Honda part de loin et cherche sa voie

Un mauvais choix de réglages électroniques a compromis les essais de Marc Márquez, ce soir à Losail. Huitième des EL1, il est devancé de peu par son coéquipier, Dani Pedrosa. Les Yamaha et les Ducati, elles, sont beaucoup plus loin devant.

Honda part de loin et cherche sa voie
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Maverick Viñales, Team Suzuki MotoGP; Dani Pedrosa, Repsol Honda Team; Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing; Marc Marquez, Repsol Honda Team; Andrea Iannone, Ducati Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team, Honda

Si Márquez avait entamé cette première séance de façon encourageante, il a vite rétrogradé au classement tandis que ses adversaires grappillaient les dixièmes. Et pour cause, il explique avoir pris une mauvaise direction avec l'électronique, nouveauté technique qui met décidément le HRC à l'épreuve en ce début d'année.

"On n'a pas pris le meilleur départ pour cette saison", reconnaît le pilote Honda. "On a eu un problème : on a changé des paramètres sur l'électronique et on s'attendait à ce que l'impact soit différent ou, en tout cas, très léger. Au lieu de cela, l'effet sur la moto a été majeur et mon feeling en a été véritablement changé."

"À cause de cela, je n'ai pas pu trouver la bonne voie à suivre. J'ai fait deux tours, puis je me suis arrêté, un tour et stop, encore un tour… Je me sentais bizarre sur la moto", poursuit-il. "Le moteur n'était pas régulier. Sur un tour, le frein moteur et l'accélération étaient bons, mais sur le tour suivant c'était complétement en dehors… La moto n'était pas constante, imprévisible."

"On va essayer de régler ça pour demain", promet Marc Márquez, qui souhaite avant tout définir une base de réglages. "L'année dernière on avait une base pour le traction control et on est encore en train de la chercher cette année. On est arrivé ici avec une base qui est bonne, mais qui n'est pas encore à 100% en ce qui concerne l'électronique. Le team travaille bien et je crois que dimanche on aura un bon package."

Il reste également beaucoup à faire pour évaluer convenablement tous les pneus proposés. "J'ai commencé la séance avec le pneu dur, parce que j'avais déjà vu pendant les tests que je ne pourrais pas finir la course avec le tendre - même si ce sera peut-être différent ce week-end, parce que le bitume est différent", indique le pilote espagnol. "En tout cas, j'ai testé le nouveau pneu et il a l'air légèrement meilleur, mais il faut encore reconfirmer cela parce que je ne l'ai essayé que pour un ou deux tours. Ensuite je me suis arrêté parce que j'avais des problèmes."

Pedrosa reste sur sa faim

Au classement final de cette première séance, Dani Pedrosa figure juste devant son coéquipier. S'il a progressé de trois à quatre dixièmes à chacune de ses sorties, le Catalan juge que la route est encore trop longue pour pouvoir être satisfait de sa performance du soir.

"On a juste testé les réglages qu'on a utilisés le dernier jour des tests, puis un set-up différent, plus proche de celui avec lequel Marc a terminé [les essais hivernaux]", indique Pedrosa, qui a donc bien suivi la voie qu'il annonçait hier.

"Ce n'est pas encore prêt et complet, on doit beaucoup travailler sur cette idée. Aujourd'hui, j'ai pris de l'expérience avec ces réglages et j'espère les améliorer demain. On ne sait pas si les modifications vont aider, mais j'espère que les changements que l'on appliquera demain permettront de rendre la moto plus rapide."

"Pour le moment, l'écart est d'une seconde et on doit le réduire dixième après dixième", tranche Pedrosa, en réalité classé à 0'658 du leader ce soir. "Je dois me réunir avec mon team pour que l'on décide ce que l'on change pour demain. Bien entendu, on va essayer d'améliorer nos chronos. L'une des choses que l'on a découvertes cet hiver c'est qu'il est très difficile de progresser sur les réglages de la moto. On doit donc avancer chaque jour, c'est notre objectif."

partages
commentaires
Iannone - "On a compris la direction à ne pas prendre"

Article précédent

Iannone - "On a compris la direction à ne pas prendre"

Article suivant

Lorenzo leader, Rossi lui emboîte le pas

Lorenzo leader, Rossi lui emboîte le pas
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021