Hopkins : Suzuki va jouer la victoire

partages
commentaires
Hopkins : Suzuki va jouer la victoire
Par :
24 mars 2019 à 10:15

Pour l'ancien pilote de la marque, Suzuki est aujourd'hui de retour à un niveau lui permettant de prétendre à la victoire sur certains circuits qui conviendront un peu mieux que Losail aux caractéristiques de la GSX-RR.

Contraint à l'inactivité par de lourdes blessures dont il peine à se remettre, John Hopkins en profite pour suivre avec attention le MotoGP moderne. Il y a deux semaines, c'est en supporter de la première heure de Suzuki qu'il a vibré pour les performances d'Álex Rins et Joan Mir.

"Il y aurait énormément de points dont on pourrait discuter après une telle ouverture de saison, mais l'un des principaux à mes yeux, c'est Suzuki. Ils ont eu un début d'année vraiment génial !" s'est enthousiasmé "Hopper" dans le podcast officiel du MotoGP. "J'ai trouvé que c'était une excellente course et un super final pour les deux pilotes Suzuki. C'est drôle, cela égale le meilleur résultat de Suzuki au Qatar, une quatrième place que j'ai signée en 2007."

Lire aussi :

Ses cinq saisons complètes (82 Grands Prix) chez Suzuki ont constitué la majeure partie du parcours de John Hopkins en MotoGP, complétées par une dernière pige deux ans et demi après son départ afin de remplacer un Álvaro Bautista blessé. Un dernier cadeau dont il avait à l'époque mis un point d'honneur à profiter, après avoir quitté les Grands Prix prématurément dans le contexte de la fin de programme abrupte de Kawasaki, qu'il avait rejoint en 2008.

Classé quatrième au championnat 2007, l'Anglo-américain avait obtenu cette année-là quatre podiums, mais également ce qui reste à ce jour le meilleur résultat de Suzuki au Grand Prix du Qatar, une quatrième place qu'a donc égalée il y a deux semaines Álex Rins. Alors que l'épreuve était encore courue de jour à l'époque, Hopkins était passé à une demi-seconde du podium, là où Rins l'a cette fois frôlé pour un dixième, se classant à 0"457 du vainqueur.

"Une partie de moi pense toujours : 'Non, ne m'enlevez pas mes records !', mais on voit qu'ils progressent saison après saison et je trouve ça bien", savoure John Hopkins. "Je soutiens énormément Suzuki, je l'ai toujours fait. Ce furent sans conteste mes meilleures années en MotoGP et c'est évidemment très bon de les voir tous les deux réaliser de très bonnes performances."

Lire aussi :

"Ils ont un package vraiment compétitif. Malheureusement, comme c'était le cas à mon époque, ils ont sûrement un désavantage en termes de vitesse de pointe et ils doivent encore le compenser dans les virages et au freinage, mais il y aura des circuits cette année où ils seront vraiment compétitifs et, à mes yeux, en lice pour la victoire", pressent-il.

La première victoire de Rins est-elle pour bientôt ? "Oui, je le pense clairement. Il va y avoir des circuits, parmi ceux qui arrivent, qui ont une nature rapide et fluide, et où la puissance ne fait pas tout. Le Qatar a une ligne droite tellement longue et c'est évidemment une vraie piste de puissance, or il y aura des circuits pendant l'année où ils vont vraiment briller et je ne pense pas que la victoire sera hors de portée."

Article suivant
Lorenzo, la mue perpétuelle d'un pilote insaisissable

Article précédent

Lorenzo, la mue perpétuelle d'un pilote insaisissable

Article suivant

Zarco : "Il faut rassurer le public"

Zarco : "Il faut rassurer le public"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes John Hopkins , Álex Rins , Joan Mir
Équipes Team Suzuki MotoGP
Auteur Léna Buffa
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu