À la poursuite de Ducati, Honda admet sa frustration

En 2019, Marc Márquez plaçait une énième fois Honda sur le toit du monde en réalisant une saison record. Trois ans plus tard, le HRC a été le seul constructeur à ne pas connaître la victoire la saison dernière, et sa frustration s'avoue désormais publiquement.

Marc Marquez, Repsol Honda Team MotoGP

Loin des habitudes de la marque, Honda est aujourd'hui plongé dans un exercice d'autocritique qui a de quoi surprendre. Mais après avoir touché le fond en ne parvenant pas à remporter une seule des vingt courses disputées la saison dernière, le constructeur à l'aile dorée semble avoir pris la mesure de la nécessité pour lui de profondément se remettre en question.

En ce sens, l'appel lancé par Marc Márquez n'est pas passé inaperçu. Alors en convalescence après sa troisième opération du bras, le champion espagnol avait en effet publiquement appelé Honda à repenser son organisation interne et la communication entre ses différents pôles l'été dernier, à même changer de mentalité, afin de se remettre à niveau face à des constructeurs européens qui, de toute évidence, avaient mieux vécu les chamboulements induits par la pandémie en 2020. Le leader incontesté du HRC, toujours capable d'être le meilleur pilote du groupe au championnat malgré ses absences ces deux dernières années, a conclu l'année en se montrant plus clair encore : si sa marque de cœur ne lui fournit pas ce qu'il attend, il s'autorisera à envisager le divorce.

LIRE AUSSI - Márquez pourrait quitter Honda s'il n'a "pas les outils" pour le titre

Honda n'a donc pas le choix, il lui faut se remettre à niveau de toute urgence. La référence vers laquelle il lui faut poindre, c'est bien évidemment Ducati, qui a fait de sa Desmosedici la moto la plus performante et la plus équilibrée du plateau, tout en la fournissant à huit pilotes pour engendrer une domination nette depuis un an et demi. Une réussite qui aura été le fruit de longues années d'efforts, jusqu'à ce que Gigi Dall'Igna et ses hommes parviennent à associer un moteur toujours ultra puissant à un châssis qui désormais permet de mieux tourner, le tout agrémenté de nombreuses innovations qui semblent systématiquement prendre la concurrence par surprise.

L'inventivité de ses ailerons, de son spoiler de bras oscillant ou de son holeshot device a placé Ducati en position de chassé, forçant la concurrence à rattraper son retard technologique avant de pouvoir à son tour innover dans de nouveaux domaines. Honda l'a bien compris, et l'assume comme jamais. Exit la confiance et l'assurance habituellement exprimées par la marque, frôlant l'arrogance même parfois. Le directeur du HRC a fait preuve d'une humilité nouvelle en admettant lors d'un entretien avec différents médias que la priorité absolue pour Honda actuellement était de se rapprocher de Ducati.

"Malheureusement, Ducati est en avance sur nous. C'est frustrant de voir que nous sommes en retard sur ce point, que nous sommes à leur poursuite. C'est pourquoi nous ne pouvons pas nous permettre le luxe d'essayer de nouvelles choses en ce moment", explique Tetsuhiro Kuwata. "C'est la raison pour laquelle nous voulons inverser cette tendance le plus rapidement possible, c'est l'un de nos premiers objectifs."

La dernière grande innovation attribuée à Honda reste à ce jour la boîte de vitesses seamless, qui remonte à 2011. Néanmoins, et sans donner trop de détails, le responsable japonais précise qu'à aucun moment le HRC n'est resté inactif. "Le fait que [les nouvelles pièces] ne soient pas visibles de l'extérieur pourrait faire penser que nous ne faisons rien, mais ce n'est pas du tout le cas. Nous courons pour développer de nouvelles technologies et de nouvelles idées. Ducati est simplement en avance dans certains domaines qui ont un grand impact sur la performance", indique-t-il.

On le sait, Honda s'est restructuré pendant l'hiver, avec notamment l'arrivée de Ken Kawauchi au poste de directeur technique et le transfert de Takeo Yokoyama à Tokyo pour y diriger les ingénieurs à l'usine. Une démarche qui correspond précisément à la requête de Marc Márquez afin de mettre en place une meilleure communication entre l'équipe de course et le département technique chargé du développement.

"Avant toute chose, nous devons nous assurer que nous atteignons un niveau qui nous permette d'être compétitifs et de nous battre pour recommencer à gagner. Si nous y arrivons, les ingénieurs seront plus sereins. Cependant, dans la situation actuelle, alors que nous sommes dans la position de chasseurs, la priorité est de combler notre retard sur les plus rapides", ajoute Tetsuhiro Kuwata.

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Quartararo s'attend à voir Bastianini en lutte pour le titre
Article suivant Le MotoGP est-il entré dans l'ère des "douze fantastiques" ?

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France