C'est dans ce contexte particulièrement tendu que se jouera la finale du Championnat, cette semaine à Valence, et autant dire qu'Honda n'a pas l'intention de s'effacer face aux deux prétendants au titre. "Comme toujours, notre objectif est de gagner!" prévient Nakamoto. "Notre espoir est que Marc et Dani puissent se battre pour la victoire."

"S'ils terminent premier et deuxième - peu importe dans quel ordre - alors nous serons très heureux," souligne-t-il. "Avant tout, parce que nous voulons terminer cette saison avec une quatrième victoire consécutive. Ensuite, parce que s'ils sont tous les deux devant Jorge et Valentino, leur résultat n'aura aucune influence dans la bagarre pour le titre. Enfin, nous espérons que tout le monde comprendra que les pilotes Honda courent pour gagner et pour la compétition pure, pour rien d'autre."

partages
commentaires
Pour Honda, un coup de pied de Rossi a bien fait chuter Márquez

Article précédent

Pour Honda, un coup de pied de Rossi a bien fait chuter Márquez

Article suivant

Calendrier 2016 - Quelques retouches et un final retardé

Calendrier 2016 - Quelques retouches et un final retardé
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021