Honda : Márquez a chaussé le pneu soft "au dernier moment"

partages
commentaires
Honda : Márquez a chaussé le pneu soft
Par : Willy Zinck
27 sept. 2018 à 17:45

Une nouvelle fois, le pilote espagnol a remporté un pari en course, en changeant la monte de son pneu arrière juste avant le départ du Grand Prix d'Aragón, allant ainsi à contre-courant de la solution retenue par la majorité du plateau.

Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Le vainqueur Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP, Andrea Dovizioso, Ducati Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP, Andrea Dovizioso, Ducati Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP, Andrea Dovizioso, Ducati Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team

En Aragón, Marc Márquez a mis fin à une attente de plus de deux mois, soit le délai qui le séparait de sa dernière victoire, obtenue mi-juillet au Sachsenring. Un résultat qui doit beaucoup à un pari tactique dont seul le pilote Honda semble avoir le secret, avec la monte au dernier instant du pneu tendre à l’arrière de sa machine.

Le choix du numéro 93 s’était pourtant porté dans un premier temps sur le pneu dur, comme pour une majorité de pilotes d’ailleurs, mais la décision de passer à un mélange plus tendre s’est révélée décisive pour faire la différence avec des Ducati qu’on n’attendait pas à pareille fête en Espagne.

Márquez prend ses responsabilités

Et comme souvent, c’est bien Márquez qui a pris ses responsabilités sur la grille, comme le confirme le team manager de Repsol Honda, Alberto Puig : "Marc savait qu’il pouvait gagner, et il a pris ce pari de changer le pneu arrière au dernier moment", explique le responsable espagnol. "Il a pris la décision de lui-même. C’était un risque, mais il a estimé qu’il pouvait bien piloter avec le soft. Il est resté avec les pilotes de tête, à savoir Dovizioso et les deux Suzuki. Pendant ce temps, Dani a eu des problèmes avec le dur à l’arrière, ce qui laisse penser que Marc a choisi le bon pneu."

Si Pedrosa s'est montré en délicatesse en course, il n'en a pas moins égalé son meilleur résultat cette saison, à savoir une cinquième place (une position où il avait déjà fini en France puis en Catalogne). Malheureusement, le numéro 26 reste toujours à la recherche d'un premier podium pour sa dernière saison en MotoGP, lui qui avait réussi à assurer le doublé pour l'équipe officielle Honda l'an dernier en Aragón en terminant deuxième.

Lire aussi :

"Ce fut un bon dimanche nous concernant, mais cela aurait été encore meilleur avec Dani sur le podium, car il avait la possibilité de finir dans le top 3", observe Puig. "Le plus important c’est que Marc a décroché sa sixième victoire cette saison et a accru son avantage au championnat."

Márquez présente en effet à présent 72 points d'avance sur son plus proche adversaire, Dovizioso. Alors qu'il ne reste plus que cinq courses à disputer cette saison, l'Ibère semble donc plus que jamais en bonne voie pour coiffer une cinquième couronne en six saisons passées dans la catégorie reine, même si l'intéressé s'en défend.

L'inconnue de la Thaïlande

Celui-ci pourrait ainsi faire un nouveau pas vers le sacre lors de l'ouverture de la tournée outremer, en Thaïlande sur le circuit de Buriram dans une dizaine de jours. En effet, si le profil du circuit asiatique fait la part belle aux accélérations ainsi qu'aux freinages, des domaines où les Ducati semblent plus tranchantes, il ne faut pas oublier que ce sont bien les Honda qui avaient figuré en haut de la feuille des temps lors des essais hivernaux.

"La prochaine course, en Thaïlande, va se dérouler sur une nouvelle piste", reprend Puig. "Nous avons fait des tests là-bas durant l’hiver, mais cela reste un nouveau territoire pour nous tous. Nous y allons pour prendre le maximum de points possibles, sans penser au titre."

Avec le peu de données recueillies par Michelin durant l'intersaison au niveau des pneumatiques sur ce nouveau tracé, les pilotes pourraient bien avoir encore une fois leur mot à dire au niveau du choix des gommes. Un domaine dans lequel, comme nous l'avons vu en Aragón, Márquez excelle...  

Prochain article MotoGP
Pour Crutchlow, tout s'est joué au départ de la course

Article précédent

Pour Crutchlow, tout s'est joué au départ de la course

Article suivant

Lorenzo testera sa douleur en essais libres à Buriram

Lorenzo testera sa douleur en essais libres à Buriram
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Marc Márquez Boutique
Auteur Willy Zinck
Type d'article Actualités